Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Mauvais Garçons 2. Solea 2

04/12/2009 5462 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

A près Rebétiko et Carlos Gardel, les éditions Futuropolis entrent une nouvelle fois dans la danse. A travers le parcours de deux artistes et amis, Manuel et Benito, le duo Dabitch/Flao livre un diptyque très musical, dont le thème principal est le flamenco. De ses origines, attribuées à un quartier de Séville, jusqu’à ses valeurs, profondément ancrées dans l’imagerie populaire, cet art, présenté comme un véritable choix de vie, libère et emprisonne tour à tour ceux qui ont osé succomber à ses charmes.

Manuel est danseur, Andalou exilé en France, puis revenu sur ses terres natales pour assouvir sa passion. Benito est un gitan, fier et arrogant. Leur existence est vouée à la danse et au chant, jusque dans des joutes verbales interminables, où les mots résonnent comme autant de complaintes. Pauvreté, détresse sociale, amours purs et éternels imprègnent les paroles de longues mélopées. Leurs âmes déjà vendues au flamenco, ce sont leurs cœurs qui continuent de battre pour une autre cause. Mais pour combien de temps ? Katia rêve de découvrir d’autres horizons alors que Manuel a tout sacrifié pour revenir. Quant à Benito, il préfère chasser Rosita pour aller trouver celle qui le fera chavirer.

La tâche était rude pour les deux auteurs de mettre en images un concept, plus qu’une histoire, des traditions, plus que des faits. Quelques scènes parviennent à rehausser un ensemble plutôt fade mais c’est surtout par le dessin que les deux albums valent le coup d’œil. Benjamin Flao s’est véritablement approprié le scénario de Christophe Dabitch mais aussi le flamenco lui-même. Les corps des danseuses se meuvent dans un mélange de grâce et de colère, la bichromie dans les tons sépia ainsi que les visages parfois grossièrement hachurés, renforçant une impression de perpétuelle souffrance. Il en aurait fallu cependant encore un peu plus pour dynamiser un récit qui risque malheureusement de ne passionner que les aficionados.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Mauvais Garçons
2. Solea 2

  • Currently 3.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (28 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.