Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Le grizzli 1. Un drôle de Chabanais

20/04/2023 2245 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

« Au besoin, on connaît les amis ». Il est de ces proverbes à la con, j’vous jure ! D'autant plus si vous avez une bergère qui ronronne dans votre pieu. Mais les potes, les vrais n’attendent pas, surtout lorsqu’ils sont aussi rares que la vertu au milieu d’un claque de Pigalle !

Le Grizzly fleure bon la gauloise froide, la mandale facile et le pif en choux-fleurs ! Amateur de jolies pépés et de belles caisses, il cultive une certaine grandeur d’âme qui le pousse à honorer ces dames avec courtoisie et à descendre une boutanche de Pouilly sans acrimonie. Réincarnation nostalgique, mais un rien désuète, d’une époque où le Dubonnet coulait sur le zinc des comptoirs aussi facilement qu’une michetonneuse soulageait ses clients d’un Corneille, les nostalgiques de Simonin et consorts comme les amateurs de péloche au noir et blanc à la Lautner piqueront une tête avec délices dans un album qui emprunte autant aux codes des p'tits Mickeys qu’à ceux du cinoche made in France des 60’s.

La BD bien en pogne, calé au fond du plumard avec Dalida en fond sonore, Matz - grâce à une petite histoire pas si mal ficelée que cela - ramène ses vieux lecteurs près de soixante piges en arrière sans perdre une ride. Il faut dire que pour l’occase, il joue les duettistes avec Fred Simon qui délivre là une partition graphique de première bourre en totale harmonie avec le scénar.

Bref, Le grizzly fait le taf et permet de s'couler une p’tite heure pépère, sans prise de tronche. Elle n’est pas belle la vie ?

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Le grizzli
1. Un drôle de Chabanais

  • Currently 4.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (40 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    phil404 Le 25/01/2024 à 02:11:25

    Fan des films d'Audiard et consorts et des années 50 et 60 avec les acteurs marquants de cette époque, je me suis surpris, en lisant cet ouvrage, d'avoir l'impression de voir un film. Dessins et dialogues respectant merveilleusement bien les codes cinématographiques de cette période.

    BudGuy Le 05/01/2024 à 10:03:21

    Le prolifique Matz s'associe au dessinateur Simon pour un 'one-shot' (?) qui sent bon la France des années 60 à coup d'argot et d'expressions dignes des 'Tontons Flingueurs'.

    L'enquête introduite n'est qu'un prétexte pour enchaîner les scènes/dialogues ciselés à la Audiard et jouer avec les codes des films noirs à la Melville, pour un résultat très savoureux même si la fin m'a paru un peu abrupt.

    C'est le genre de BD réservé à un public qui a vécu cette époque ou qui en est fan (Panhard, DS, Facel Vega…). 'Le Grizzly' est un très bel hommage à cette France d'un autre temps.

    Touriste-amateur Le 13/09/2023 à 12:58:28

    Un régal, cette BD!!!
    Peut-être, effectivement comme le dit @Erik67, serait-elle réservée "à des temps que les moins de 60ans ne peuvent pas connaître", mais on est en plein film des années 50/60. Un bonheur.

    Je n'ai pas été gêné par les dialogues dont la plupart de mots d'argot sont connus ou peuvent facilement se déduire. Et puis il y a le lexique à la fin.

    Je ne mets pas 5étoiles car on est plutôt sur une BD "de niche". Mais j'ai adoré!
    Quand même, une fin qui tombe un peu rapidement et laisse sur sa faim. Je pensais à un one shoot, mais si c'est une série, ça peut expliquer...

    Et puis, revoir en dessin la Panhard de mon tonton Pierre alors que je n'étais qu'un minot... Rahhh Lovely... Quelle émotion de revivre ces souvenirs!!!!!

    laurentdudu14 Le 01/05/2023 à 00:21:23

    Très bonne bd,vivement le 2 e tome.Une ambiance digne d'un bon film des années 60 , Lino Ventura,Blier,Audiard,etc...planent sur cette œuvre. Merci pour ce bon moment.

