Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

C'est la crise ? Auteurs et monde de l'édition - 2010-2021

Pour discuter de tous les sujets généraux autour de la bande dessinée, des libraires, des éditeurs et des auteurs

Re: C'est la crise ?

Messagede fleur » 27/06/2010 20:38

Message précédent :
Chercher des coupables, c'est stérile à mon avis. Nous sommes tous coupables!

stephane crety a écrit:De plus, je persiste à penser que la crise n'est pas une crise du dispositif créatif(1 auteur sur un ouvrage, 10 auteurs,100 auteurs, on s'en bat les couilles.), mais bien une crise d'un systeme économique, d'une structure qui a toujours fonctionné dans le déséquilibre, et de fait , a toujours été fragile, et les coups de boutoir récent ne fond qu'apurer ce chateau de carte, cette bulle spéculative.


ben voilà... :ok:
et encore, le livre bénéficie de la loi Lang qui limite les dégats!

luc Brunschwig a écrit: Le problème depuis quelques années, c'est que ça ne se passe plus comme ça. Je pense à un éditeur comme Dupuis qui fonctionnait intégralement sur le principe gros auteurs qui permettent le financement de choses plus fragiles. Or, on est passé à des comptes de gestions individualisés pour chaque série. Si une série n'est pas rentable, elle gicle, quelque soit ses qualités. On n'est plus dans un principe global où c'est la moyenne des ventes qui est jugé. Aujourd'hui, tout doit être rentable immédiatement.


On est dans une logique économique qui abandonne toutes les solidarités, services publics, retraites...

Et c'est vrai que les auteurs ont des soucis à se faire avec le numérique. Certains se sont groupés d'ailleurs il me semble, pour exercer une vigilance concernant la préservation de leurs droits. Je crois qu'on ne peut survivre seul dans ce contexte...
Faudra que la solidarité se reconstruise par le bas, comme ailleurs...
Avatar de l’utilisateur
fleur
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4902
Inscription: 01/11/2003
Localisation: Arnage
Age: 64 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede Cubitus » 27/06/2010 21:26

J'aimerais qu'on m'explique en quoi le manga et le comic US sont en crise ? La crise c'était fin des années 90, quand Marvel a déclaré faillite, et début des années 2000. Mais depuis le milieu années 2000. tout va mieux... grâce à la percée d'un nouveau format, le TPB... certaines séries ont été à elles seules sauvées par ce nouveau format... Oui les ventes ne sont pas au niveau des années 80, mais ce n'est pas la crise... D'autant que de nos jours jamais les persos de comics US n'ont été autant connus... Donc moi je m'en fais pas trop pour le comic US.
Quant au manga au Japon, oui il a perdu 50% sur 10 ans... au Japon. En Europe et Amérique du Nord, le manga ne cesse de propogresser année après année.
Quant à la France, plus une crise de chiffres moi je trouve que c'est une crise culturelle, on en a déjà suffisamment parlé. Et la solution tout le monde est d'accord c'est l'ouverture à de nouveaux formats, stop au 48 pages cartonné systématique.
Avatar de l’utilisateur
Cubitus
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 301
Inscription: 03/11/2009
Localisation: Melbourne
Age: 38 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede stephane crety » 27/06/2010 22:15

je répondrai pour le comics. le comics us est en crise, c'est une évidence. les chiffres de vente sont divisés par 5, les points de vente disparaissent les uns derrière les autres, la part comics est de plus en plus restreinte dans les revenus de la maison marvel ou dc (il suffit pour cela de consulter les bilans annuels publiés en juillet.)..les comics ne sont plus que des thinkthank pour des franchises adaptatives au cinéma..le rachat de de marvel par dysney est un symptome de cette lente déliquescence.plus qu'un rachat d'un catalogue, c'est l'achat de franchise qui font parties des plus gros blockbusters du cinema de ces dernieres années..il y a une inféodation du comics.
Les acteurs , editeurs et auteurs , le reconnaissent. gageons que le lecteur en ait conscience....
Avatar de l’utilisateur
stephane crety
Auteur
Auteur
 
Messages: 562
Inscription: 23/06/2010

Re: C'est la crise ?

