Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Buck Danny Classic

Pour discuter des séries et des auteurs de BD franco-belge, des nouveautés aux grands classiques. Ce forum est orienté "grand public".

Re: Buck Danny Classic

Messagede stephane_ » 17/06/2019 09:45

Message précédent :
Sinon je remarque qu’il y a du trollisme dans l’air 8-)
Mes canulars sur 2DGaléjades

Qu'ai-je écrit qui est faux ? C'est quasiment que du factuel.
Avatar de l’utilisateur
stephane_
BDGestiste Confirmé
BDGestiste Confirmé
 
Messages: 9545
Inscription: 23/12/2006

Re: Buck Danny Classic

Messagede marone222 » 17/06/2019 10:45

stephane_ a écrit:Dans cette lamentable histoire, ils ont viré le seul qu’il fallait garder.
Arroyo avait juste besoin d’être épaulé par un scénariste carré et bien documenté, et par un éditeur ayant un regard artistique valable.
Avec cela il aurait été capable du meilleur.
C’est selon moi un formidable gâchis...

Tout à fait d'accord. Arroyo a du talent et, comme dit plus haut, on sait ce que l'on perd, pas ce que l'on gagne...
Il aurait sans doute besoin de plus de temps pour dessiner un album. Pour rappel, Bergese a dessine 12 albums en 25 ans, soit 2 ans par album en moyenne...
Avatar de l’utilisateur
marone222
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 3603
Inscription: 07/07/2004
Localisation: Paris 17
Age: 54 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede Blueberry13 » 17/06/2019 11:28

stephane_ a écrit:D’accord avec quasiment toute ton intervention Yannzeman.
Et c’est bien de garder un esprit positif comme tu le fais ;-)


Je vous rejoins messieurs :ok:
Avatar de l’utilisateur
Blueberry13
BDétraqué
BDétraqué
 
Messages: 697
Inscription: 16/10/2010
Localisation: Parti à l'aventure ...
Age: 37 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede yannzeman » 17/06/2019 13:15

stephane_ a écrit:D’accord avec quasiment toute ton intervention Yannzeman.
Et c’est bien de garder un esprit positif comme tu le fais ;-)


je dois reconnaitre que je n'ai pas toujours cet esprit positif...
(la reprise de "Carmen Mac Callum" par Louis ; j'en pensais du mal avant, à l'annonce de sa prise de fonction, et une fois l'album lu ; je ne m'en suis toujours pas remis... :cry2: )

Mais fred Duval a l'air très remonté en ce moment (sur le topic "jour J", alors je me fais discret ;)

Edit : je me suis gouré, c'est pas Fred Duval, mais FRED B (pour Blanchard ?).
Désolé pour la confusion. :oops:
Dernière édition par yannzeman le 17/06/2019 14:50, édité 1 fois.
yannzeman
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4227
Inscription: 25/11/2015

Re: Buck Danny Classic

Messagede JYB » 17/06/2019 13:23

marone222 a écrit:
stephane_ a écrit:Dans cette lamentable histoire, ils ont viré le seul qu’il fallait garder.
Arroyo avait juste besoin d’être épaulé par un scénariste carré et bien documenté, et par un éditeur ayant un regard artistique valable.
Avec cela il aurait été capable du meilleur.
C’est selon moi un formidable gâchis...

Tout à fait d'accord. Arroyo a du talent et, comme dit plus haut, on sait ce que l'on perd, pas ce que l'on gagne...
Il aurait sans doute besoin de plus de temps pour dessiner un album.
Eh oui, il n'y a pas de mystères : il faut du temps pour dessiner un album de Buck Danny, ce dont n'a manifestement pas bénificié JM Arroyo. Il est hélas victime du système commercialo-industriel adopté pour les reprises de Tanguy et de Buck Danny : "on fonce d'abord, on réfléchit après". Pareil pour les scénaristes, qui foncent d'abord, et oublient de réfléchir à la logique et aux engrenages des scénarios (voir mon long post plus haut).

