Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Human Target (Semic) 2. Tome 2

17/06/2004 8012 visiteurs 7.4/10 (5 notes)

D ire de Christopher Chance qu'il est garde du corps, même le meilleur, est aussi absurde que de dire d'Albert Einstein qu'il s'y connaissait en physique des particules. Chance, le bien nommé, est l'Human Target, protégeant ses clients en les remplaçant littéralement dans leur vie tel le plus doué des caméléons, se rendant insoupçonnable pour la compagne ou l'ami. Mais ce mimétisme parfait a un prix : la personnalité de Chance a tendance à se diluer au fil des identités successives. Chaque affaire met ainsi son "moi" en péril, l'envoyant aux frontières de la schizophrénie.

Autant le dire tout net : c'est à raison que Peter Milligan relance cette excellente série après le décès en 1999 de son premier dessinateur, Edvin Biukovic. Dans Dernière Bobine, Javier Pulido reprend donc le flambeau du dessin dans un style très différent où l'expressivité prime. Plus nerveux, moins réaliste, l'efficacité n'en est pas moins au rendez-vous.

Avec un personnage central complexe, le lecteur peut se régaler. Le thème de la personnalité qui se perd et se retrouve, le tout au milieu d'un suspens policier, tient le public en haleine. Le scénario sait aussi jouer avec le public. L'action de ce tome se déroulant à Hollywood, permet une certaine mise en abîme de la condition de Chance, du métier d'acteur et de scénariste, et par là, du travail de Milligan lui-même.

Du très bon polar, espérons que les balles continuent longtemps d'épargner Christopher Chance !

Par N.Diremdjian
Moyenne des chroniqueurs
7.4

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.