Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Angoulême 2010

Le palmares

BDGest News 31/01/2010 à 19:01 3994 visiteurs
GRAND PRIX DE LA VILLE D’ANGOULÊME 2010 : BARU

Baru débute en 1982 dans Pilote, avec des récits complets, et publie deux ans plus tard, "Quéquettes Blues", récit émouvant et partiellement autobiographique de la vie quotidienne des enfants issus de la classe ouvrière française, qui lui vaut l'Alfred 1985 du meilleur premier album à Angoulême et le révèle au grand public. Cet album contient en germe toute l'oeuvre à venir de Baru. En 1985, Dargaud publie "La Piscine de Micheville", suivi des deuxième et troisième volumes de "Quéquette Blues". En 1985 et 1987 paraissent, chez Futuropolis, "La Communion du Mino" et "Vive la classe". Il réalise alors, pour L'Écho des Savanes, "Cours camarade", puis "Le Chemin de l'Amérique" (Alph'Art du meilleur album 1991 à Angoulême, coécrit avec Jean-Marc Thévenet), publiés en 1988 et 1990 par Albin Michel. C'est en avril 1995 qu'il publie "L'Autoroute du soleil" chez Kodansha, puis chez Casterman en septembre. Cet album se verra couronné du Prix des libraires spécialisés et de l'Alph'Art du meilleur album 1996 au festival d'Angoulême. Derniers albums publiés : "Sur la route encore" (janvier 1997), "Bonne Année" (septembre 1998) et "Les Années Spoutnik" (quatre albums parus) chez Casterman toujours. Avec "L'Enragé", il fait une entrée fracassante dans la collection "Aire Libre". Le festival BD Boum a récompensé Baru (L'Enragé dans la collection Aire Libre) pour l'ensemble de son oeuvre en lui attribuant le Grand Boum 2006. Il à récemment réalisé une adaptation remarquée de "Pauvres zhéros", roman noir de Pierre Pelot.

Baru était déjà l'auteur le plus souvent récompensé à Angoulème avec :
*Meiilleur premier album pour "Quéquette Blues" en 1985
*Meilleur album pour "Le chemin de l'Amérique" en 1991
*Meilleur album pour "L'autoroute du soleil" en 1996

>> Fiche détaillée de l'auteur


FAUVE D'OR – PRIX DU MEILLEUR ALBUM 2010

La France, le futur proche. Dans une société ultra-libérale dirigée par Alain Madelin, un homme particulièrement viril porte une gourmette en argent au poignet et une paire de baskets Torsion 1992 aux pieds. Cet homme, pour qui survivre est un loisir, et faire ce qu'il veut un passe-temps a choisi la route enflammée de la liberté individuelle. Cet homme, c'est Pascal Brutal.

FAUVE FNAC SNCF – PRIX DU PUBLIC

Les années passent pour Paul et sa famille ; une fille qui grandit, une nouvelle maison et des parents qui vieillissent. Cette petite routine du quotidien va être brusquement changée par la maladie d’un proche qui va provoquer de nombreux doutes et autres moments d’émotions.
Prix du public étonnant pour un album qui n'est pas encore sorti en France.
Lire la Chronique de cet album

FAUVE D’ANGOULEME – PRIX SPECIAL DU JURY

De la fantasy à l’Association. On croit rêver. Et pourtant… Bon, c’est vrai, on est loin de Lanfeust et toute sa clique. Dessin en noir et blanc, petit format, style plutôt statique… et ça ne défouraille pas à toutes les pages. Amateurs de dragons, de combats homériques et de paires de seins exposées au tout venant, passez votre chemin.
Lire la Chronique de cet album

FAUVE D’ANGOULEME – PRIX DE LA SÉRIE

C'est la nuit. Caroline, 3 ans, se réveille. Comme d'habitude, lorsqu'elle a des cauchemars, elle appelle son papa. Il ne répond pas. La chambre, le salon, la cuisine, Caroline et son doudou parcourent ensemble tout l'appartement. Pas de papa. Pourtant, la télé est allumée. Heureusement, Caroline et son doudou habitent dans l'immeuble qui abrite le bureau de Jérôme K. Jérôme Bloche. Jérôme qui, ce matin justement, s'est réveillé à l'aube...

