Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Le petit théâtre des opérations Les Guerres Napoléoniennes

17/06/2024 1657 visiteurs 7.0/10 (1 note)

Q uels bédéphiles ayant passé la quarantaine ne se souviennent pas de leurs heures de cours consacrées à la légende dorée de l'ogre corse ? Malgré des travaux scientifiques de qualité, de changements de programme en révolution scolaire innovante en passant par la Bérézina du volume horaire hebdomadaire consacré à l'enseignement de l'Histoire, le sort réservé au Premier Empire a commencé à sombrer ou à frôler le ridicule. Il fallait des hommes capables de sortir de l'oubli des figures de l'entourage de Napoléon. Cette mission, Fluide Glacial l'a confiée à un triumvirat rompu à l’art subtil de la poilade historique : Julien Hervieux (la tête pensante), Prieur et Malgras (les exécuteurs).

En parodiant l'adage, il est tentant de dire qu' "on ne change pas un concept qui gagne". Dans cet album de la série du Petit théâtre des opérations, le scénariste propose aux lecteurs de découvrir des petites histoires ayant alimenté la grande. Chaque personnage voit sa vie présentée en quelques planches avant une synthèse écrite et illustrée, ici de portraits ou de tableaux, afin d'en apprendre davantage. Défilent ainsi Lasalle, le capitaine de Chambure qu'il aurait fallu laisser dormir tranquillement ou bien Daumesnil à qui Napoléon a demandé de garder le château de Vincennes. Loin de mettre uniquement le genre masculin en lumière, l'auteur a déniché la vie de la vraie Madame Sans-gêne, alias Marie-Thérèse Figueur. Il présente aussi la manière dont certaines épouses anglaises ont pu suivre leurs hommes à la guerre, non sans causer quelques légers soucis logistiques. Les amis des animaux en ont également pour leur argent avec la présentation de Lisette, une jument de guerre ayant du mordant. Enfin, certains chapitres sont séparés par des anecdotes dessinées comme l'origine de l'expression "Saouls comme des Polonais".

Pour ce deuxième hors-série, l'empereur Odieux Connard 1er (alias Julien Hervieux) change de grognard-dessinateur. Après avoir usé Monsieur le Chien et après avoir flirté avec Virginie Augustin, la raison d’État (ou éditoriale, ou le hasard, ou l'impossibilité bien qu'elle ne soit pas française) a voulu que le grand homme fasse campagne avec le duo de grenadiers Prieur et Malgras. Ces deux auteurs ont déjà œuvré pour Fluide Glacial en signant l'amusant Sparte attaque ! . Leur trait façon Gotlib colle à merveille à la tonalité truculente du scénariste. Les nombreuses scènes humoristiques fonctionnent, que cela soient celles des gags visuels ou bien celles contenant les références historiques.

Le Petit théâtre des opérations présente : Les Guerres napoléoniennes est un album dont la lecture est plaisante de bout en bout. Il illustre à merveille cette phrase attribuée à l'empereur : "Les hommes sont ce qu'on veut qu'ils soient." Avec Julien Hervieux, les bédéphiles veulent que ces hommes ne soient pas oubliés.

Par J. Vergeraud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le petit théâtre des opérations
Les Guerres Napoléoniennes

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.