Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Silas Corey

20/01/2013 19 planches

A l’occasion de la sortie de « Silas Corey », la nouvelle série de Fabien Nury (Il était une fois en France), avec au pinceau le talentueux Pierre Alary (Sinbad, Belladone), nous vous proposons de découvrir l’envers du décor avec ce portfolio. Au menu : crayonnés, planches alternatives, recherches de couvertures et en dessert, une planche du tome 2.



Lors du festival Quai des Bulles de Saint Malo, Fabien Nury nous présentait la série en ces termes : Là, il s’agit d’un détective français, un peu une fripouille. Détective, espion, tueur, héros ou escroc ? Tout dépend de son employeur. Un personnage qui permet de faire du thriller politique mais fun, en 1917, donc pendant la première guerre mondiale. Ce n’est pas un détective à la Poirot mais plutôt à l’américaine, un peu cynique. Un associé vietnamien, cocasse aussi, l’aide dans un contexte de luttes de pouvoir entre Clémenceau et le gouvernement Caillaux, les réseaux d’espionnage, Marthe Richer. C’est une manière très ludique d’aborder le polar historique. Avec Pierre Alary au dessin et Bruno Garcia aux couleurs, je suis gâté. Il y a des pigeons voyageurs, des messages codés, des attentats, et bien sûr une enquête. Il y a quelque chose de ludique dans le récit malgré les circonstances tragiques. À la fin du premier tome, vous devriez avoir envie de lire vite le second. On a donc « retenu » le premier pour que les sorties soient rapprochées, c’est-à-dire début janvier et début mars 2013. Un diptyque en deux albums denses de 62 pages. Les lecteurs de l’interview noteront le goût de l’auteur pour le genre policier, sous différentes déclinaisons (sourire). Ces deux projets me plaisent beaucoup car il s’agit de créer des personnages, et c’est sympa. Dernièrement, j’ai écrit des histoires avec des personnages réels, et là, c’est une approche différente, qui me permet de me renouveler.