marone222 a écrit:
stephane_ a écrit:Pour rappel, Bergese a dessine 12 albums en 25 ans, soit 2 ans par album en moyenne...
Plus précisément :
- Bergèse a commencé à travailler sur Buck Danny au cours du second semestre de 1980 et a arrêté, je crois, en 2007 (prenant sa retraite et en même temps à cause de graves ennuis de santé à ce moment-là). Cela fait donc en réalité 27 ans de Buck Danny. Les 9 premières années (jusqu'au décès de JM Charlier en juillet 1989), il n'a pu réaliser que 4 albums, mais là, c'est parce que Charlier était trop occupé et donc lent à fournir des bribes de scénarios, de loin en loin. Du coup, pour gagner sa vie, Bergèse a même dû accepter d'autres travaux (Biggles et autres, je n'ai plus le détail en tête, mais cela veut dire qu'il produisait quand même pas mal).
- ensuite, après le décès de JMC, une période de flottement et un épisode écrit par Jacques de Douhet, Bergèse a pu poursuivre Buck Danny, seul, à un rythme plus rapide, à vue de nez environ un an et demi par album.
- Bergèse est aussi scénariste et avait donc à rédiger ses scénarios, en plus des dessins, ce qui prend du temps. Si on ne tient compte que de la partie "dessins" seule, le rythme devait être d'à peu près un an par album.
- Bergèse a baissé son rythme vers la fin, l'âge et la fatigue venant (et aussi, je peux le dire ici, devant le manque d'enthousiasme de l'éditeur Dupuis pour la série Buck Danny... Cela n'aide pas un auteur à garder un bon moral).

Rappel : c'était une autre époque bien sûr, mais du temps de Hubinon, Uderzo, Jijé, etc., ces dessinateurs "descendaient" deux à trois albums par an ; ils avaient souvent deux séries en parallèle (Hubinon : Buck Danny et Barbe-Rouge - ce ne sont pas deux séries mineures, pourtant... - ; Uderzo : Astérix et Tanguy - et même à une époque Oumpah-Pah, en plus ! - ; Jijé : Tanguy + Jerry Spring de temps en temps + divers travaux comme un remplacement sur Barbe-Rouge, etc, là non plus je ne vais pas faire le décompte précis). Mais il y avait aussi l'enthousiasme et l'entrain de JM Charlier lui-même, un excellent scénariste, un vrai créateur, toujours d'attaque et servant de "locomotive" à toute une équipe (quant à Uderzo, il avait également à ses côtés René Goscinny, le "top" ; Charlier + Goscinny + Uderzo, c'était le trio gragnant ; une autre époque, donc...).
JYB
Auteur
Auteur
 
Messages: 2888
Inscription: 18/05/2012

Re: Buck Danny Classic

Messagede yannzeman » 17/06/2019 13:38

Quand on donne ces exemples des anciens qui descendaient, avec la qualité qu'on leur connait, plusieurs albums par an, on nous rappelle à juste titre que ces anciens pouvaient vivre de la seule BD, là où maintenant il leur faut souvent un métier alimentaire à côté (ou une activité annexe, type développeur de jeux vidéos,...).

N'empêche, les Jijé - Uderzo - Hubinon - Bergèse (liste non exhaustive) étaient des seigneurs de la BD. Ils ont laissé une mine d'or pour les lecteurs.

Retiendrons-nous autant les escargots perfectionnistes d'aujourd'hui ?
Pas sur...
yannzeman
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4227
Inscription: 25/11/2015