FAUVE D’ANGOULEME – PRIX INTERGENERATIONS

Guillaume de Saunhac n'a jamais pu accepter la mort de son père. Et lorsque sa mère accepte la proposition d'union de messire de Brifaut, il vit mal les perspectives de compagnie de ce beau-père si peu apprécié. Le jour du départ pour leur nouvelle demeure, sa soeur, Hélis, disparaît. Les hommes de Brifaut partent à sa recherche, en vain. Leur mère, Philomène, est inquiète, car la région grouille de dangereux pillards. Guillaume, lui, est déchiré : son devoir est-il de suivre sa mère ? De rechercher sa soeur ? Devait-il la croire lorsqu'elle affirmait que leur père n'était pas mort ?... Guillaume doute, et choisit finalement de retrouver Hélis. Avant de partir, il remplit sa besace d'ingrédients médicinaux qu'il prend dans le laboratoire paternel. Herboriste, son père les utilisait pour soigner les gens par magie blanche.
Lire la Chronique de cet album

FAUVE D’ANGOULEME – PRIX REGARDS SUR LE MONDE

Athènes 1936. Les temps sont durs pour les rébètes. Le nouveau pouvoir en place, mené par le dictateur fascisant Métaxas, a décidé de faire place nette. Ces musiciens, amateurs de haschisch et d'origine turque, sont les boucs émissaires idéaux pour commencer le grand nettoyage de la société. Cette journée d’octobre est peut-être la dernière pour avoir la chance d’entendre les chansons mélancoliques et acerbes de ces artistes hédonistes et, parfois, désespérés.
Lire la Chronique de cet album

FAUVE D’ANGOULEME – PRIX DE L’AUDACE

Dans ce livre d’une folle ambition, l’auteur de Leviathan se penche sur les origines du monde. S’appuyant sur une synthèse des connaissances les plus actuelles dans tous les domaines du savoir, il raconte l’histoire de la vie depuis le Big Bang jusqu’à l’émergence des premières civilisations humaines.
Lire la Chronique de cet album

FAUVE D’ANGOULEME – PRIX REVELATION

Une petite ville de province pour un singulier trio composé de Rosalie, Aude et Vincent par l’auteur de la BD très remarquée Une araignée, des tagliatelles et au lit, tu parles d'une vie.
Une rencontre inattendue pour trois personnages dont les modes de vie sont bien différents. Derrière l'intrigue, le portrait psychologique de trois solitaires un peu dépressifs : Vincent qui envisage après trente ans de couper le cordon ombilical, Rosalie Blum qui ne cesse de noyer un passé noir et douloureux dans le whisky et Aude qui se laisse aller aux hasards de la vie. Cette rencontre les aidera-t-ils à vaincre leurs démons ?
Camille Jourdy suit ses trois héros pour lesquels elle ne cache pas son ironique tendresse.

FAUVE D’ANGOULEME – PRIX DU PATRIMOINE

Paracuellos est un récit d’inspiration autobiographique poignant. Il conte le quotidien d’enfants dans un orphelinat espagnol de l’après guerre civile. Carlos Gimenez, qui a passé son enfance dans un centre d’accueil de l’institution phalangiste « Auxilio social », témoigne des brimades et sévices que subissaient les enfants soumis à une éducation plus que stricte fondée sur la religion et l’instruction militaire.

FAUVE D'ANGOULÊME – PRIX JEUNESSE

Lou grandit, toujours plus vite. La petite fille des premiers tomes n'est plus. La voici devenue jeune fille, avec toutes les caractéristiques de son âge. C'est le temps des premiers baisers, d'autant que les relations avec Tristan avancent doucement ; les adolescents font sourire par leur maladresse tellement crédible. La famille connaît plusieurs chamboulements importants et les remises en question ont lieu de part et d'autre, pour certains de façon assez vive.
Lire la Chronique de cet album

FAUVE D’ANGOULEME – PRIX DE LA BANDE DESSINÉE ALTERNATIVE




>> La sélection officielle
>> Discuter du palmarès sur le Forum
BDGest