Messagede David C » 27/06/2010 22:25

Je crois qu'arrivés à 8 pages en si peu de temps, on peut déjà faire un premier bilan. C'est sans appel :
- Les éditeurs sont nuls, ils sont incapables de faire autre chose que suivre la tendance, laissent les lecteurs décider de ce qui est bon ou pas (pour information, si ils publiaient tout ce qu'on leur propose/envoie, ce n'est pas 4000 albums qui arriveraient en librairie, mais plutôt 40 000 si ce n'est pas le double) et ne servent à rien à part encaisser du cash.
- Les scénaristes franco-belges sont des imbéciles incapables d'écrire trois lignes de dialogues intéressantes en bon français, alors n'allons pas en plus leur demander de s'intéresser au monde qui les entoure ou bien proposer des projets originaux, ces tristes idiots sont bien trop occuper à compter sur le doigt "sujet/verbe/complément".
Tristesse, douleur et désespoir ?
Au contraire, c'est une bonne nouvelle : il y a donc des places à prendre pour tous les visionnaires talentueux qui nous entourent.
Allez-y, les gars !!
Dernière édition par David C le 27/06/2010 23:56, édité 1 fois.
Le meilleur blog du net selon un panel de consommateurs : http://david-chauvel.blogspot.com/
David C
Auteur
Auteur
 
Messages: 1079
Inscription: 07/02/2005
Localisation: Au boulot, c'te question...

Re: C'est la crise ?

Messagede Cubitus » 27/06/2010 22:26

Mais par 5 par rapport à quoi ? C'est n'importe quoi là... Le comic se vend mieux qu'il y a 10 ans il a remonté la pente faut arrêter de dire n'importe quoi ! Marvel a déjà fait faillite il y a 10 ans de ça, normal que si Disney veut les racheter ils acceptent... il n'empêche que le comic US n'est pas en crise. Et les points de vente ils chutent car la vente AU NUMERO est en crise, mais pas le TPB qui remonte tout ça justement... et grâce aussi au net, car la vente de TPB se fait essentiellement sur le net.
Avatar de l’utilisateur
Cubitus
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 301
Inscription: 03/11/2009
Localisation: Melbourne
Age: 38 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede stephane crety » 27/06/2010 22:40

le grand n'importe quoi, c'est de monter sur tes grands chevaux, mon cher cubitus.
diviser par 5 par rapport à 2001, par 10 par rapport à1990, et on ne compte plus par rapport aux années 70...
meme situation pour les auteurs, mis a part des singularités, paupérisation, etc...
chiffre d'affaire net diviser par 2 en 10 ans (branche comics marvel.)..
je ne sais ce qui correspond pour toi à la définition de crise, mais là, je subodore qu'on en est pas loin, .....

mais en meme temps, tu peux continuer d'hurler aux loups.
mais en meme temps, tu contredirais Dan Didio, et Quesada qui eux admettent cette crise.tu m'excuseras, mais je me baserais plus sur leurs propos pour affirmer mon jugement.
Avatar de l’utilisateur
stephane crety
Auteur
Auteur
 
Messages: 562
Inscription: 23/06/2010

Re: C'est la crise ?

Messagede Brian Addav » 27/06/2010 22:47

Une petite question.

Il y a-t-il eu, ou il y a-t-il (régulièrement ou pas) une étude sur les lecteurs bds. Et surtout les acheteurs.
Est-ce qu'on des chiffres, stat, études, qui nous disent comment est constitué l'ensemble des acheteurs de BD ?

(Q1 a parlé ici des 25-30 ans, mais j'ai réellement un doute que ce soit la majorité des acheteurs).
Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 47334
Inscription: 13/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 47 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede David C » 27/06/2010 23:06

Je suis même totalement persuadé que la majorité des acheteurs d'albums grand format couleur ou de bd adulte en général sont les 35/55 ans...
Le meilleur blog du net selon un panel de consommateurs : http://david-chauvel.blogspot.com/
David C
Auteur
Auteur
 
Messages: 1079
Inscription: 07/02/2005
Localisation: Au boulot, c'te question...

Re: C'est la crise ?

Messagede Damienandcoinc » 27/06/2010 23:17

David C a écrit:Au contraire, c'est une bonne nouvelle : il y a donc des places à prendre pour tous les visionnaires talentueux qui nous entourent.
Y'a plus qu'à !! :-D


Il y a quand même un problème.

Et de taille.

C'est que le lecteur de base/occasionnel pour qui la BD est un "truc "pour gosses" qui s'achète en supermarché" VEUT du sujet/verbe/complément, du gros mainstream (Astérix ; Lucky Luke), du "nibard" ou de l'humour gras/facile... Pour lui, il n'existe pas d'autres BD à part peut être ce "truc japonais pour mon gosse" (Naruto dans le texte). Ce lecteur n'est pas prêt à essayer autre chose puisqu'il en a rien à faire. Il ne SAIT MEME PAS que la bd pourrait être autre chose. Et celui là, c'est celui qui fait le chiffre de vente. Mais on en peut pas lui jeter la pierre.