Re: Buck Danny Classic

Messagede the frog » 17/06/2019 15:22

JYB a écrit:
marone222 a écrit:Je me suis bien régalé avec ce diptyque. J'ai vraiment eu l'impression de lire un Charlier /Hubinon de la belle époque. J'ai bien retrouvé le découpage et le style "feuilletonnesque" de Charlier avec des rebondissements chaque page ou 2 pages.
Histoire solide servie par un dessin de qualité
Houla, attention, il ne faut pas comparer Charlier et les scénaristes de cette nouvelle aventure de Buck Danny. Certes, Charlier trouvait tout le temps des rebondissements dans ses histoires, mais au moins, il ne passait pas du coq à l'âne et donnait des explications pour qu'on suive ce qui se passe et que ça paraisse à la fois fluide et un tant soit peu logique (même si parfois c'était un peu tiré par les cheveux, mais au moins, Charlier avait le don de faire "passer le plat" grâce à son talent de narrateur et grâce à suffisamment d'explications). Je vais citer un exemple pris dans ce tome 6 du "Classic".
Planche 4, le trio Buck/Tumb/Sonny tombe dans l'eau de la rivière Sprée alors qu'il tente d'échapper en moto à la fameuse police est-allemande Stasi. Une fois dans l'eau, les trois hommes disparaissent de la vue des policiers qui se précipitent sur la rive pour retrouver les fuyards (on voit des bulles d'air à la surface de la rivière, les héros sont bien sous l'eau).
Planche 5, il y a deux scènes intermédiaires qui se déroulent ailleurs (une à Berlin même, l'autre aux USA). On n'a aucune nouvelle des héros.
Planche 6, ils réapparaissent. Cela se passe deux heures après la chute dans la rivière (un phylactère le dit). Et là, miracle, ils sont saufs, planqués à bord d'une péniche sur la même rivière. Ils sont précisément dans la cale de cette péniche, en train de se chauffer autour d'un petit feu qu'ils ont allumé (je rappelle qu'il fait très froid : ils portent des vêtements chauds, et on voit de la neige partout - enfin, pas partout : voir ma remarque dans un précédent post où je disais que pour un temps enneigé, on voit de la neige dans certaines scènes, et pas de neige dans d'autres).
Voilà donc une facilité de scénario que je ne crois pas avoir vue chez Charlier : le ou les héros sont en danger, on ne voit pas comment ils s'en sortent, mais ils s'en sortent sans qu'on ait d'explications. On passe de la scène de la planche 4 à la scène de la planche 6 sans aucune transition ni liant, et le lecteur doit admettre que les héros s'en sont sortis. Comment ? Apparemment, peu importe pour les auteurs. Ni pour les lecteurs puisque je lis ici et là des commentaires de gens qui ont lu l'album et qui disent que le scénario est formidable; et toi-même tu parles d'un scénario "solide". Pourtant le lecteur devrait se poser des questions sur la façon dont les personnages ont pu :
- ne pas se noyer
- ne pas être vus de la police qui surveille tout
- trouver ensemble la même péniche pour y monter (mais s'ils sont sous l'eau, en plein nuit, comment communiquent-ils entre eux, comment voient-ils la péniche, comment la choisissent-ils, etc ?)
- monter à bord de la péniche sans se faire voir ni entendre (ni de la police ni des occupants de la péniche) (et d'abord, comment sont-ils montés à bord ? Il y a une échelle ? Un bout de cordage qui pend ?)
- allumer un feu (ils sont trempés et leurs éventuelles allumettes ou leur éventuel briquet doivent être mouillés aussi)
- penser à allumer ce feu (au risque de mettre le feu à la cargaison, de s'enfumer eux-mêmes)
- trouver du bois sec (où ?)
- ne pas se faire voir de la police une fois qu'ils ont allumé le feu (la fumée, on la voit dès la première image de la planche 6, s'élève au-dessus de la cale, partant de l'intérieur de la cale ; en principe, n'importe quelle personne passant là - un policier justement, puisque, en principe, la police est partout à rechercher les fuyards - crierait "Au feu" car un feu à bord d'un bateau est toujours la hantise de tous les marins et de tous les gens du milieu maritime - ou fluvial). Or, le quai est vide, il n'y a pas un chat, alors que les quais devraient grouiller de policiers.
- certes, un occupant de la péniche finit par apercevoir la fumée (il sort de l'abri de navigation) ; mais personne d'autre n'a vu cette fumée auparavant, et surtout, le gars va aussitôt chercher son pote Otto, dans la péniche, et lui dit "On a des visiteurs dans la cale numéro 3 !" La première réaction normale de n'importe quel marin normal serait de dire :" Il y a le feu à bord !" Et pourquoi préciser "des" visiteurs ? Sans les voir, le gars sait qu'il y a plus d'un visiteur ?
- de toute façon, les héros n'ont pas pu nager après leur chute, engoncés dans des vêtements chauds qui devraient les gêner et les alourdir. Il fait très froid ; ne devraient-ils pas être gelés, congestionnés, morts, au fond de l'eau ?
Toutes questions dont le lecteur n'a pas eu de réponse. A moins que la BD soit faite - selon les auteurs - pour des lecteurs qui ne se posent surtout pas de questions.
Tout ceci aussi pour répondre à Stéphane qui signalait que le dessinateur a essayé de corriger des incohérences des scénaristes, mais j'en vois d'autres qui sont restées. Et je n'ai parlé que de la seule planche 6.

