Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Définition de la BD indépendante

Et toute cette sorte de choses . Fais pas semblant de pas comprendre

Définition de la BD indépendante

Messagede xuunam » 06/09/2008 19:14

Message précédent :
( Après l'intervention de Loic Malnati.. ) Suffit il a un auteur d'avoir une totale indépendance d'esprit au moment de la création de son oeuvre pour en faire , a parution, une bd "indépendante" ?

Sur le moment il crée un truc passqu'il sent qu'il le doit, le reste, l'impact, les sous tout ça c'est secondaire, la motivation première, ce qui le fait avancer c'est l'oeuvre, la créature bd qui sortira de son cerveau torturé et peu importe ce que les gens en penseront, si ca sera "porteur" ou non par la suite..

La création indépendante... (de toutes considérations autres que le côté purement artistique de l'acte créatif), non soumis aux pressions éditoriales, commerciales etc..
Mais cela existe t il vraiment ? Peut être...
C'est sans doute utopique mais pour moi la bd indépendante est plus un état d'esprit particulier d'auteur que le fait d'appartenir a un mouvement underground par ex, avec des dessins les plus laids possibles pour coller a ce mouvement ("pourquoi moche, c'est beau" comme l'avait un jour demander Nexus).
Mais alors dans ce cas, cela supposerait également que des auteurs mainstream, **au moment de la création** et qui ne penseraient pas une seule seconde à l'après ni aux cadres, puissent eux aussi se définir comme auteurs indépendants ?
En gros tout le monde ferait de "l'indépendant" a la seule condition qu'il ne pense qu'à son Art propre au moment ou il pose son crayon sur la feuille ?
Là par contre ca ferait peut être trop d'albums du coup :siffle:
Ma galerie de photos sur FaceBook : https://www.facebook.com/xuunam.photographies
Avatar de l’utilisateur
xuunam
BDGestiste Confirmé
BDGestiste Confirmé
 
Messages: 8948
Inscription: 30/01/2005
Localisation: ...sur Terre en yvelines
Age: 17 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede Croaa » 06/09/2008 19:38

Le fait de faire de la bd indépendante n'a rien à voir avec le fait de la faire sans penser à la vendre. Si c'est le cas, personne n'a jamais acheté de BD indépendante, puisqu'elles ne sont pas vendues. Leur(s) auteur(s) les gardent pour eux ou les prêtent ou les donnent.

CQFD : c'est nimporte quoi.

Je ne pense pas qu'un auteur se dise : "Tiens, je vais te leur faire une de ces bds indépendantes dont j'ai le secret et qui surtout ne va pas se vendre sinon on va m'accuser de faire du commercial."

Peut-être, surement d'ailleurs, des auteurs se tournent vers certains éditeurs indépendant en ayant conscience que ceux-ci ne pourront leur offrir la même possibilité de vente que d'autres. Mais si ils se tournent vers eux c'est plus pour leur état d'esprit, leur ouverture ou leur ligne éditoriale.
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
BDGedï
BDGedï
 
Messages: 33167
Inscription: 22/04/2003
Localisation: Sur un banc !
Age: 52 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede Croaa » 06/09/2008 19:40

indépendant : ""libre de toute sujétion, de toute dépendance" (Hachette / dictionnaire (in)dépendant ?)

Dans l'art, les indépendants (société des artistes, paris 1884) pour permettre à des auteurs de présenter leurs œuvres sans passer par un jury... Ceux qui y ont participé : Seurat, Cézanne... A leurs débuts bien sur...



Je ne dis pas que la définition n'est pas celle-là, je trouve simplement que cela ne s'applique pas trop au mouvement indépendant ou plutôt alternatif/underground dont on parle ici. D'ailleurs, si l'on remplace indépendant par alternatif, ma notion de circuit est plus juste.
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
BDGedï
BDGedï
 
Messages: 33167
Inscription: 22/04/2003
Localisation: Sur un banc !
Age: 52 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede vacom » 07/09/2008 11:03

Moi, je préfère la notion d'alternatif : elle se concentre plus sur le contenu, sur le caractère propre de l'oeuvre, que sur sa distribution (le fameux circuit dont parle Croaa).

