Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Hollywood menteur - Luz - Futuropolis

Et toute cette sorte de choses . Fais pas semblant de pas comprendre

Hollywood menteur - Luz - Futuropolis

Messagede toine74 » 10/04/2019 19:52



En 1960, John Huston tournait au coeur du Nevada l'un de ses films les plus ambitieux, The Misfits (sorti en France sous le titre Les désaxés). Au casting, Marilyn Monroe, Clark Gable, Montgomery Clift, Eli Wallach, sur un scénario d'Arthur Miller. Un film crépusculaire qui pour beaucoup signe la fin de l'âge d'or d'Hollywood. Comment un film aussi ambitieux, réunissant la crème d'Hollywood, a pu se transformer en un échec retentissant à sa sortie ? Luz revient sur le tournage de ce film mythique.


L'album a été prépublié dans Les Cahiers du Cinéma.
« Les gouvernants ont décidé de retarder la concrétisation de l'utopie tant que les citoyens ne seront pas parvenus à un consensus. »

José Carlos Fernandes
Avatar de l’utilisateur
toine74
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 13214
Inscription: 02/12/2007
Localisation: Sherbrooke
Age: 45 ans

Re: Hollywood menteur - Luz - Futuropolis

Messagede 2fois2cinq » 11/04/2019 09:27

drapeau !
très envie lire cette histoire !
Avatar de l’utilisateur
2fois2cinq
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1538
Inscription: 12/03/2004
Localisation: Lyon
Age: 42 ans

Re: Hollywood menteur - Luz - Futuropolis

Messagede toine74 » 11/04/2019 20:21

« Les gouvernants ont décidé de retarder la concrétisation de l'utopie tant que les citoyens ne seront pas parvenus à un consensus. »

José Carlos Fernandes
Avatar de l’utilisateur
toine74
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 13214
Inscription: 02/12/2007
Localisation: Sherbrooke
Age: 45 ans

Re: Hollywood menteur - Luz - Futuropolis

Messagede silverfab » 30/04/2019 15:29

Superbe album pour tout amateur de cinoche old school, de destins brisés, d'icones sur le déclin que ce Hollywood Menteur !

Luz, décidément doué dans tout ce qu'il aborde même si c'est aux antipodes, réussit un bel hommage à une pseudo usine à rêves qui battait déjà sérieusement de l'aile.
Y a longtemps que j'avais pas apprécié un album de chez futuro comme celui là.
Retrouvez les chroniques musicales de
Bandes Originales Pour Bandes Dessinées !
http://bobd.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
silverfab
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10490
Inscription: 09/02/2012
Age: 43 ans

Re: Hollywood menteur - Luz - Futuropolis

Messagede Le Tapir » 07/05/2019 09:54

Lu hier! J'ai été à la fois agréablement surpris et déçu par ce "making -off" en bd des Misfits par Luz...Sentiment ambivalent donc à la fermeture du bouquin!
J'ai appris des trucs, mais il s'agit plus d’éléments à la limite du commérage et de "France dimanche" sur le tournage et la vie intime parallèle de Marilyn! Il y a assez peu d’éléments de fond qui m'ont intéressé, si ce n'est sur l'écriture et la réécriture du script par Miller pour Marilyn qui confirme bien que Roselyn est Marilyn (et vice versa) ... Et également quelques éléments sur Montgomery Clift et Clark Gable ( deux acteurs truculents).
A un moment, je me suis dit, "les propos de Virginie Despentes vont peut-être sauver cette lecture", mais elle surjoue elle aussi, un peu comme Luz qui est dans le pathos démonstratif quasiment toute la bd! Elle enfonce même le truc en étant limite agressive et vulgaire, comme une vieille militante qui bave et radote son rôle de militante "syndicaliste" de la cause féministe!

Je vous le dis en vérité, le film ( un chef d'oeuvre absolu) se suffit à lui même! Les à cotés restent pour moi marginaux, presque salissants!

ps: Une crédit pour la Bd, et pas des moindres : la mise en lumière par Luz de la machine à broyer Hollywoodienne que l'on sent à bout de souffle ici! C'est très bien vu!
Dernière édition par Le Tapir le 07/05/2019 10:39, édité 1 fois.
"Courage, on ne guérira pas..."(Cabarez Alonzo, moine philosophe du 6ème siècle AV JC.)