A côté, on a le lecteur plus avancé. Celui qui considère la BD comme le 9ème art, qui va acheter ses Bd chez son libraire spécialiste préféré, qui est sur BDGest (^^). Lui, il aimerait voir des choses nouvelles, des formats différents quitte à payer plus cher certains albums. Il est même prêt à essayer certains styles différents de ce qu'il aime d'habitude. On pourrait s'appuyer sur lui pour essayer d'autres choses .
Sauf que...
Sauf que ce lecteur là, il est SATURE. Chaque mois, il a envie d'acheter 40 albums mais il ne PEUT PAS. Alors il trie ses achats.
Sans compter qu'en plus, ce lecteur, il s'est fait "avoir" deux-trois fois sur certaines séries qui ne se sont jamais terminées (Little Blade, au hasard) ou par certaines séries qui se sont fait "phagocytées" par d'autres séries (Arcanes et Histoire Secrète, au hasard aussi) ou bien par certains comportements éditoriaux qui lui rappellent désagréablement que l'éditeur le prend pour une vache à lait (Star War Legacy et Vector, au hasard toujours) ou bien avec des séries qu'il aime mais qui sont des "séries à rallonge" qui, selon lui, perdent de leur force au fur et à mesure des publications (Le Tueur, Bouncer, au hasard encore :D )

Et donc ce lecteur, il se méfie, il ose moins. Il reste plus "dans ses gouts". Et il est moins enclin à la mansuétude... Il se déçoit rapidement et, une fois déçu, il a tendance à boycotter de façon systématique certaines personnes ou collection (Fantasy Soleil, Star War, Pécau, etc). Et je ne parle pas de l'effort que devra faire le libraire spécialisé (le bon libraire, pas l'épicier qui veut vendre ces 300 albums dans la journée, juste pour le fun, comme il vendrait des tomates) pour le convaincre à prendre un album qui ne lui aurait pas "tapé dans l'oeil".

Donc ce lecteur, quand on va lui proposer quelque chose de "nouveau" sur la forme, et bien il va hésiter plutôt deux fois qu'une... Sachant que s'il est le seul "à oser" et que si les autres lecteurs ne suivent pas, il va se retrouver encore une fois gros-jean comme devant (La Collection 32, par exemple, et ca, c'est vraiment dommage)...
Bref ce lecteur, actuellement, vous l'avez perdu et vous n'avez plus sa confiance (je parle de vous en général, auteurs/producteurs/distributeurs, le système actuel, quoi)

Bref, il faut changer. C'est un fait. Mais je crois qu'on est désormais entrés dans une sorte de spirale négative, un cercle vicieux car d'un côté, on ne propose plus rien de neuf (ou si peu) et de l'autre, on n'est pas/plus disposé à accepter quelque chose de neuf (par habitude ou par dépit/méfiance)

(et non, les exemples ne sont pas tirés d'un cas personnel... Quoique ? :D )

EDIT ; j'ai édité certains termes dans la description du "lecteur de base" qui auraient pu faire penser que je les méprise ou que je méprise le manga... Naturellement, ce n'est pas le cas (j'ai tous les Naruto dans ma bibliothèque et j'ai été très longtemps (et je le suis peut être encore un peu) un lecteur "de base")
Dernière édition par Damienandcoinc le 28/06/2010 00:18, édité 2 fois.
"Travaille comme si tu devais vivre toujours. Vis comme si tu devais mourir le jour même." la plaisante sagesse lyonnaise
Avatar de l’utilisateur
Damienandcoinc
BDévore
BDévore
 
Messages: 2066
Inscription: 27/04/2006
Localisation: Besançon
Age: 42 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede Electro » 28/06/2010 00:08

Effectivement , je me reconnais dans ce que tu écrits , déçu par certain achats hasardeux ou des lectures vite oubliées , que je me risque plus dans les achats "coup de tête" . Maintenant mon choix d'achat est fixé longtemps à l'avance et qu'importe ce que me dit mon libraire , je ne déroge plus à ma règle .
Avatar de l’utilisateur
Electro
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1518
Inscription: 15/08/2008
Localisation: 78

Re: C'est la crise ?

Messagede nexus4 » 28/06/2010 01:03

David C a écrit:Je crois qu'arrivés à 8 pages en si peu de temps, on peut déjà faire un premier bilan. C'est sans appel :
- Les éditeurs sont nuls, ils sont incapables de faire autre chose que suivre la tendance, laissent les lecteurs décider de ce qui est bon ou pas (pour information, si ils publiaient tout ce qu'on leur propose/envoie, ce n'est pas 4000 albums qui arriveraient en librairie, mais plutôt 40 000 si ce n'est pas le double) et ne servent à rien à part encaisser du cash.
- Les scénaristes franco-belges sont des imbéciles incapables d'écrire trois lignes de dialogues intéressantes en bon français, alors n'allons pas en plus leur demander de s'intéresser au monde qui les entoure ou bien proposer des projets originaux, ces tristes idiots sont bien trop occuper à compter sur le doigt "sujet/verbe/complément".

Ah ok, tout va bien. Pas de soucis. :D

La synthèse que j'en sors est plutot que :
- Les lecteurs trouvent les BD trop chères pour le pari qu'ils prennent sur une histoire dont ils ne connaitront peut être jamais la fin. Ils préférent les one-shot ou les séries annoncées à tomes limités, 2, 3 ou 4 maxi (Long Jhon Silver tome 1/4, Airborne 44 tome 1 et 2 sortis simultanément etc.).

- Le format 48 pages ne convient plus à vos modes de narration, vous etes étriqués, génés aux entournures et si vous avez besoin de 50 pages pour poser une ambiance, un fil narratif, ben vous faite ce qu'on appelle pudiquement un tome d'introduction (ou de transition qd c'est le tome 2 qui ne raconte rien). Les acheteurs en ont marre de payer pour du vent. Peu importe le format, ils veulent une histoire (ce qui rejoint le point précédent).

- Avis tout à fait personnel, bcp de BD franco belges ont maintenant du mal à démarrer et manque de rythme. Peut etre que la disparition des périodiques en est la cause. On a souvent l'habitude de dire entre nous que vos ainés (Goscinny, Charlier et Greg pour résumer) avaient une idée par page quand vous (un vous générique, les scénaristes) en avez une par album. Ça s'étire, c'est long, c'est lent, ça n'en fini pas. Quand on voit l'accroche que fait Warren Ellis pour Black Summer par exemple (un super heros se promene dans les jardins de la maison blanche, une conférence de presse se prépare. Page 4 le super héros arrive en salle de presse ensanglanté et annonce "Je viens de tuer le président des états unis pour mettre fin à la guerre en Irak qui était illégale". Voilà. En 4 pages t'es scotché, t'as une accroche évènementielle, un dilemme éthique et tout un univers de super heros mis en place. Tu laches plus jusqu'a la fin, même si on peut discuter du traitement. Fin du premier livret, t"es sur d'acheter le second. Ok, nous on a la chance d'avoir l'intégrale :P ). je prends ce cas, mais pareil pour 100 Bullet, Y le dernier homme, Criminal (dont le traitement est pourtant plus lent) etc. Chez vertigo, il y a des scénaristes très impressionnants. Et rudement efficaces. Peut être l'habitude d'Hollywood.
De vraiment rythmé en franco belge ces deniers temps je ne vois que Reign qui pour moi est du niveau de 24h. Ni plus ni moins. Excellent mainstream.

- Ah j'oubliais. La suproduction. il y a un paradoxe a dire que c'est les jeunes auteurs qui payent le frais de la surproduction et qui en payeront les frais aussi qd le systême sera à bout de souffle. Il y a peu de différence entre jeter des auteurs à la rue et ne pas les signer. Ok, fallait pas les signer mais maintenant ? On les vire ? On a le choix entre ne pas leur donner de boulot quand tout va bien, les signer et les virer pour assainir le marché quand ca sent le roussi, et les virer trop tard parce qu'on est au fond du trou.
C'est quoi la solution ?

Bon, comme j'ai lancé le sujet je vais prendre la peine de tout lire mais l'avalanche de réponses me fait penser qu'il y a un réel malaise (auteurs et lecteurs), un abcès à crever. On n'avait jamais eu 8 pages de réponses en 48h avec autant d'auteurs qui se prononçaient de manière aussi étayée ( même si je les ai massivement invité par mp).

Donc, pour ce que mon avis compte :roll: je vais rebondir sur quelques post précédent.
Je viens de finir la page 2. Ouf.

HubIguane a écrit:Effectivement, le jeu est d'occuper la place pour en laisser le moins possible aux concurrents (20 news Soleil sur une semaine, on le voit bien le logo !)... cela pousse à des choses étranges : en septembre va sortir chez Casterman un diptyque, les 2 tomes en même temps ! pourquoi n'avoir pas fait un volume unique ? pour occuper de la place ! l'émergence des petits éditeurs a fait du mal aux gros...ils se "vengent" comme ils peuvent... c'est de bonne guerre !

C'est à se demander si il vendent des BD ou juste leur marque, comme Candia et Lactel dans les supermarchés.
Ils s'adressent à un lectorat captif même plus d'un genre mais d'une maison d'édition. Moi même j'en fait parti. Je fut assez Delcourt maintenant je suis plutôt Fururo, comme d'autres sont Asso ou Cornelius.

Kness a écrit:A contrario, la partie de la maison qui s'occuppe d'Artbooks est plutôt cool, on peut vendre nos livres, même ceux à 30 euros parceque ça touche une niche. Et les niches c'est le truc en ce moment. De toutes manières on a pas le choix : soit tu fais les blondes en string, soit tu vises un public un peu plus "éduqué" - je veux pas dire des gens plus intelligents mais plutot des gens plus sensibilisés à certains types de livres, qui n'ont pas l'appréhension de la nouveauté (oui ça existe, la peur d'ouvrir un livre ) ...

