Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

R oger est un des nombreux soldats français fait prisonnier lors de la débâcle de 1940. Juste avant de partir sur le front, sa fiancée, Suzanne, lui remet un carnet et un crayon, afin qu'il puisse lui écrire. Soixante ans plus tard, son petit-fils, Florent Silloray, le carnet en main, part sur les traces de son aïeul. Ce périple le mènera jusqu'en Prusse orientale.

À la fois témoignage historique et quête familiale, Le carnet de Roger raconte, en alternance, la trajectoire de Roger, prisonnier ballotté au gré des besoins des vainqueurs et l'enquête minutieuse de Florent Sillory pour retrouver des témoins et, surtout, les lieux de cette « aventure ». Le résultat est des plus admirables. À l'instar de Grégory Mardon dans Vagues à l'âme, le lien familial très fort de l'auteur envers son sujet sublime un récit déjà, en lui-même, passionnant. Grâce à cet inestimable document qu'est ce cahier dans lequel Roger nota, en détail, son odyssée, Sillory réussit à reconstituer d'une façon des plus convaincantes les affres endurées par ces combattants du passé. Loin des états-majors et des grandes batailles, c'est la vie au quotidien, faite de petites joies (un colis, un garde compréhensif, un peu rab' à midi) et de grandes souffrances (la mort toujours présente, l'éloignement des proches) qui est narrée avec force détails et tendresse. Cette volonté, très proche du travail d'Emmanuel Guibert dans La guerre d'Alan, de rester concentré sur l'individu rend ces péripéties des plus touchantes.

La première impression qui vient à l'esprit à la lecture de ces planches est la proximité de style avec Jacques Ferrandez. Néanmoins, très rapidement, le dessinateur démontre une approche personnelle très posée. Le choix de laisser la parole à Roger pour les passages historiques se révèle très judicieux et permet d'entrevoir l'énorme travail de recherche (dans des archives ainsi que sur le terrain) et d'imagination qui a été nécessaire à l'auteur pour redonner vie au témoignage de son ancêtre. La mise en scène, sobre, mettant toujours en avant les protagonistes, est extrêmement lisible. Les couleurs, évidemment dans les tons sépia pour les années 40, sont agréables malgré quelques hésitations ici et là. Le grand format du livre, initiative remarquable bien qu'osée des éditions Sarbacane, confère une véritable identité à ce premier album.

Amateur d'Histoire et passionné de la Deuxième Guerre Mondiale précipitez-vous sur Le Carnet de Roger ! À lire.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

Le carnet de Roger

  • Currently 4.40/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.