Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Breccia - Mort Cinder - Buscavidas

Et toute cette sorte de choses . Fais pas semblant de pas comprendre

Breccia - Mort Cinder - Buscavidas

Messagede gallu » 23/05/2005 13:08

LA PREVIEW de Buscavida

Image

À longueur de journée, Buscavidas traîne son embonpoint et sa bouille flasque et informe à la recherche de morceaux de vies à écouter, qu'il accumule dans ses archives labyrinthiques.
Ses terrains de prédilection : les bars louches, les bancs de jardins publics ou encore les coins de rues de quartiers pauvres. Tandis qu'il enrichit sa collection, Buscavidas se fait le confident d'une humanité affligée et désespérée, qui débite sans pudeur ses malheurs, des tracas les plus anodins aux crimes les plus abjects. Dans ces courtes histoires morales, Breccia et Trillo dressent le portrait de l'homme dans tout ce qu'il a de plus vil et méprisable.
Ce catalogue glaçant a été conçu entre 1981 et 1982 et composé alors que la dictature argentine prenait fin, s'en faisant l'écho retentissant. Exceptionnelle à plus d'un titre, cette nouvelle édition de Buscavidas comporte un épisode inédit en France ainsi que l'intégralité des ébauches des histoires, présentée en fin de volume. Y transparaissent, intactes, toute la force et toute la pureté du dessin de Breccia.




LA PREVIEW de Mort Cinder :

Image





-------------







Une histoire en 4 tomes que l'on recontre PARTOUT dans les ouvrages se proposant de retracer l'histoire du neuvième art. Un tournant, vraisemblablement, expressioniste, dit-on. Je n'ai jamais pu me le procurer.

Quelqu'un à lu ? Vous en pensez quoi ? Je pense qu'il n'y a pas de sujet spécifique à cette série. Scénar : Oesterheld, Hector German, dessins :Breccia, Alberto
Avatar de l’utilisateur
gallu
BDébranché
BDébranché
 
Messages: 138
Inscription: 18/03/2005
Age: 113 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede ARZACK » 23/05/2005 14:48

:ok: FABULEUX !

Un feuilleton Fantastique,parue dans les années 60, avec un petit coté rétro, tres agreable, ( :D j’adore) …
Mort Cinder cet homme capable de revenir du royaume des morts va entraîner un antiquaire,
Ezra Winston qui ne demandait qu’à continuer à vivre tranquillement avec tous ces trésors archéologique, dans une histoire qui le dépasse
ou un terrible scientifique menace l’humanité !

Mort Cinder, avec l’èternaute (autre BD écrite en collaboration avec Oesterheld ) sont des BD qui m’ont beaucoup marqué.

Il faut absolument découvrir ou redécouvrir cet artiste.


MA
NU :D
Avatar de l’utilisateur
ARZACK
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 371
Inscription: 10/04/2004
Localisation: Le monde d'Aedena

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede yann gourhant » 23/05/2005 20:50

Mort Cinder est un pur chef d'oeuvre!

La façon dont Breccia gère le noir est fabuleuse. Des gros applats prenant toute la diagonale d'une case... Et puis ces gueules! Il représente admirablement la terreur sur des visages jamais stéréotypés. La gestion de la lumière et des atmosphères aussi ...

Comme dit Arzach, à lire l'Eternaute, et je rajoute aussi Cthulhu et un peu plus loin Perramus (toujours Oesterheld au scénar)
Avatar de l’utilisateur
yann gourhant
Auteur
Auteur
 
Messages: 621
Inscription: 02/05/2005
Localisation: Bagneux (92) et Damiatte(81)
Age: 42 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede MLH » 23/05/2005 23:38

J'ai commencé la lecture de Mort Cinder il y a quelques semaines, c'est toujours en cours. Le graphisme est vraiement superbe. Les histoires fantastiques me font penser à celles (des histoire de Edgard A. Poe pour certaines) d'un autre grand maître italien du N&B, Battaglia. Je comptais en parler dans Je viens de lire, mais un topic dédié, c'est encore mieux.
Avatar de l’utilisateur
MLH
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 6895
Inscription: 31/05/2004

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede ARZACK » 24/05/2005 02:48

:fleche: Vous allez forcement vouloir découvrir la suite de son œuvre, si comme moi vous accrochez à Mort Cinder mais qui ne succombera pas à la maîtrise du dessin réaliste de Breccia, nous sommes en présence d’un véritable génie du portrait et du Noir et Blanc en particulier; ces aplats de noirs, ainsi que le rendu lumineux par la gestion des blancs dans la case, sont remarquable, mais il maîtrise également l’art séquentiel , jeter un œil à la courte histoire d’après Edgar Alan Poe, le cœur révélateur, 11 planches N&B au découpage en gaufrier rectangulaire et vertical (1 planche avec 10cases 4-3-3 ; 8 planches avec 9 cases 3-3-3 ; les 2 dernières planches de 12 cases 4-4-4), la répétition des mêmes plans , et le rythme rendu par leur enchaînement, est tout simplement captivant et hypnotique.



