Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Soleil se lance dans une nouvelle dimension

Lancement d'un nouveau mensuel : Suprême Dimension

BDGest' (C. Steffan) News 11/01/2006 à 17:06 1771 visiteurs
Le 20 janvier prochain, un nouveau magazine fera son entrée dans le monde difficile de la presse BD.
Bédéka n'est plus, Bande Dessinée Magazine disparaît... les éditions Soleil présentent Suprême Dimension. Hervé Loiselet nous parle de son nouveau bébé :

Quelle est la ligne rédactionnelle exacte de Suprême Dimension ?

Suprême D. doit refléter l'évolution du catalogue Soleil. LANFEUST MAG s'est installé depuis 7 ans avec succès mais s'adresse plutôt aux ados, Suprême Dimension doit d'adresser et aux ados et aux adultes.
Il ne s'agit pas de faire LANFEUST MAG en plus corsé mais de faire un magazine de BD avec de la BD dedans qui touche des plus âgés.

Suprême Dimension est-il exclusivement réservé à l'information Soleil ou ouvrez-vous vos pages aux autres éditeurs ?

Nous aurons quelques invités à chaque parution.
Exemple au numéro 1 : Denis Bajram a invité Mathieu Lauffray pour son Prophet paru aux Humanos. J'ai de mon côté invité Ludovic Debeurme avec qui j'avais eu beaucoup de plaisir à travailler il y a une dizaine d'années, que j'avais perdu de vue et qui publie un pavé chez Futuropolis.
Voilà le principe : un ou plusieurs invités des auteurs Soleil qui font l'objet d'un sujet dans Suprême Dimension, un ou plusieurs invités de la rédaction avec qui on a envie de tailler une bavette. Mais dans les deux cas de figure, c'est à l'occasion d'une parution des invités. Frédérique Pelletier a rencontré Ludovic Debeurme et Nicolas Fréret a rencontré Mathieu Lauffray.
Enfin, quand nous chroniquerons des albums - ce qui ne sera pas systématique, comme par exemple au numéro 1 pour la sélection d'Angoulême - nous tenterons d'avoir un angle particulier pour ne pas être de parti pris. Cet angle peut-être simplement le ton employé dans sa rubrique "Au pied du mur" par notre reporter permanent "tous supports" dans le monde de l'imaginaire, qui s'intéresse indifféremment aux romans, aux films et ... à la BD. Surprise...

Est-ce la fin de Bande Dessinée Magazine ?

L'expérience est terminée. On ne peut pas porter un titre sur "toutes les bandes dessinées" on ne peut pas faire le Festival d'Angoulême toute l'année à nous tout seul.
On pourrait peut être faire le magazine de la Sélection d'Angoulême mais c'est une autre affaire, et ce n'est pas celle de Soleil !

La survie de la presse BD est-elle dépendante de la prépublication d'albums ?

J'en suis convaincu. Ce qui n'empêche pas d'essayer ! Un magazine ado/adulte de BD sans BD ça déroute. A chaque lancement il y a une forte adhésion, il existe bel et bien une attente, puis une érosion rapide du lectorat. Deux titres nouveaux ont survécu ces 8 dernières années : BoDoï et Lanfeust. Ils sont remplis de BD.
Par ailleurs une certaine habitude est prise : l'info BD, actuellement, c'est gratuit. C'est donc un plus.


Suprême Dimension sortira donc le 20 janvier prochain et ne devrait pas être très difficile à trouver avec ses 50 000 exemplaires (le double de BDMag). La couverture du n°1 (mensuel de 100 pages - prix de vente 5,90 euros) a été réalisée par Denis Bajram (qui est d'ailleurs aussi l'auteur du logo et du principe graphique) qui fait d'ailleurs l'objet d'une longue interview, "très fine, très intime et très courageuse", de Christian Marmonnier pour encadrer la prépublication du très attendu Universal War 1.
BDGest' (C. Steffan)