J'ajoute quelques incohérences supplémentaires, toujours dans cette planche 6 :
- la péniche dans laquelle sont montés les héros est à couple (= côte à côte, en terme de marine) d'une autre péniche. Mais elle devrait être amarrée à cette autre péniche le long de laquelle elle est placée. Si elle n'est pas amarrée à quelque chose, comment la première peut-elle se maintenir à poste ? Elle devrait dériver et être poussée par le courant, et donc les héros n'auraient pas pu monter dessus, puisque, a priori, elle ne devrait pas être là. Et s'ils avaient pu monter à bord d'une péniche à la dérive (là aussi : comment auraient-ils fait ??), ils devraient être loin des lieux de leur chute, au bout de deux heures de dérive.
- la péniche dans laquelle sont montés les héros est tête-bêche par rapport à la seconde péniche. En principe, sur une rivière, on place les bateaux dans le même sens, en général le nez vers l'amont (car pour aborder ou quitter un quai, la vitesse du courant aide à la gouverne du navire qui se met donc face au courant).
- la seconde péniche (celle qui est près de la rive) est vue dans la 1e image et revue dans la 5e image. Si on regarde bien le château, à l'arrière, il ne ressemble pas à lui-même, d'une case à l'autre : des hublots carrés sur un côté dans la 1e image, des hublots ronds dans la 5e image ; des marches d'escalier sur le côté dans la 5e image, pas de marches d'escalier dans la 1e.
- dans la 5e image, on voit que les deux péniches se tiennent à plusieurs mètres de distance l'une de l'autre, alors qu'elles sont censées être à couple (donc l'une contre l'autre). Jamais vu ça...
- entre deux bateaux à couple, et entre un bateau et le quai le long duquel il est amarré, on met toujours des sortes de gros boudins amortisseurs de protection, qu'on appelle des pare-battage (pour éviter que les bateaux "battent" contre leurs voisins - un autre bateau ou un quai). Ici, rien.
- je crois que c'est la première fois que je vois une péniche fluviale avec des aussières qui passent par des trous dans la coque (le haut de la coque, ce n'est pas vraiment la coque elle-même, mais je ne vais pas entrer dans les détails techniques). Sait-on jamais, le dessinateur a peut-être eu des photos prouvant le contraire, mais en principe, les aussières passent par dessus le haut de la coque, et sont fixées autour de gros taquets bien visibles, situés SUR le pont.
- la seconde péniche (la plus proche de la rive) est à plusieurs mètres du quai le long duquel elle est amarrée. Pourquoi ? Si un quai a été construit là, c'est bien pour que la péniche soit le long de ce quai ! C'est la définition et la justification d'un quai... Or, là, il y a un grand vide entre la péniche et son quai... Jamais vu ça non plus...
- l'amarrage est totalement farfelu. Cela va être compliqué, long et technique à expliquer dans le détail, mais en gros, il faut au moins une aussière partant de l'arrière du bateau et amarrée sur le quai, vers l'avant, pour retenir le bateau vers l'arrière, et une autre aussière partant de l'avant et fixée sur la rive en arrière pour le retenir de partir vers l'avant. Ce qu'on appelle des "gardes montantes", faites pour retenir le bateau dans un sens ou dans l'autre. Ce qui signifie que l'amarrage tel qu'il est dans la BD ne sert pas à grand chose : la péniche, en outre loin du quai (voir ci-dessus) va aller et venir, d'avant en arrière, de droite et de gauche, en cognant fortement contre le quai, ou en allant se cogner aux autres bateaux... Catastrophe en vue...