Vi mais bon, c'est plus de la BD. C'est comme si tu disais "le marché du lait est saturé, je vends du coca". :P

luc Brunschwig a écrit:Comment faire naitre une nouvelle génération de talent quand le moindre talent est récupéré pour alimenter les filons que sont Blake et Mortimer, Kookabura Univers, XIII (et là, j'avoue que je me suis laissé tenter par un XIII Mystery), Thorgal, Nestor Burma, Troy et ses univers, Boule et Bill, Lucky luke et tutti quanti et autres séries concepts plus ou moins fumeuses et autres collections d'adaptations de roman en BD...???
Il est où l'auteur là-dedans ?

Ben il fait bouillir la marmitte et il a bien raison. C'est pourquoi je doute (j'espère à tord tellement l'auteur a l'air convaincu de l'inverse) qu'on verra la suite de Carthago si il dessine XIII. Entre les revenus d'un XIII et ceux d'un Carthago, y a sans doute pas photo. Idem pour Les feux D'Askell et Troll de Troy. Même si on est fidèle à son lectorat et qu'on tient à une série, si il faut payer les lunettes du petit dernier, changer de caisse, inscrire l'ainée au cours de piano et qu'on a le choix entre bien vivre ou avoir du mal à joindre les deux bouts, tout le reste devient secondaire, fidelité ou pas. Ne serait ce parque sinon, c'est madame qui va faire la geule. :D

Et on va pas prendre un bras cassé pour reprendre un blockbuster. Je pense pas que ceux-ci soient le problème. Ils sont certes encombrant mais combien d'auteurs chez Lombard vivent grace à Thorgal ? Même une meilleure répartition dans l'année comme le suggère Yann n'e serait pas bonne pour les nouveaux si c'est synonyme de manque-à-gagner.
Avatar de l’utilisateur
nexus4
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 54250
Inscription: 19/08/2003
Localisation: Colonies Jupiter
Age: 54 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede nexus4 » 28/06/2010 01:05

JDMorvan a écrit:Pour ce qui est les comics, leur "chance", aussi bien dans la BD mainstream que dans le BD underground, c'est qu'ils ont deux tendances lourdes.
Les super héros, et la branlette, en gros.
Eh bien, sur ces deux sujets, il y a des base solides, que les auteurs peuvent reprendre, tordre, et actuliser.
Les Watchmen est un chef-d'œuvre qui vient d'un age d'or des super héros. Une variation sur le thèmes brillante.

En France, on n'a pas ça. C'est donc plus "compliqué".

Ah on a une tres bonne tentative avec La Brigade Chimérique.
Mais je pense que tu parlais de revisiter ses propres racines, c'etait juste pour le signaler au passage.

Sinon, il ne faut pas oublier toute la partie polar qui est excellente (avec Brubaker et Ellis aux commandes, mais pas que) et un dessin, a défaut d'être spectaculaire, qui a du caractère. Une vraie patte. Pas un graphisme interchangeable comme on en trouve dans le franco-belge réaliste (dargaud dupuis lombrad, pour faire court) ou l'heroic fantasy (delcourt, Soleil pour faire encore plus court). Tu parlais d'univers qui déchire, au delà de ca, je crois qu'une véritable identité graphique manque pas mal dans nos contrées.

benjaminlemau a écrit:Est ce que vous êtes "obligé" de prendre le ventre mou de la production ?
Cela dépend évidemment de ta structure. Si tu as une librairie de 25m², non, cent fois non. Si tu as un établissement plus conséquent, tu es quasiment obligé. Lorsqu'un repré arrive et va te proposer un catalogue ou il y a 70 à 80% de "ventre mou", tu vas pas le rembarrer systématiquement. C'est décemment impossible. Et puis, va définir ce ventre mou...
Finalement, un généraliste avec un bon rayon aura plus loisir de filtré, mais il restera foncièrement mainstream, c'est inévitable.

Je sais j'ai le même soucis avec certaines relation presse (notament une qui vendrait une glaciaire à un inuit :D ), la production est telle qu'on se laisse amadouer en se disant que ca à l'air pas trop mal. Et des fois je présente des previews pas trop mal. :oops: Mais qd je trouve que je me suis planté, j'hesite pas à le dire.

benjaminlemau a écrit:De manière utopique on pourrait penser que votre conseil peut etre le reflet de votre choix (ce qui veut dire refus aussi) en amont. Refus de mise en place vous "forcez" les éditeurs à faire plus de qualité. Vi, je sais, c'est simpliste.
Et oui, c'est malheureusement simpliste. Tu n'es pas sans ignorer que le marché de la librairie en France est dominé par certaines enseignes. Crois tu que ces enseignes joueraient ce jeu ? Non, j'en doute, ce qui laisserait une librairie à 2 vitesses, c'est tout bonnement impossible.
Pour répondre à l'autre question caché dans ta phrase, le conseil est forcément reflet de nos choix, et j'aime à croire que nos conseils ont un réel impact (en tout cas pour nous autres spé), exemple simple et très concret (révélateur de mon cas précis): prend un album comme Block 109 comparé à une grosse cavalerie avec des nanas bien gaulés qui se castagnent (non, non, non, je ne citerais pas), mes ventes sont 6 fois supérieurs sur Block 109 que je conseil beaucoup, alors que l'autre je le laisse se vendre à son rythme. Ce qui me fait dire tout de même que nous autres libraires spé avons tout de même un impact et surtout nous avons un rôle de prescripteur reconnu. Ceci dit, hors spé et bon libraire généraliste

En fait de manière tout aussi utopique il faudrait que vous créiez une sorte de label qualité, comme pour le Bio ou le commerce équitable. :P C'est le rôle de Canal BD ou BD Café ?

Bon, je passe à la page 3. [:my name snake:2]
Avatar de l’utilisateur
nexus4
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 54250
Inscription: 19/08/2003
Localisation: Colonies Jupiter
Age: 54 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede JDMorvan » 28/06/2010 01:29

Cubitus, le comics est en crise de ventes c'est, je crois indéniable.
L'agent vient des licences des films.
Si c'était vraiment les comics qui intéressaient Disney, ils les aurait racheté depuis longtemps.

Pour le manga, si tu pense que 50% de baisse c'est rien, alors oui, ce n'est pas une crise :) La baisse des ventes est moindre que ça, ce sont surtout les magazines qui baissent. Mais c'est grave, car c'est ce qui finance les auteurs, les magazines (car ils n'ont que des droits, sur les tankobon). Et sans auteurs, pas de BD.
Les ventes à l'étranger ne peuvent compenser celles au Japon, c'est une évidence.
Et j'entends pas mal d'éditeurs (oui, j'y vis 5 mois par an, et je fais du manga, un peu), dire que le manga ne raconte plus rien d'interessant.
Enfin, depuis FMA (qui s'arrête ce mois çi), il n'y a plus eu de nouveau best-seller. Même si One piece bat des records, c'est l'arbre qui cache la forêt.

Pour moi, l'avenir, c'est de travailler des projets susceptibles d'intéresser des lecteurs sur les 3 grands pays de BD. C'est pas facile, mais ça fait déjà des années que je travaille là dessus, dans mon coin. On avance peu à peu.

Enfin, la BD n'est pas moins bien que le jeu video, le cinema ou autre média. Il y a son compte de daubes partout, en majorité, n'est ce pas ?

Et pour moi, de loin, le média BD reste le plus intéressant !!!!!!

Enfin, pour conclure, il n'y a à mon avis pas crise de la BD. Il y a crise financière, c'est un tout.
Avatar de l’utilisateur
JDMorvan
Auteur
Auteur
 
Messages: 1868
Inscription: 11/01/2003
Localisation: Reims
Age: 52 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede the frog » 28/06/2010 02:16

Les reponses apportees a ce sujet sont passionnantes a lire. Et cela se complique selon le point de vue que l'on adopte: Editeur/Auteur/Acheteur-Lecteur.

En ce qui me concerne, je suis un acheteur/lecteur feru de BD depuis 40 ans maintenamt. Je suis donc en plein dans la section du collectionneur sevre au franco-belge depuis sa plus tendre enfance qui pouvait acheter chez son marchand de journaux favori la Sainte Trinite: Spirou/Tintin/Pilote (a l'epoque hebdo pour le dernier cite). Epoque heureuse ou il n'y a avait pas plus de 10 nouveautes mensuelles toutes signees des plus grands noms de la BD, nous les connaissons et reverons tous.

Comme de nombreux d'autres nous, je trouve que le franco-belge est en panne. Les grands noms sont (presque) tous decedes apres avoir vendus les droits de leur peersonnages a leurs editeurs afin de voir leur personnages continuer d'exister a l'apparente plus garnde joie de tous. Le probleme est que le charme n'existe plus. Voir les personnages de Jacobs, Martin, Greg, Roba et malheureusement bientot Uderzo passe dans d'autres mains est un phenomene de contamination qui empoisonne purement et simplement le marche de la BD. Les editeurs se ruent sur de possibles repreneurs (bons bien surs), l'acheteur que je suis achete au debut, constate que ce n'est pas terrible, continue le temps de 2 a 3 albums et puis arrete bien surs les frais parec qu'il en a ssez d'etre pris pour une vache a lait.

La deuxieme raison pour laquelle j'achete moins de BD est dans le cout. Pour pouvoir se faire plus d'argent, les editeurs font de plus en plus de grands formats vendus 4 a 5 euros plus chers que le format habituel d'avant. Comme la qualite de l'album ne justifie pas cette depense, on arrete d'acheter tout simplement. Pour un Blacksad, combien d'etrons dessines faut-il lire?

Acvant de continuer plus tard, je conclus cette intervention sur le fait que comme tout lecteur lambda:je veux lire la meme chose tout le temps mais il faut que ce soit different a chaque fois.
"Schtroumpfer, voilà ma devise!" Peyo
Avatar de l’utilisateur
the frog
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1770
Inscription: 14/11/2009

Re: C'est la crise ?

Messagede stephane crety » 28/06/2010 08:33

comme dit il y a quelques mois, ce qui me valu une reponse cinglante, loin de moi de vouloir casser le thermometre parce que la température qu'il m'indique me déplait, maisje continue à penser que les lecteurs présents sur bdgest ne sont pas représentatifs. Parce que leurs ressentis est en contradiction avec la réalité des chiffres...et il m'arrive de le regretter....les plus accrocs sont parfois prescripteurs, mais pas toujours.
il ne faut pas etre sourd a votre ressentis, parce qu'il est étayer par des lectures plus amples que la moyenne, mais , rien qu'à la lecture de ces dernières pages , ce ressentis est divers et contradictoire. Entre ceux qui considère qu'il y a trop d'immobilisme, et ceux qui considèrent qu'ils ne retrouvent pas leur lecture d'antan, nous sommes bien penauds (je ferais abstraction des critiques sur la qualité médiocre des scenarii...elles sont fausses, et je peux présenter les témoins de la défense, parce qu'il se trouve que je suis un trés gros lecteur aussi...non pas qu'il faille pas se remettre en question, mais autant vous dire qu'on ne vous a pas attendu pour cela....).
notre terreau est plus ou moins commun, nos lectures d'enfance, les giraud, uderzo, charlier, druillet, etc...mais en tant qu'auteur, nous ne pouvons nous restreindre à etre des moines copistes..le minimum, c'est d'etre le reflet de nos propres influences et de notre présent....ma femme est archéologue, une amoureuse des vieux machins, ca suffit à la maison [youpi] .
de plus, dans une logique de pure stratégie commerciale, et je suis confu de l'exprimer, vous n'etes plus l'avenir. le lecteur à venir, il est gorgé d'image, suréduqué par rapport à l'image, meme si il n'a pas les mots pour les théoriser...je donne des cours de bd en bénévole à des enfants de mon village...sans en connaitre la définition lexicale, ils connaissent intuitivement ce qu'est un gros plan, un plan large, un zoom, un dézoom, une plongée, une contre-plongée...l'image, plus que l'écrit(d'aucun le regrette...pas moi...) est intrasèque à leur constitution.

et autant vous dire qu'ils sont extrèmement exigeant.
Avatar de l’utilisateur
stephane crety
Auteur
Auteur
 
Messages: 562
Inscription: 23/06/2010

Re: C'est la crise ?

Messagede nexus4 » 28/06/2010 09:20

On est pas l'avenir, mais c'est nous qu'on a les sous aujourd'hui. Et c'est nous qui achetons les jeux vidéo des marmots super éduqués, les même a qui on fourgue tout et n'importe quoi, et nous jetons dessus. :D
Je vois pas trop la conclusion de la démonstration, là... On vous demande de l'innovation visuelle, du rythme, des scenar bien bouclés et tu nous dis qu'on est des vieux machins et que la BD de papa c'est fini. Mais, ce n'est peut être pas apparu clairement, c'est ce qu'on vous dit depuis huit pages. :D

(y en a qui suivent pas, la-bas, au fond !)
Avatar de l’utilisateur
nexus4
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 54250
Inscription: 19/08/2003
Localisation: Colonies Jupiter
Age: 54 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede weissengel » 28/06/2010 09:23

###hors sujet complet###
stephane crety a écrit:ma femme est archéologue, une amoureuse des vieux machins

Tu n'es pas forcé de te déconsidérer à ce point Stéphane... :D
Avatar de l’utilisateur
weissengel
Auteur
Auteur
 
Messages: 114
Inscription: 07/05/2003
Localisation: Toulouse

Re: C'est la crise ?

