Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

[Quai des Bulles] Another World War II

Interview de l'auteur coréen Hyo Seop Moon

BDGest' (cs) News 04/11/2005 à 04:58 1826 visiteurs
A la sortie de l'album, nous vous avions présenté en preview les premières planches d'un étrange manga coréen racontant une version originale de la seconde guerre mondiale. Profitant de son passage en France à l'occasion du festival Quai des Bulles, nous avons tenu à rencontrer l'auteur d'Another World War II pour mieux comprendre son travail.

BDGest' : Pourquoi avoir choisi le cadre européen pour traiter de la seconde guerre mondiale ?

Hyo Seop Moon : c'est en raison des armes. Au départ, l'album n'est pas vraiment fait pour les fans des armes de guerre, même si effectivement j'en fais partie. Le point de départ, c'est de mélanger le monde imaginaire et le monde réel.
Si j'ai pris cette époque, c'est qu'avant la fin de la seconde guerre mondiale, les allemands avaient des armes très sophistiquées, presque inimaginables. J'ai donc choisi ce thème en y ajoutant une petite touche de fantaisie ; pas dans le sens Seigneur des Anneaux : j'ai mis des robots, avec des éléments imaginaires dans un pays imaginaire.
Et puis il y a beaucoup de gens comme moi qui s'intéressent à la seconde guerre mondiale, et pas mal d'oeuvres ont l'europe pour cadre, comme par exemple Myazaki ou Otomo.

BDG : le ton change beaucoup au fure et à mesure de la lecture, d'une histoire complètement fantaisistes, on arrive aux véritables histoires humaines dans la guerre. Comment cette évolution s'est-elle faite ?

Hyo Seop Moon : en fait, la dernière histoire du recueil est la première que j'ai dessinée, et la première du livre est la toute dernière réalisée. La différence du ton vient tout simplement que j'ai envie de raconter des histoires différentes.

BDG : comment définissez vous l'ensemble de la série ?

Hyo Seop Moon : grosso modo, pour moi, c'est une comédie fantastique. C'était mon intention en travaillant, et j'ai l'impression qu'au fure et à mesure c'est devenu une comédie noire.

BDG : pouvez-vous nous parler de la suite ?

Hyo Seop Moon : je n'ai aucune idée de la suite. Normalement dans ce qui était prévu, le 1er était sur l'armée de terre, ensuite l'aviation et enfin la marine. Il y a beaucoup d'éléments qui jouent à la création, donc je ne sais pas comment ça va se passer.
Pour la suite, tout est possible : des iles aériennes ou des bateaux qui volent. Je vais certainement adapter les batailles de Midway ou Pearl Harbor. J'ai quelques idées très vagues, mais il y a des éléments qui jouent : mon travail à côté et le financement pour faire ce livre.

BDG : pourquoi utiliser des personnages animaliers ?

Hyo Seop Moon : pour apporter de l'humour. La guerre est une chose très sombre, froide comme l'acier ; je voulais faire une parodie ironique.
Et puis cela fonctionne mieux visuellement. C'est comme pour Tintin : le héros est simple et le reste est très détaillé ; plus le personnage est simple, plus le message est fort.

Les premières planches d'Another World War II
BDGest' (cs)