Faire le tri selon cette notion serait amha bien plus facile. On pourrait par exemple y englober des titres publiés par des grands éditeurs, mais dont le contenu les rapproche du mouvement alternatif (collection shampooing, certains titres de Larcenet, collection Ecritures, etc.).
vacom
 

Définition de la BD indépendante

Messagede Croaa » 07/09/2008 11:39

Je rejoints Vacom. C'est le contenu qu'il faut juger à mon avis comme j'ai pu le dire dans le sijet "Bienvenue".
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
BDGedï
BDGedï
 
Messages: 33167
Inscription: 22/04/2003
Localisation: Sur un banc !
Age: 52 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede edgarmint » 07/09/2008 11:40

Vos propositions messieurs ! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10957
Inscription: 02/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 50 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede Croaa » 07/09/2008 11:47

Tout ce que j'ai lu chez Futuro depuis leur "renaissance", pas mal de titres de la collection "Poisson pilote" (peut-être même beaucoup), les Larcenets de chez les rêveurs, etc...
Bref, du boulot pour le modo. :siffle:
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
BDGedï
BDGedï
 
Messages: 33167
Inscription: 22/04/2003
Localisation: Sur un banc !
Age: 52 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede edgarmint » 07/09/2008 12:00

Là je ne te rejoins pas, notamment sur le + de boulot pour le modo :mrgreen:

Plus concrètement, je suis très réticent à la bascule des "Futuro" et des "Poisson pilote" ici. Quelques exceptions sont discutables (les Blutch La beauté, La volupté - le travail de Stéphane Levallois - Les entremondes de Larcenet), mais sinon, je ne vois pas.

Tout aussi discutable que ce soit, il y a aussi une question de visibilité qui se pose, si on bascule ces collections dans cette section, les autres sujets ici présents vont à nouveau disparaître. Or ces albums, auteurs (je parle de Futuro et Poisson P.), fonctionnent bien sur le FB ,et justement, y jouent un rôle de bascule vers le côté obscur. C'est comme ça que je le vois.
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10957
Inscription: 02/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 50 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede Croaa » 07/09/2008 12:19

Gilgamesh, la nuit de l'inca, Hiram Lowatt & Placido, Socrate le demi-chien, la vleuse du père fauteuil, ... Tous des titres qui "méritent" autant que Les entremonde d'être rpésents ici.
Mais c'est clair, là on va toucher à la notion de renouveau de la BD franco-belge.
Pour les futuro, il ne faut pas s'arrêter à la notion de visibilité, c'est aussi réducteur que le nombre de vente. Et qu'est-ce qui différencie Blucth de De Crécy ou de Dabitch & Pendanx, de Dumontheuil. Bref, encore une fois, jugeons le contenu, que le contenu. :wink:
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
BDGedï
BDGedï
 
Messages: 33167
Inscription: 22/04/2003
Localisation: Sur un banc !
Age: 52 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede edgarmint » 07/09/2008 12:29

De toutes les manières, je n'ai pas basculé Les entremondes, c'était à titre d'exemple. Par contre, je l'ai fait pour le sujet généraliste sur Blutch et ai laissé celui sur La volupté en FB. Pour ce dernier, je le distinguerai des autres Futuro que tu cites, parce que justement, le contenu quitte littéralement les chemins classiques de son domaine. De Crecy, même chose, se situe entre 2 eaux. Ce que je ressens bien moins pour les autres auteurs que tu cites, et là, je parle du contenu.
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10957
Inscription: 02/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 50 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede Croaa » 07/09/2008 12:43

Je ne comprends pas trop. La volupté est peut être le titre de Blutch qui mérite le plus sa place ici. Pour les entremondes mes contre exemples étaient aussi des exemples.
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
BDGedï
BDGedï
 
Messages: 33167
Inscription: 22/04/2003
Localisation: Sur un banc !
Age: 52 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede vacom » 07/09/2008 13:00

Mettre dans la partie "alternative" quelques titres plus connus ou mieux exposés (certains Futuro par exemple) permettrait peut-être d'attirer dans cette section un public plus large. Un titre comme L'accablante apathie des dimanches à rosbif y aurait parfaitement sa place. Par contre, beaucoup de séries poisson pilote doivent rester en FB. Une série comme La nuit de l'inca, par exemple, est très classique malgré le dessin original de Duchazeau. Pareil pour Open space, le retour à la terre, De Gaulle, etc.

Difficile de trancher pour ces albums à la frontière :neutral:
vacom
 

Définition de la BD indépendante

Messagede Croaa » 07/09/2008 13:10

d'accord avec pour l'aspect exposition de certains albums qui pourraient servir d'attrait.

Pour les poisson pilote j'avoue que je ne sais pas faire la différence : Est-ce de l'alternatif ou une évolution de FB classique. les deux à mon avis et à ce titre peut-être, même surement, faut-il les laisser là où elles sont.
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
BDGedï
BDGedï
 
Messages: 33167
Inscription: 22/04/2003
Localisation: Sur un banc !
Age: 52 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede vacom » 07/09/2008 13:17

Il y a beaucoup de Poisson pilote qui, avec un style graphique novateur, se rapprochent très fort du classique (gaufrier, simplicité apparente, côté très épuré pour certains, etc.). A l'époque, je pense qu'ils s'opposaient plus au "nouveau mainstream" qu'aux grands classiques. Parce que si on considère Isaac le pirate comme alternatif, faut aussi mettre des trucs comme Messire Guillaume ou Le marquis d'Anaon. Je n'y vois pas d'intérêt.

