Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Universal War One

Le Film

Source : Denis Bajram Communique 21/05/2012 à 10:55 8531 visiteurs
"uMEDIA ADAPTE LA CELEBRE BANDE DESSINEE DE SCIENCE-FICTION UNIVERSAL WAR ONE AU GRAND ECRAN


CANNES. Une adaptation cinématographique de UNIVERSAL WAR ONE, une des bandes dessinées de science-fiction les plus vendues en Europe, est actuellement en cours de développement chez uMedia, le mini studio belge ayant participé aux succès de The Artist, Un Monstre à Paris et The Expatriate, le thriller d’action qui sortira prochainement et dans lequel Aaron Eckhart tient le rôle principal.

Publiée par la maison d’édition Marvel aux Etats-Unis et Soleil Productions en France, UNIVERSAL WAR ONE est née de l’imagination de l’auteur et artiste parisien Denis Bajram et a connu un immense succès à l’international. uMedia est actuellement en train d’adapter les 6 tomes de la bande dessinée en un long-métrage dont l’action se déroule dans l’espace et avec un budget de plus de 40 millions de dollars.

Parue dans un grand nombre de langues (dont l’anglais, le français, l’allemand, l’espagnol et le portugais), la bande dessinée UNIVERSAL WAR ONE est trépidante et brutale dans sa description d’un avenir où, au milieu d’une guerre civile entre les habitants des planètes mères et les colonies, un immense « mur » a divisé le système solaire en deux. Cette gigantesque et terrifiante barrière absorbe toute la lumière et la matière. Une escadrille d’officiers en attente de cour martiale est envoyée en mission pour enquêter et percer les secrets de ce mur. Après s’y être infiltrés, ils se font tirer dessus par un navire d’origine inconnue. L’United Earthes Force, gigantesque flotte armée, envoie sa troisième flotte aux alentours du mur et c’est ainsi que commence la première décision majeure de Universal War One : sauver la Terre, sauver l’humanité ou bien sauver leurs propres vies…

Adrian Politowski, CEO de uMedia, affirme que cette saga de la bande dessinée n’a jamais connu de meilleur moment pour être livrée comme un blockbuster – « L’énorme succès de UNIVERSAL WAR ONE réside notamment dans son récit puissant et trépidant qui suit un groupe d’officiers d’élite dignes des « Douze salopards » embarquant pour une mission périlleuse en territoire ennemi dans les profondeurs de l’espace. Les titres phares tels que « Prometheus » et « Avatar » sont la preuve que les films de science-fiction sont plus populaires que jamais aux yeux du public international d’aujourd’hui ».

Denis Bajram ajoute : « Cela fait des années que je refuse des propositions pour porter UNIVERSAL WAR ONE au cinéma. Avec uMedia, j’ai enfin trouvé des passionnés qui ont compris la clef du succès de ma BD : UW1 tient à la fois du travail d’auteur et du blockbuster, à la fois du récit psychologique intimiste et du film catastrophe à l'échelle du système solaire. Je suis sûr que nous allons réussir à transposer cet équilibre cosmique sur le grand écran ! ».
"
Source : Denis Bajram