    Zelmiro Le 22/04/2023 à 22:10:57

    Voilà une lecture bien plaisante.
    Certes c'est ultra référencé, mais pour ma part je suis entré facilement dans cet album et j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures de ces petites frappes bien attachantes.
    Le dessin "à l'ancienne" est tout aussi agréable le et nous plonge réellementd ans les années 60... une belle découverte.
    Belle édition soignée.
    Un grand bravo au auteurs.

    Erik67 Le 01/04/2023 à 08:58:39

    On fait la connaissance avec le Grizzli qui ressemble comme deux gouttes d'eau à un certain Lino Ventura. On aura droit à une sorte de remake des « Tontons flingueurs » dans une BD qui sent bon l'ORTF avec des dialogues truculents qui reflètent bon la vieille France un peu canaille. Voilà pour le décor !

    Certains ont une fascination pour les brigands qui font des casses. Moi, je crois que je suis trop respectueux du bien d'autrui. On nous les présente comme des gens sympathiques qui viennent de sortir de prison. Bref, il faut jouer le jeu. Il faut dire que dans ce milieu mafieux, on ne se fait pas de cadeau car c'est la loi du plus fort.

    Ma critique principale se situe dans les dialogues dont il faut réinterpréter chaque bulle peut bien suivre ce récit. En effet, je ne suis guère habitué à ce langage qui tranche totalement avec les mots que nous employons de nos jours.

    Pour donner, un seul exemple : une tire est une voiture. Le grisbi, c'est l'argent. Un cave, c'est un bourgeois. Le raisiné, c'est du sang. J'ai quand même une mentalité, cela se traduit par « j'ai de l'honneur ». Etc, etc... Il faudra traduire à chaque fois ce qui pourrait paraître un peu gênant. On aime le dialoguiste Michel Audiard ou pas. A noter la présence utile d'un lexique en fin d'album à l'usage des curieux.

    On pleurera d'ailleurs la disparition des Panhard dont l'activité a été reprise par Citroën en 1967, année de la présente fiction. Et devinez qui travaille pour ce concessionnaire ? Notre Grizzli !

    Bref, il faut être né dans les années 1950 ou 1960 pour comprendre aisément. Je ne suis pas certain que cette BD plaise à un jeune public. Il est fait par les amateurs des films de Jean Gabin. On dit cependant que certains classiques sont indémodables. Quant à moi, il me faut quand même une once de modernité. Ce qui est culte pour une génération ne l'est pas forcément pour une autre. Il ne faudra pas par exemple confondre la DS avec la Nintendo.

    Ceci dit, on passe tout de même un agréable moment de lecture à suivre les déambulations du Grizzli accompagné de son ami turfeur Toine. Je ne me suis pas ennuyé un instant. C'est déjà pas mal.

    On a là une brillante comédie qui parodie les codes du film noir. L'intrigue paraît bien secondaire car ce qui prime, ce sont ces dialogues et répliques ciselés et jubilatoires qui font mouche. Chaque intervention orale peut vous faire pleurer de rire. En ce qui me concerne, je ne suis pas fan du cabotinage verbal, je dois bien l'avouer. Je pense que l'humour évolue avec son temps. J'ai décroché quand même un sourire de temps en temps.

    A noter qu'il y a que du masculin car les femmes sont reléguées au rang de greluche. C'est bien le terme employé. Je dis ça et je dis rien.

    Au niveau graphique, cette BD mêle un graphisme doux aux teintes pastels ce qui rend nos personnages légers et attachants. Les couleurs sont très lumineuses. Je dois avouer que j'ai bien aimé.

    Cette BD est pleine de charme et d'un exotisme parfois désuet sur une époque qui n'existe plus. Malgré mes critiques, j'ai pris plaisir à lire cette BD bien dessinée et intelligemment racontée.