"faut acheter d'occasion et avoir un bon vieux vrai son analogique qui envoi du bois": Blackfrag, (bricomaitre de la cité obscure)
Avatar de l’utilisateur
Le Tapir
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 17702
Inscription: 02/01/2009

Re: Hollywood menteur - Luz - Futuropolis

Messagede ludozman » 07/05/2019 10:31

Le Tapir a écrit:J'ai appris des trucs, mais il s'agit plus d’éléments à la limite du commérage et de "France dimanche" sur le tournage et la vie intime parallèle de Marilyn!

Je vous le dis en vérité, le film ( un chef d'oeuvre absolu) se suffit à lui même! Les à cotés restent pour moi marginaux, presque salissants!

ps: Une crédit pour la Bd, et pas des moindres : la mise en lumière par Luz de la machine à broyer Hollywoodienne que l'on sent à bout de souffle ici! C'est très bien vu!


J'ai du mal à comprendre tes reproches, réduisant un peu le livre à une succession d'anecdotes de tabloïds.
Surtout que, et le livre le montre bien, ce qui fait l’intérêt des MISFITS, c'est cette incroyable porosité entre la vie réelle et la fiction, entre la vie des acteurs et ce qu'ils devaient jouer à l'écran. Et ce jusque dans leur vie la plus intime.
En montrant l'envers du film, son tournage, Luz ne se contente pas de fouiller dans leur intimité comme un voyeur, il réinvestit ces figures mythiques et en refait des personnages à part entière et leur rend une part de leur vérité. Et avec quel talent. En tous cas, de manière suffisamment émouvante et drôle et incarnée pour dépasser le simple making of anecdotique qui en aurait fait un ouvrage sans grand intérêt.

Par contre, je suis d'accord avec toi sur la postface de Despentes qui m'a pas beaucoup convaincue.
Avatar de l’utilisateur
ludozman
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 232
Inscription: 07/03/2008

Re: Hollywood menteur - Luz - Futuropolis

Messagede Le Tapir » 07/05/2019 10:38

En fait, j'ai revu le film juste avant de lire la BD! Alors franchement, autant j'ai encore été ébloui par le film ( ce n'est pas un vain mot), autant j'ai trouvé que Luz n'avait pas grand chose à nous raconter de plus que ce que l'on voit dans le film! Je ne suis peut-être pas assez détaché du film, encore trop dans l'émotion de ces formidables acteurs, de cette formidable photo!
J'ai trouvé que Luz faisait du Luz: des caisses et des caisses pour ne pas dire grand chose de plus au final!
Sinon c'est un reportage du tournage très honnête et didactique, ce qui n'était pas chose aisée : il y a donc un taf plus qu'honnête derrière! Ce que je voulais dire, c'est que le propos du film étant limpide, cette lecture n'apporte pas de vérité supplémentaire amha!

c'est cette incroyable porosité entre la vie réelle et la fiction, entre la vie des acteurs et ce qu'ils devaient jouer à l'écran


Le film a été écrit pour Marilyn! C'est un truc autour d'elle! Après, pour moi, les autres personnages sont très bons et très bien dans leurs rôles, charismatiques et iconiques même, mais je ne suis pas certains qu'ils soient comme tu le dis : acteurs de leurs vies...A voir.

le passage que j'ai préféré dans la BD : " le dialogue fictif entre Montgomery Clift et James Dean"... là oui, il y a une réelle plus-value!
"Courage, on ne guérira pas..."(Cabarez Alonzo, moine philosophe du 6ème siècle AV JC.)

"faut acheter d'occasion et avoir un bon vieux vrai son analogique qui envoi du bois": Blackfrag, (bricomaitre de la cité obscure)
Avatar de l’utilisateur
Le Tapir
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 17702
Inscription: 02/01/2009


Retourner vers Gros pavés, romans graphiques, formats alternatifs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités