Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Quel Gai-Luron êtes-vous, Monsieur Gotlib ?

Sortie du 1er tome de l'Intégrale Gai-Luron et retour de Superdupont !

BDGest' (C. Steffan) News 10/05/2006 à 13:37 5961 visiteurs
Quand, en 1964, Marcel Gotlib a imaginé un personnage secondaire à sa série "Nanar, Jujube et Piette" (dont une intégrale vient d'ailleurs d'être éditée aux éditions Glénat), pouvait-il imaginer que quarante ans plus tard on en parlerait encore... jusqu'à en oublier les héros principaux ?

Les éditions Fluide Glacial viennent ainsi d'éditer une première intégrale de 320 pages réunissant les 6 premiers albums de Gai-Luron déjà parus chez le même éditeur, auxquels s'ajoutent 26 pages inédites. Le second et dernier tome de cette intégrale est prévu à l'automne 2006.

Créé initialement comme faire-valoir dans "Nanar & Jujube" pour l'hebdomadaire Vaillant, le personnage de Gai-Luron a ainsi rapidement pris de l'ampleur, jusqu'à faire disparaître les autres personnages, ne gardant que Jujube devenu un second rôle. "Le personnage m'a plu à faire, explique Gotlib, il correspondait à mon tempérament. Il est proche de Droopy dans le graphisme ou l'expression, mais il a son caractère propre : Gai-Luron ne rit jamais, excepté dans la première histoire". La volonté de l'auteur d'instaurer une sorte de langueur dans ses histoires va jusqu'à bannir toute forme de ponctuation dans les dialogues !


De Vaillant à Fluide Glacial

Les éditions Vaillant n'ayant pas de politique d'albums dans Pif, Gotlib a pu poliment refuser leur tardive proposition d'éditer les "aventures" de Gai-Luron (l'auteur connaissait alors le succès que l'on sait dans Pilote).
Ce ne sera qu'en 1975, après avoir abandonné le personnage à son assistant Henri Dufranne qui continuera de l'animer jusqu'en 1976, que Gotlib se décidera à lancer la parution des albums de Gai-Luron aux éditions Audie afin de financer les débuts du journal Fluide Glacial.
Curieusement cependant, ces albums n'ont encore jamais véritablement connu les faveurs du public. "Gai-Luron a toujours eu le cul entre deux chaises : c'était trop second degré pour les lecteur de Pif, mais pas assez dessiné adulte pour Fluide" reconnaît Gotlib. Ce qui ne l'empêchera pas de réutiliser son "héros" après 10 ans d'absence, cette fois dans Fluide pour de nouvelles séries de gags plus adultes qui deviendront le drôlissime "La bataille navale...ou Gai-Luron en slip" (à paraître dans le second tome de l'intégrale).

"Au départ, c'était un prétexte : Gai Luron avait 20 ans. C'est Diament (ndlr : Rédacteur en Chef co-fondateur de Fluide) qui me l'a fait remarquer. Pour marquer le coup j'ai fait une page où il relisait avec une certaine tendresse nostalgique ses premières aventures : il courait nu dans la campagne... Du coup il s'aperçoit qu'il est nu, et décide de mettre un slip. Le gag c'est qu'il n'est plus du tout asexué quand il le met (ndlr : une énorme grosseur est visible sous le slip).
La bataille navale - jeux auquel jouaient souvent Gai-Luron et son amie dans Vaillant - trouve enfin sa véritable nature de substitut inconscient, ce qui débouchera sur une série de nouveaux gags qui permettront aux personnages d'assouvir leurs fantasmes.


De Gai-Luron à la Coccinelle : la gloire des second-rôles

Quand on cite Gotlib, ce n'est pas un héros qu'on a en tête, mais une galerie de personnages délirants, qui pour la plupart ne font que passer derrière le gag lui-même : d'Isaac Newton à Momo le morbac, cousin de la célèbre Coccinelle devenue le symbole de la Rubrique à Brac dans laquelle elle n'eu jamais le premier rôle !
"La coccinelle, je n'ai jamais eu envie d'en faire un personnage, elle fait marrer d'elle-même sans arrière pensée. Je l'intégrais en improvisant au fur et à mesure que je dessinais les cases de la RAB. Parfois je me cassais la tête pendant deux jours pour trouver le sujet de la semaine, j'écrivais un vague scénario et je foutais la coccinelle qui faisait n'importe quoi. Après je recevais plus de courrier pour la coccinelle qui ne m'avait donné aucun mal que pour la construction du gag principal".
Aujourd'hui la Coccinelle est devenue une véritable icône, allant jusqu'à être l'héroïne de cours-métrages d'animation diffusés sur Canal + (les sujets sont d'ailleurs adaptés de la "Rubrique-à-brac Gallery") que les éditions Seven7 viennent de réunir dans un album DVD intitulé "La coccinelle de Gotlib".


Le retour de Superdupont

Voilà près de 10 ans que Gotlib répond invariablement qu'il ne retournera pas à la Bande Dessinée. Certes on le voit régulièrement dans les pages des dossiers spéciaux de Fluide Glacial en compagnie de son complice Léandri pour des romans-photos déjantés, mais pas question de revenir en couverture d'albums.

Mais (grande nouvelle !) s'il n'est pas question que le père de Gai-Luron nous revienne au dessin, il sort cependant de sa retraite active pour faire renaître de ses cendres le plus français des héros : Superdupont est de retour !
Ainsi, le duo Gotlib / Solé se reforme pour de nouvelles aventures du glorieux défenseur de l'hexagone. Hissez les drapeaux, faites retentir les cocorico, cela risque de valser du côté de l'anti-France !

Superdupont, moitié héros, moitié parodique, est un personnage en dehors de toutes les conventions, jusqu'à sa naissance elle-même comme le raconte Gotlib : "Je réfléchissais à un prégénérique pour une enquête de Bougret et Charolles. Charolles en haut d'un gratte ciel était sauvé à la dernière minute par le patron : j'avais mis celui-ci en collant avec des charentaises et pourquoi pas un béret basque. D'un seul coup, j'ai réalisé que j'étais en train de trouver un héros. Je voulais le traiter dans la RAB, en petites histoires. J'en parle à Mandryka qui me dit "c'est une vacht' de bonne idée, Lob est en train de travailler sur exactement la même !"
Lob et Gotlib étant des hommes de bonnes volontés - et leur projet, à quelques détails prêts, dans le même esprit - ils décidèrent d'écrire les aventures de Superdupont en commun, créant un des super-héros les plus originaux du genre.

Et franchement, nous pouvons le dire : son retour est une "vacht' de bonne idée".
BDGest' (C. Steffan)