Il faut que la partie FB continue à rassembler le plus d'albums possible. La section "alternatif" doit rester une exception, un endroit où on peut chiner pour des trucs qu'on aurait pas vu ailleurs.
vacom
 

Définition de la BD indépendante

Messagede edgarmint » 07/09/2008 13:32

Ai écrit beaucoup de conneries depuis quelques jours :mrgreen:

Tu as raison Croaa (je ne suis plus habitué... vilain crapaud) ! Le sujet sur la volupté a sa place ici.

Merci Vacom (plus habitué non plus... vilain canard) ! tu exprimes bien mieux que moi ma pensée [:lega], l'idée guide doit rester celle là :

"La section "alternatif" doit rester une exception, un endroit où on peut chiner pour des trucs qu'on aurait pas vu ailleurs." :ok:
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10957
Inscription: 02/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 50 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede thyuig » 07/09/2008 13:33


Il faut que la partie FB continue à rassembler le plus d'albums possible. La section "alternatif" doit rester une exception, un endroit où on peut chiner pour des trucs qu'on aurait pas vu ailleurs.



tout à fait d'accord avec ça.
Et donc à chacun de faire preuve de bon sens à la création des sujets ici, quittes à effectuer ensuite un basculement vers la section FB.
Avatar de l’utilisateur
thyuig
Barde
Barde
 
Messages: 15632
Inscription: 29/10/2005
Localisation: Bordeaux
Age: 44 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede thyuig » 07/09/2008 13:33

ah bah tiens, poutred by edgarmint !
Avatar de l’utilisateur
thyuig
Barde
Barde
 
Messages: 15632
Inscription: 29/10/2005
Localisation: Bordeaux
Age: 44 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede edgarmint » 07/09/2008 13:37

So long !

Ce salopiaud de Vacom m'a toujours agacé avec cette faculté qu'il a à retranscrire avec des mots des pensées :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10957
Inscription: 02/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 50 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede ckicmoi » 07/09/2008 17:36

Je pencherais pour un intitulé BD indépendante / Petits éditeurs

Parce que :

-> indépendante avait, et a donc toujours dans un coin de notre mémoire, une signification spécifique. Elle correspondait, du moins à mes yeux, à des ouvrages qui :

- étaient distribués dans un réseau propre aux éditeurs se disant appartenir à cette "catégorie"
- proposaient une alternative aux ouvrages cartonnés, de grand ou petit format, souvent colorisés, respectant le gauffrier ( même si certains auteurs à se jouaient des cases ). Les albums étaient, dans leur grande majorité, brochés, épousaient un format différent, étaient publiés en noir et blanc et laissaient une grande liberté aux auteurs quant à l'utilisation de la surface des planches. Leur contenu se rapprochait plus de l'art et essai de telle sorte que le lecteur s'attendait à lire et voir "autre chose" que ce qui paraissait habituellement.
- publiaient des auteurs peu connus et/ou étrangers

Certains grands éditeurs ( Delcourt pour Shampoing, Futuropolis ...) ce sont emparés d'une partie de ces productions et proposent actuellement, dans leur catalogue, des ouvrages relevant de la BD alternative. Les limites et la séparation des genres ont été ainsi repoussées et il est devenu difficile de raisonner sur le seul terme d'alternative qui, de mon point de vue est déjà de ce fait dépassé.

Difficile également de raisonner sur les seuls auteurs, certains d'entre-eux jouant sur plusieurs tableaux.

Au niveau des comic's, les choses paraissent plus simples tant il est impossible d'assimiler un Dernier rappel ou un Seules contre tous à une ouvrage sur les Super héros. Mais comment dénommer le genre des deux premiers ?

Pour conclure, je ferais une scission entre Franco/Belge grande distribution (grands éditeurs) et FB BD indépendante, petite distribution (ou petits éditeurs)

Ouala :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
ckicmoi
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2583
Inscription: 17/03/2009
Localisation: Gironde
Age: 66 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede edgarmint » 07/09/2008 17:51

[:-mi$$ ad'-:4] Gné mal à la tête - trop de trucs passent par là...

Au niveau des comic's, les choses paraissent plus simples tant il est impossible d'assimiler un Dernier rappel ou un Seules contre tous à une ouvrage sur les Super héros. Mais comment dénommer le genre des deux premiers ?


Nan, c'est Seul contre tous

Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10957
Inscription: 02/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 50 ans

Définition de la BD indépendante

Messagede edgarmint » 07/09/2008 17:54

Donc j'ai déplacé le sujet sur :



par contre, je l'ai placé dans la sous-section FB, vu le contexte de l'histoire et les origines de l'auteur.
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10957
Inscription: 02/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 50 ans

PrécédenteSuivante

Retourner vers Gros pavés, romans graphiques, formats alternatifs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités