Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Tes yeux ont vu Récit complet

2017-08-31 00:00:00 18 planches Preview proposée par Cornélius

D issimulé derrière les bandelettes qui enlacent son corps, Emet inspire son premier souffle. Ses mains agrippent lentement les lambeaux de tissus autour de son visage, libérant progressivement sa vision. Pour la première fois, Emet voit. Sur la table devant lui, il découvre un objet plat qui semble lui renvoyer une image, la sienne. Emet naît sous ses yeux. Au même ins- tant, dans une des salles de l’hôpital où elle exerce, le Professeur Lœw apprend son licenciement et quitte son laboratoire sans un dernier regard. Au croisement entre Mary Shelley et Gustav Meyrink, Tes yeux ont vu s’inspire de la figure du Golem pour mieux interroger la fugacité des choses. Fini le créateur à l’ego surdimensionné qui rit comme un damné en levant les mains au ciel, fini aussi l’image de la créature brutale au front bas qui ne sait pas articuler deux mots. Ici, la relation complexe qui unit les deux personnages réveille notre rapport à l’autre en appréhendant des sentiments profonds de réciprocité, de dépendance et de solitude.

Dans cette lutte pour l’apprentissage de tous les ins- tants, où l’obsolescence du corps semble irrémédiable, la science suscite de nouvelles questions sans en fournir les solutions. La réponse est peut être là, entrelacée dans une succession de cases, cachée entre les lignes du des- sin, au carrefour d’une histoire qui nous rappelle que rien n’est éternel.

Lire 18 planches (Cliquez sur les images ci-dessous et utilisez les flèches et pour naviguer)

Informations sur l'album

Tes yeux ont vu

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)