Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Gueule de cuir 1. L'épéiste

12/02/2024 1560 visiteurs 6.0/10 (1 note)

P aris, 1663. Au terme d’un affrontement, Jean-Philippe Baptiste Gagnière est tué par un homme, lequel lui remet le masque de Gueule-de-cuir. Le duelliste ne tarde pas à renaître avec davantage de rapidité, d’agilité et de force. Comme une chauve-souris, il peut voir dans le noir. Il dispose maintenant de tous les atouts pour affronter le roi des tombes, lequel s’attaque aux enfants et terrorise les habitants des quartiers populaires.

Il y a un peu (beaucoup en fait) de Batman dans ce chevalier masqué. Rompu aux arts du combat, il endosse la cape pour courir sur les toits, traquer et terrifier les méchants. Comme son confrère de Gotham, il travaille la nuit.

Le récit se révèle un tantinet complexe, voire alambiqué : triades du zodiaque du diable, héros aux pouvoirs surnaturels, vilain nécromant, avec en toile de fond le Cardinal Richelieu et Louis XIII. Bref, beaucoup d’enjeux s’entrecroisent. Enlevée et sans aucun temps mort, la narration tourne néanmoins à vide. L’anecdote progresse assez peu, comme si l’objectif de ce premier tome, d’une série annoncée en trois, était simplement de présenter les protagonistes et de camper le décor.

Stéphane Créty propose une adaptation cinématographique de cette histoire. Sa caméra virevoltante alterne à toute vitesse entre les plans larges de la ville et ceux très rapprochés des duels, entre les vertigineuses plongées et les audacieuses contreplongées. L'artiste illustre une Paname glauque et poisseuse, qui s’impose comme personnage. Un peu comme si par sa seule existence, avec ses recoins et ses ruelles sinueuses et boueuses, elle conditionnait le mal.

Un bémol, les acteurs semblent parfois en décalage avec l’action. À certains moments, leur jeu manque d’expressivité, à d’autres ils apparaissent inexpressifs, alors que les événements commanderaient une réaction plus affirmée.

Mention à Jérôme Maffre dont les couleurs, particulièrement les clairs-obscurs, traduisent bien l’esprit de ce projet.

Un petit truc agréable, un hommage assumé à la saga créée par Bob Kane.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Gueule de cuir
1. L'épéiste

  • Currently 3.63/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    MAL75 Le 04/02/2024 à 22:51:09

    Le résumé officiel est très juste : « 1633. Dans la France de Louis XIII et de Richelieu, magie noire et alchimie ». Ça se bat à l’épée aussi. C’est assez sombre côté scénario avec de l’action. Super travail de Stéphane Crèty au dessin. Très belle mise en page aussi. Vivement la suite !