Messagede luc Brunschwig » 28/06/2010 10:00

Bon ! Comme je le disais plus haut, j'ai eu la chance d'être directeur de collection, plutôt exigeant je crois. On me reconnaissait la capacité de me glisser dans l'univers des auteurs avec lesquels je bossais et non d'imposer une commande ou mon propre point de vue sur la façon de bien faire une BD. J'aimais pousser les scénaristes dans leur retranchements, les forcer à aller au bout de l'originalité de leur sujet quitte à les refaire bosser pour aller plus loin et c'est là à mon avis que le bats blesse (et il serait stupide de ne pas vouloir le voir)... On manque dans l'édition actuel de gens qui sont assez compétents pour emmener les auteurs au bout de ce qu'ils ont à offrir (ou du moins ça ne semble pas être la priorité de nombre de maison d'édition quand ils engagent un directeur de collection).
Je pense pourtant que c'est le rôle essentiel de l'éditeur, car trop de scénario avec de bonnes idées sont trop vite mis sur le papier, négligeant une construction à la hauteur du propos et capable de capter l'intérêt du lecteur. En un mot, c'est trop souvent platement mis en boite.
De plus, les scénaristes sont trop souvent des gens qui ont des idées d'histoire, écrivent des dialogues, mais qui ont très peu d'idée de mises en scène et ne savent pas coordonner leur travail et celui du dessinateur (en un mot, ce ne sont pas des gens qui pensent en images).. ce qui fait qu'au final on se retrouve trop souvent avec des têtes en train de parler, et des eprsonnages en train d'allumer des cigarettes pour se donner une contenance, alors que les idées scénaristiques pourraient aussi bien passer dans le visuel ou alors, le visuel pourrait apporter des infos complémentaires qui ne se trouvent pas dans le texte.
Reste trois choses par rapport à ça, qui explique que peu de scénaristes prennent le temps de retravailler leur copie : souvent l'éditeur leur donne carte blanche (un vrai scénariste pro, c'est un gars qui va gérer un certain nombre de dessinateurs, autant de travail qu'un éditeur n'aura pas à faire... mais pendant ce temps qui encadre le scénariste ?)
dans le cas d'un jeune scénariste qui propose un premier scénario, faites l'expérience, il aura tendance à signer chez l'éditeur qui le signe tel que, plutôt que chez celui qui se montre intéressé, mais qui lui cause de rebosser un peu tout ça pour améliorer le tout.
Dernière chose, le prix de planche. Plus un scénariste pond de planches plus il reçoit de sous. Tant qu'on ne remet pas son travail en cause, pourquoi se retournerait-il sur ce qui a été validé par l'éditeur ?
Avatar de l’utilisateur
luc Brunschwig
Auteur
Auteur
 
Messages: 2194
Inscription: 18/06/2004
Localisation: neuillé le lierre
Age: 54 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede Germain Boudier » 28/06/2010 11:01

Entièrement d'accord avec Luc, notamment pour l'avoir expérimenté.

Et entièrement d'accord avec Jean-David Morvan.

Pour moi, outre tout ce qui a été dit, je crois que la bd n'a jamais réussi à franchir le mur des amateurs de bds. Elle n'est quasiment lu que par ce petit milieu fermé.
J'ai aussi des doutes sur les avis de lecteurs qui fleurissent sur internet, au moment ou une critique bd pourrait faire défaut.
Avatar de l’utilisateur
Germain Boudier
Auteur
Auteur
 
Messages: 31
Inscription: 03/07/2006
Localisation: à l'ouest
Age: 90 ans

Re: C'est la crise ?

Messagede stephane crety » 28/06/2010 11:09

nexus4 a écrit:On est pas l'avenir, mais c'est nous qu'on a les sous aujourd'hui. Et c'est nous qui achetons les jeux vidéo des marmots super éduqués, les même a qui on fourgue tout et n'importe quoi, et nous jetons dessus. :D
Je vois pas trop la conclusion de la démonstration, là... On vous demande de l'innovation visuelle, du rythme, des scenar bien bouclés et tu nous dis qu'on est des vieux machins et que la BD de papa c'est fini. Mais, ce n'est peut être pas apparu clairement, c'est ce qu'on vous dit depuis huit pages. :D

(y en a qui suivent pas, la-bas, au fond !)


ben voila, quand on lit en travers, on comprend de traviole !!!! :-D
tout d'abord, j'espere que tu es papa, et donc que tu as la meme experience que mon humble personne...les parents interviennent qu'au moment de passer à la caisse, pas dans le choix (dans une certaine limite, tant que c'est pas "Adolf teste le butagaz" ou " les péripéties de mes grosses boules".).

pour ce qui est de la bd papa, tu relis l'intervention de The frog(j'ai décidemment du mal avec les pseudos, moi..c'est mon coté vieille france...), et tu as une part de ce lectorat.

enfin,c'est rigolo, des que l'on essaie de cadrer l'influence des lecteurs bdgest, j'ai la sensation de jouer au bilboquet avec tes parties, cher Nexus....comme je l'ai précédemment dis, j'aimerais que vous soyez représentatif, mais ce n'est pas le cas..je vous prie de tout coeur de ne point prendre le melon..des hypercéphales, il y en a assez dans ce métier....
Avatar de l’utilisateur
stephane crety
Auteur
Auteur
 
Messages: 562
Inscription: 23/06/2010

Re: C'est la crise ?

Messagede Cubitus » 28/06/2010 11:15

En même temps le cliché du "j'ai des gosses donc je sais plus de choses que vous et je donne des leçons" il a fait long feu...
Avatar de l’utilisateur
Cubitus
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 301
Inscription: 03/11/2009
Localisation: Melbourne
Age: 38 ans

PrécédenteSuivante

Retourner vers Généralités sur la Bande Dessinée

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités