Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Commedia frappe les trois coups chez Vent d'Ouest

Alliance entre le théâtre et la Bande Dessinée

BDGest' (C. Steffan) News 06/09/2005 à 14:57 1883 visiteurs
"le rapport entre la BD et le théâtre m'est tombé dessus comme une évidence, ça paraît simple et cohérent", c'est ainsi que Simon Léturgie résume la création de la nouvelle collection Commedia, aux éditions Vent d'Ouest, lancée à son initiative et dont il supervise les découpages.

Ce projet, qui a mûri pendant un an avant d'être présenté à l'éditeur, est donc devenu réalité avec la sortie dans les derniers jours d'août de trois albums : Les Précieuses Ridicules de Molière et la pièce moyenâgeuse La Farce du Cuvier, tous deux réalisés par Simon Léturgie, ainsi que Le médecin malgré lui - toujours de Molière - mis en scène par Virginie Cady, Laurent Percelay et Kawaï studio.

Le concept novateur est simple : "transposer et non adapter" les textes du répertoire classique de Molière à Corneille (plus particulièrement Le Cid) ainsi que quelques pièces moyenâgeuses étudiées au collège. L'idée existe même de travailler sur Shakespeare en anglais pour les professeurs de langue. Car l'objectif est avant tout pédagogique ; sans avoir la volonté de faire une explication de texte qui est laissée au professeurs, il s'agit de segmenter les répliques et de les appuyer par le jeu des personnages. "On est là comme support pour aider les gamins et les amener à une lecture plus facile du théâtre. Pour montrer d'autre part que c'est très moderne" explique S. Léturgie.

C'est d'ailleurs dans l'objectif clairement exprimé de porter l'intérêt du lecteur au texte et non au dessin qu'une charte très stricte a été mise en place. Les albums devant être accessibles aux non lecteurs de bande dessinée, une multitude de petits codes de découpage ont été imposés aux différents stades de création, du metteur en scène au story border, pour se terminer par la mise au propre de l'album par le Studio Kawaï. Ainsi une veine graphique identique donnera une homogénéité à l'ensemble de la collection, jusque dans les personnages eux-mêmes, l'originalité étant que les pièces sont jouées par une unique troupe de comédiens désignés à nu par Simon Léturgie et costumés en fonction du texte représenté.

Malgré une logistique assez lourde, l'équipe d'auteurs espère bien sortir au minimum deux albums par an. Ainsi sont planifiés Georges Dandin et l'Avare pour 2006 et Les fourberies de Scapin ainsi qu'un Don Juan, un peu plus adulte mais d'une tonalité assez proche des autres albums, l'année suivante.
"Ce sont des réalisations qui s'étalent sur 2 /3 ans à chaque fois, la mise en scène prend énormément de temps" souligne S. Léturgie, en précisant que les prochains albums feront entre 180 et 350 pages, l'éditeur ayant choisi un prix unitaire de 15 euros quel que soit le nombre de pages.
D'ores et déjà, un partenariat avec Le Monde de l'Education a déjà été mis en place et l'équipe compte beaucoup travailler avec les médias de l'enseignement pour la découverte de la collection car, comme le rappelle son maître d‘œuvre, non sans fierté : "c'est un boulot passionnant car il a un sens".
BDGest' (C. Steffan)