Et je répète : je ne parle ici que de la planche 6.


CQFD.
:bravo: :bravo: :bravo:
"Schtroumpfer, voilà ma devise!" Peyo
Avatar de l’utilisateur
the frog
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1611
Inscription: 14/11/2009

Re: Buck Danny Classic

Messagede marone222 » 17/06/2019 15:48

JYB a écrit:Plus précisément :
- Bergèse a commencé à travailler sur Buck Danny au cours du second semestre de 1980 et a arrêté, je crois, en 2007 (prenant sa retraite et en même temps à cause de graves ennuis de santé à ce moment-là). Cela fait donc en réalité 27 ans de Buck Danny. Les 9 premières années (jusqu'au décès de JM Charlier en juillet 1989), il n'a pu réaliser que 4 albums, mais là, c'est parce que Charlier était trop occupé et donc lent à fournir des bribes de scénarios, de loin en loin. Du coup, pour gagner sa vie, Bergèse a même dû accepter d'autres travaux (Biggles et autres, je n'ai plus le détail en tête, mais cela veut dire qu'il produisait quand même pas mal).
- ensuite, après le décès de JMC, une période de flottement et un épisode écrit par Jacques de Douhet, Bergèse a pu poursuivre Buck Danny, seul, à un rythme plus rapide, à vue de nez environ un an et demi par album.
- Bergèse est aussi scénariste et avait donc à rédiger ses scénarios, en plus des dessins, ce qui prend du temps. Si on ne tient compte que de la partie "dessins" seule, le rythme devait être d'à peu près un an par album.
- Bergèse a baissé son rythme vers la fin, l'âge et la fatigue venant (et aussi, je peux le dire ici, devant le manque d'enthousiasme de l'éditeur Dupuis pour la série Buck Danny... Cela n'aide pas un auteur à garder un bon moral).


Merci pour ces précisions... Du coup, en comptant Biggles, Bergèse était plutot à 1 album par an grosso modo...
Donc mon argument ne tient plus. Pourtant, c'est l'impression que me donne Arroyo, un manque de temps pour soigner les décors...
Avatar de l’utilisateur
marone222
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 3603
Inscription: 07/07/2004
Localisation: Paris 17
Age: 54 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede JYB » 17/06/2019 17:03

marone222 a écrit:
JYB a écrit:Plus précisément :
- Bergèse a commencé à travailler sur Buck Danny au cours du second semestre de 1980 et a arrêté, je crois, en 2007 (prenant sa retraite et en même temps à cause de graves ennuis de santé à ce moment-là). Cela fait donc en réalité 27 ans de Buck Danny. Les 9 premières années (jusqu'au décès de JM Charlier en juillet 1989), il n'a pu réaliser que 4 albums, mais là, c'est parce que Charlier était trop occupé et donc lent à fournir des bribes de scénarios, de loin en loin. Du coup, pour gagner sa vie, Bergèse a même dû accepter d'autres travaux (Biggles et autres, je n'ai plus le détail en tête, mais cela veut dire qu'il produisait quand même pas mal).
- ensuite, après le décès de JMC, une période de flottement et un épisode écrit par Jacques de Douhet, Bergèse a pu poursuivre Buck Danny, seul, à un rythme plus rapide, à vue de nez environ un an et demi par album.
- Bergèse est aussi scénariste et avait donc à rédiger ses scénarios, en plus des dessins, ce qui prend du temps. Si on ne tient compte que de la partie "dessins" seule, le rythme devait être d'à peu près un an par album.
- Bergèse a baissé son rythme vers la fin, l'âge et la fatigue venant (et aussi, je peux le dire ici, devant le manque d'enthousiasme de l'éditeur Dupuis pour la série Buck Danny... Cela n'aide pas un auteur à garder un bon moral).