Autodidacte, il n’est pas seulement un dessinateur hors paire, mais il est également graphiste, en précurseur dans le langage de ce medium, il a exploré différentes techniques comme le collage, la projection de peinture( et cela plus de 20 ans avant :priere: Bill Sienkiewicz par exemple), mélangeant magnifiquement ,dans la même planche, voir dans la même vignette, des dessins réalistes avec un découpage de photos collées sur différents papiers kraft déchirés utilisant comme trame les striures d’un morceau de carton , etc … pour arrivé à une composition abstraite envoûtantes, ou l’imagination du lecteur est mis à contribution. Ce qui a mon gout, en fait le meilleur artiste capable de retranscrire l’univers de Lovecraft (voir les mythes de Cthulhu dernierement réédité chez Rackam) Il a su dépeindre les ambiances, cauchemardesque, et de terreurs de ce maître du fantastique, car comme Lovecraft les monstres qu’il retranscrit sur papier ne sont pas précisément décrit mais plus suggérer grâce justement au différentes techniques graphiques utilisées, et vont chercher dans les propres peurs du lecteurs plus qu’elle ne sont imposé par l’artiste.



En artiste complet, il a également touché à la couleur direct, notamment dans le recueil d’histoires muettes de Dracula Dracul, Vlad?, bah... chez les humano. … peut être un peu plus difficile d’accès, sont style y est quelque peu déroutant quand on ne connais que son travail N&B, plus proche de la peinture, que d’une simple mise en couleur. Les couleurs tranchantes entre elles avec une dominante de vert et de mauve renforce le coté grotesque des personnages, pour nous raconté les pitoyables aventures du comte transylvanien.



des histoires toujours avec une double lecture car enfin on ne peut pas parler, de Breccia sans resituer l’artiste dans son contexte, Argentin il a vécu la terreur des militaires pendants la dictature 1976-1983. Artiste engagé avec Oesterheld, (lui n’en rechapera pas) il a subit des pressions qui l’on amené à détruire la quasi totalité des planches originales de son travail, en collaboration avec son fils Enrique, sur la vie du Ché édité en 2001 par Fréon



Le trauma de cette période est très présent dans son œuvre, l’avant dernière histoire du grotesque Vampire fait référence directe aux années noires de l’argentine et l’ouvrage magnifique qu’est l’eternaute histoire au premier abord classique de SF, contant la lutte d’une poigné de résistants face à l’invasion de la terres par des extraterrestre, est en fait une parabole sur l’arrivé des dictatures dans l’ensemble de l’Amérique latine. Des messages politiques sont très présents également dans Peramus si mes souvenirs sont bons …





Voila, j’espère vous avoir fait partager mon enthousiasme :fou: pour cet auteur exceptionnel.

MA
NU :D
Avatar de l’utilisateur
ARZACK
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 371
Inscription: 10/04/2004
Localisation: Le monde d'Aedena

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede ARZACK » 24/05/2005 02:48

:oops: houps ... doublon !!!

:siffle: Je profite de ce Doublon pour ajouter quelques infos, ;)

Donc Alberto Breccia, est né en Uruguay en 1919 et a vécu en Argentine dés l’age de 3 ans.
Pour échapper à l’enfer du travail en usine il décide d’exploiter ces « modestes » capacités au dessin (Breccia d’une humilité non feinte, n’a apparemment jamais été complètement satisfait de son travail)
Il fut très marqué par le courant expressionnisme du cinéma allemand d’entre les 2 guerres et l’on ne peut qu’être subjugué par la maîtrise avec laquelle il à su transposé ce courant artistique en BD.
L’écriture du feuilleton Mort Cinder débute en 1962 dans la revue « Misterix » et prend fin en 1964, pour les traits d’Ezra Winston, Alberto Breccia, c’est lui-même dessiné vieillissant.

