Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Il était 2 fois Arthur Récit complet

2019-08-19 00:00:00 27 planches Preview proposée par Dupuis

L e 23 avril 1916, à Barcelone, Jack Arthur Johnson, le premier boxeur noir à avoir remporté le titre du champion du monde des poids lourds, combat Arthur Cravan, « le poète aux cheveux les plus courts du monde », dandy provocateur et neveu d’Oscar Wilde. L’escroquerie de ce combat truqué, vendu comme la rencontre du siècle entre les deux géants, avait provoqué un scandale, quand certains ont voulu y voir la première performance de l’histoire de l’art.

Nine Antico a construit sa narration dans un récit miroir autour de cette rencontre mythique, croisant le destin du « Noir qui se prenait pour un Blanc » à celui du « Blanc qui se prenait pour un Noir ». Cette structure symétrique s'inspire des poupées-marionnettes topsy-turvy, à la fois blanches et noires. Le trait de Grégoire Carlé se charge à son tour à la plume, au pinceau et au lavis d'une énergie de carnaval pour mettre en scène le cirque de paradoxe, dans un burlesque expressionniste. Les deux auteurs habitués à travailler en solo se sont associés pour la première fois afin de confronter ces deux trajectoires hors norme avec une ironie coup de poing qui frappe dès la première planche.

« Once free, always free. » L'esclavage a été aboli, mais dans l'arène devant un public de Blancs, les mains blanches bandent les yeux du boxeur noir. Les individus démasqués derrière les symboles opposent sur le ring de l’émancipation leur liberté exaltée par l’égoïsme face à une société en robe de sauvagerie.

Lire 27 planches (Cliquez sur les images ci-dessous et utilisez les flèches et pour naviguer)

Informations sur l'album

Il était 2 fois Arthur

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)