Merci pour ces précisions... Du coup, en comptant Biggles, Bergèse était plutot à 1 album par an grosso modo...
Donc mon argument ne tient plus. Pourtant, c'est l'impression que me donne Arroyo, un manque de temps pour soigner les décors...
Ton argument tient toujours. Il y a des dessinateurs lents et d'autres rapides (et d'autres très rapides, comme par exemple JY Delitte, qui est impressionnant par sa vitesse d'exécution). Il faut juste respecter le rythme de chacun. Si l'un doit mettre un an et demi, voire deux ans, pour soigner un album, il vaut mieux lui en laisser le temps plutôt que lui mettre la pression, ce qui serait contre-productif.
Par ailleurs, Bergèse maîtrise le domaine aéronautique et a beaucoup de documentation technique sur l'aviation, ça aide beaucoup pour avancer dans la réalisation des différents albums (Buck Danny et Biggles à l'occasion).
JYB
Auteur
Auteur
 
Messages: 2888
Inscription: 18/05/2012

Re: Buck Danny Classic

Messagede stephane_ » 17/06/2019 17:16

yannzeman a écrit:Quand on donne ces exemples des anciens qui descendaient, avec la qualité qu'on leur connait, plusieurs albums par an, on nous rappelle à juste titre que ces anciens pouvaient vivre de la seule BD, là où maintenant il leur faut souvent un métier alimentaire à côté (ou une activité annexe, type développeur de jeux vidéos,...).

N'empêche, les Jijé - Uderzo - Hubinon - Bergèse (liste non exhaustive) étaient des seigneurs de la BD. Ils ont laissé une mine d'or pour les lecteurs.

Retiendrons-nous autant les escargots perfectionnistes d'aujourd'hui ?
Pas sur...


Pas mal des anciens ont beaucoup beaucoup donné, parfois trop.
Ils se bousillaient la santé aussi.
Ils faisaient moins de promotion qu’aujourd’hui, ce qui est chronophage (ex-libris, tournées en librairie, festivals ...)
Mes canulars sur 2DGaléjades

Qu'ai-je écrit qui est faux ? C'est quasiment que du factuel.
Avatar de l’utilisateur
stephane_
BDGestiste Confirmé
BDGestiste Confirmé
 
Messages: 9545
Inscription: 23/12/2006

Re: Buck Danny Classic

Messagede jfmal » 17/06/2019 18:22

stephane_ a écrit:Dans cette lamentable histoire, ils ont viré le seul qu’il fallait garder.
Arroyo avait juste besoin d’être épaulé par un scénariste carré et bien documenté, et par un éditeur ayant un regard artistique valable.
Avec cela il aurait été capable du meilleur.
C’est selon moi un formidable gâchis...

J’ai exactement la même opinion :ok:
Avatar de l’utilisateur
jfmal
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 6023
Inscription: 02/12/2005
Localisation: à l'ouest

Re: Buck Danny Classic

Messagede stephane_ » 17/06/2019 19:26

C’est qu’on ne doit pas être trop loin de la vérité ;-)
Mes canulars sur 2DGaléjades

Qu'ai-je écrit qui est faux ? C'est quasiment que du factuel.
Avatar de l’utilisateur
stephane_
BDGestiste Confirmé
BDGestiste Confirmé
 
Messages: 9545
Inscription: 23/12/2006

Re: Buck Danny Classic, Tome 3 Les fantômes du soleil levant

Messagede goneinsane » 24/06/2019 12:29

Darth a écrit:Les aventures de Buck Danny "Classic", Tome 6 : Alerte rouge
7 juin 2019

alerterouge.png


Pas d'édition noir & blanc? Les 5 tomes précédents en ont eu une...
Avatar de l’utilisateur
goneinsane
BDévore
BDévore
 
Messages: 2011
Inscription: 02/11/2008
Localisation: Genève
Age: 54 ans

Re: Buck Danny Classic, Tome 3 Les fantômes du soleil levant

Messagede Jerry Tumbler » 24/06/2019 12:32

goneinsane a écrit:
Darth a écrit:Les aventures de Buck Danny "Classic", Tome 6 : Alerte rouge. 7 juin 2019. Pas d'édition noir & blanc? Les 5 tomes précédents en ont eu une...

Voir : https://www.dupuis.com/buck-danny-class ... ouge/67980
Dernière édition par Jerry Tumbler le 24/06/2019 13:01, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jerry Tumbler
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 232
Inscription: 03/02/2016
Age: 68 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede goneinsane » 24/06/2019 12:34

oui-oui...
J'avais pourtant vu le tapis...mais j'ai pas levé les pieds... :lire:
Avatar de l’utilisateur
goneinsane
BDévore
BDévore
 
Messages: 2011
Inscription: 02/11/2008
Localisation: Genève
Age: 54 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede bone » 10/08/2019 08:16

Je remets la chronique, ici

popkil a écrit:

Chronique :arrow: Buck Danny "Classic" #6 par F. Hourriez
Avatar de l’utilisateur
bone
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 13372
Inscription: 27/11/2003
Localisation: Montrouge (92)
Age: 57 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede JYB » 10/08/2019 09:26

bone a écrit:Je remets la chronique, ici

popkil a écrit:

Chronique :arrow: Buck Danny "Classic" #6 par F. Hourriez

Dans ton texte sur l'album, tu parles du scénariste en ces termes : "Frédéric Zumbiehl, ancien pilote et imminent spécialiste d’aéronautique". L'ami Freud aimerait étudier ce lapsus : c'est "éminent" spécialiste que tu voulais sans doute écrire. "Imminent spécialiste" signifie que Zumbiehl ne l'est pas encore, et que ça ne saurait tarder...
JYB
Auteur
Auteur
 
Messages: 2888
Inscription: 18/05/2012

Re: Buck Danny Classic

Messagede Vautour2b » 10/08/2019 11:12

"Frédéric Zumbiehl, ancien pilote et éminent spécialiste d’aéronautique"...hum, hum ... Je veux bien croire qu'il le soit, vu qu'il est un ancien pilote de F8 'Crusader'(1),.. le problème est qu'il ne s'en sert pas beaucoup dans scénarios vu les énormes invraisemblances aéronautique qui parsèment ses bd aéro [:bru:3] ... Paradoxalement, Bergèse - qui n'a jamais été pilote de jet de combat - faisait beaucoup moins d’approximations sur ce point. :ok:

(1) Avion par Buck ou ses copains dans "Le retour des tigres volants", "Le mystère des avions fantômes", "Alerte atomique" et "La vallée de la mort verte."
Avatar de l’utilisateur
Vautour2b
BDétraqué
BDétraqué
 
Messages: 726
Inscription: 14/05/2009
Age: 52 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede DimaK » 12/08/2019 01:05

En cherchant une photo d'un album dédicacé pour une amie, je viens de retomber sur cette photographie d'une dédicace datant de 2017, que je dois à l'excellent travail de la team de la Parenthèse à Nancy. Excellent moment avec Arroyo, impressionnant aux dessins, très disserte sur sa manière d'aborder les planches qu'il doit réaliser et qui à l'époque avait fait un peu de teasing sur le prochain album durant notre conversation. Je ne regrette pas ce moment. C'est d'autant plus dommage qu'il ne soit plus de la partie pour la suite.

Image

Je pense que ça reste l'une de mes préférés, elle est simple et sans fioritures et pourtant il se dégage une grande classe du personnage. :love:
"Per Ansia queribus memoriam."

"Je dis aux gens que mes seins ont été fabriqués en Normandie à partir de beurre et de crème fraîche."LC

"Je suis telle une amazone, seins nus sur mon scooter"AF

Quel Vlek !!!
Avatar de l’utilisateur
DimaK
BDébordé
BDébordé
 
Messages: 156
Inscription: 01/06/2019
Localisation: Ardenne au sens large.
Age: 31 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede Jerry Tumbler » 19/09/2019 13:16

Image

Le retour d'Arroyo ?
Avatar de l’utilisateur
Jerry Tumbler
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 232
Inscription: 03/02/2016
Age: 68 ans

Re: Buck Danny Classic

Messagede Diddu » 08/01/2020 19:57

Des nouvelles du prochain Buck Danny Classic ?
Je crains un peu pour l'avenir de la série après 3 diptyque qui m'avaient hautement réjouis.
Avatar de l’utilisateur
Diddu
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4143
Inscription: 07/12/2005
Age: 39 ans

PrécédenteSuivante

Retourner vers Bande Dessinée Franco-Belge

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: bone, Fabmar et 8 invités