[…]

Il nous a quitté en 1993…


:ok: Le CNBDI a édité une K7 video de 26mn consacré a ce Maitre, je la recommande a tous ceux qui veulent en savoir plus …


MA
NU :D
Avatar de l’utilisateur
ARZACK
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 371
Inscription: 10/04/2004
Localisation: Le monde d'Aedena

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede rotomago » 24/05/2005 16:23

Mort Cinder est certainement une de mes bds préférées. J’ai eu la chance de pouvoir voir une planche originale au musée de la bd d’Angoulème.
Oesterheld et Breccia sont toujours des influences majeures pour moi.
Avatar de l’utilisateur
rotomago
Auteur
Auteur
 
Messages: 12
Inscription: 21/04/2005
Age: 46 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede nonotiti » 24/05/2005 17:20

Tout cela est bien tentant... mais ces BD sont-elles toujours éditées ?
On les trouve dans les librairies BD ?
Avatar de l’utilisateur
nonotiti
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 287
Inscription: 28/10/2004
Localisation: Toulooouse
Age: 46 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede gallu » 24/05/2005 18:29

Merci pour le petit cours, arzach ;) Intéressant
Avatar de l’utilisateur
gallu
BDébranché
BDébranché
 
Messages: 138
Inscription: 18/03/2005
Age: 113 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede MR_Claude » 24/05/2005 18:55

le rapport sur les aveugles est très bien aussi. Avec plus de détails, là:
http://www.bulledair.com/index.php?rubr ... r_aveugles

Malheureusement il fait partie des difficilement trouvables, avec Perramus (le trois particulièrement), Mort Cinder l'est encore (le 2 moins que le 1 d'après mes quelques essais). Les albums aux Humanos passent régulièrement en solderie!
Che, Chtulhu doivent par contre être trouvables, ou au moins commandables.
les signatures, c'est pour les débiles
Avatar de l’utilisateur
MR_Claude
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1452
Inscription: 18/11/2002
Localisation: suivant le sens du vent
Age: 41 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede spirou2733 » 24/05/2005 19:13

Mort Cinder se trouve très bien, par contre je dirais le 2 plus facilement que le 1.
Rapport sur les aveugles est vraiment très bien et sa chronique aussi (hop un petit coup de léchage de bullebottes :siffle: ).
Par contre, j'ai jamais vu Perramus :cry:
Avatar de l’utilisateur
spirou2733
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 388
Inscription: 19/08/2003
Age: 38 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede yann gourhant » 25/05/2005 17:49

Une petite queqtion aux spécialistes ( Hein, quelqu'un a appelé ARZACK?)

Je recherche Antiperiplea, édité avec une histoire de Muñoz. Ne l'ayant jamais vu, quelqu'un peut-il me dire quel est le style de Breccia sur cet album? Plutôt Mort Cinder, ou plutôt Rapport sur les Aveugles?
Avatar de l’utilisateur
yann gourhant
Auteur
Auteur
 
Messages: 621
Inscription: 02/05/2005
Localisation: Bagneux (92) et Damiatte(81)
Age: 42 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede MR_Claude » 25/05/2005 18:00

à mon avis c'est encore différent:

[img]http://www.buchmesse.de/comic-argentina/images/1980/102.jpg[/img]
les signatures, c'est pour les débiles
Avatar de l’utilisateur
MR_Claude
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1452
Inscription: 18/11/2002
Localisation: suivant le sens du vent
Age: 41 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede ARZACK » 25/05/2005 23:40

Arzack traînait ses guêtres dans le Desert-B ... :mrgreen:

merci pour les :fleurs: … Mais je ne me considère pas comme un spécialiste, mais comme un amateur éclairé, … heuu ..... à la bougie … ;)

Je ne connaissait pas Antiperiplea mais d’après l’éclairage fort aimable De Mr Claude je pense que son style y est plus proche de Buscavidas , du pur Noire et Blanc ou il montre tout son talent de caricaturiste, et son sens inné du grotesque et de l’humour absurde.
Je n’ai pas réussi mettre la main sur « Rapport sur les Aveugles » mais d’après le peu d’image que j’ai vu de de cet ouvrage, je trouve que son style y est plus proche de Mort cinder même si l’utilisation des techniques graphique dans ce dernier est moins poussé, que dans l’eternaute par exemple.





Heu Voila … j’essaierais de développer ...

Mais Merci quand même de me lire, j’suis tout flatté :oops: !!

MA
NU :D
Avatar de l’utilisateur
ARZACK
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 371
Inscription: 10/04/2004
Localisation: Le monde d'Aedena

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede yann gourhant » 26/05/2005 00:33

Merci,
J'ai un peu de mal avec le style Buscavidas de Breccia. Je retourne à mes Mort Cinder, le Coeur Révélateur (son chef-d'oeuvre), l'Eternaute, Cthulhu et Perramus... Les autres, je décroche un peu.
Avatar de l’utilisateur
yann gourhant
Auteur
Auteur
 
Messages: 621
Inscription: 02/05/2005
Localisation: Bagneux (92) et Damiatte(81)
Age: 42 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede ARZACK » 26/05/2005 01:14

Merci,
J'ai un peu de mal avec le style Buscavidas de Breccia. Je retourne à mes Mort Cinder, le Coeur Révélateur (son chef-d'oeuvre), [...] .



:D JE suis content de rencontrer Un fan du Cœur Révélateur !!!

;) Au vu de ton Post sur Une BD contemporaine accessible et novatrice
il aurait été étonnant qu’un tel bijou te passe sous le nez ...

Breccia est un des artistes ayant révolutionné formellement ce media avant la « nouvelle vague » française des années 70 …


MA
NU :D
Avatar de l’utilisateur
ARZACK
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 371
Inscription: 10/04/2004
Localisation: Le monde d'Aedena

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede yann gourhant » 26/05/2005 02:00

C'est clair!
Le Coeur Révélateur, c'est de la musique en bande dessinée. C'est passionnant de voir avec quelle économie de moyens Breccia est arrivé à faire monter la tension. Personnellement, j'entends le coeur battre dans ma tête, quand je lis cette histoire!

Désolé Gallu, le sujet a un peu dévié, mais si t'as aimé Mort Cinder, lis le Coeur Révélateur...
Avatar de l’utilisateur
yann gourhant
Auteur
Auteur
 
Messages: 621
Inscription: 02/05/2005
Localisation: Bagneux (92) et Damiatte(81)
Age: 42 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede nonotiti » 26/05/2005 10:35

Je ne connais pas cet auteur, mais vous donnez envie ! :D

Vous me conseilleriez de commencer par quoi ? Mort Cinder, le Coeur Révélateur, l'Eternaute...

Merci pour vos avis éclairés !! ;)
Avatar de l’utilisateur
nonotiti
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 287
Inscription: 28/10/2004
Localisation: Toulooouse
Age: 46 ans

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede ARZACK » 26/05/2005 12:01

C'est clair!
Le Coeur Révélateur, c'est de la musique en bande dessinée. C'est passionnant de voir avec quelle économie de moyens Breccia est arrivé à faire monter la tension. Personnellement, j'entends le coeur battre dans ma tête, quand je lis cette histoire!

...


:D Exactement ... j'ai tout à fait cette même impression d'entendre le coeur battre... en lisant cette histoire !!!


... bon ... alors recentrons le sujet sur Mort Cinder...
Heu d'après mon libraire la dernière édition (intégrale en 2 Volume chez vertige graphic) est partiellement en rupture de stock chez l’éditeur, il ne resterait que le premier volume …
:( C’est bête !!!

MA
NU :D
Avatar de l’utilisateur
ARZACK
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 371
Inscription: 10/04/2004
Localisation: Le monde d'Aedena

MORT CINDER - Oesterheld et Breccia

Messagede rotomago » 26/05/2005 12:18

Je commencerais par Mort Cinder (qui marque une étape décisive dans sa vie et sa carrière. Ses œuvres antérieures (Vito Nervio, Dr Morgue ou Sherlock Time), n’ont pas à quelques exceptions prés été publiées en France) puis je lirais les autres dans l’ordre chronologique de leur création pour suivre l’évolution de son(ses) style(s) et de ses thèmes de prédilections.
Donc après Mort Cinder, Che (réalisé avec son fils), l’éternaute, Cthulhu, Buscavidas, le cœur révélateur et cauchemars, Dracula, perramus, rapport sur les aveugles…

Je vous conseille une étude sur l’adaptation du cœur révélateur par Breccia, « l’autre texte » par Jacques Samson parue dans « la transécriture », colloque de cerisy, ed nota bene/CNBDI
Avatar de l’utilisateur
rotomago
Auteur
Auteur
 
Messages: 12
Inscription: 21/04/2005
Age: 46 ans

Suivante

Retourner vers Gros pavés, romans graphiques, formats alternatifs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité