Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Décès de Kim Jung Gi

BDGest News 05/10/2022 à 11:03 5304 visiteurs

Les éditions Daniel Maghen nous apprennent le décès de Kim Jung Gi le 3 octobre à l'age de 47 ans. L'artiste était il y a peu en démonstration à la galerie. Doué d'un talent unique Kim Jung Gi était connu pour ses improvisations de scènes de foules dantesques avec des centaines de personnages et des machines dans toutes les positions imaginables. Le regarder dans ses œuvres était toujours magique. Un artiste au talent inégalable nous quitte. 



COMMUNIQUÉ

C’est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès de Kim Jung Gi lundi soir à Paris. L’artiste sud-coréen, qui faisait l’objet d’une exposition à la galerie, est parti des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 47 ans. Sa disparition brutale s’oppose au bonheur immense qu’il nous apportait. Elle nous laisse sans voix. Daniel Maghen, toute l’équipe de la galerie, et particulièrement Olivier Souillé qui l’accompagnait depuis dix ans, sont terriblement marqués par cette perte. Toutes nos pensées vont vers sa famille, sa femme et ses deux enfants, ses amis, ses collaborateurs Kim Hyun Jin, Boin Lee, Jean-Christophe Caurette… et ses fans, pour qui sa disparition va laisser un grand vide.

À la demande de ses proches, l’exposition consacrée à Kim Jung Gi, présentée à la galerie Daniel Maghen, se poursuivra bien jusqu’au 8 octobre 2022.

Olivier Souillé, directeur de la galerie Daniel Maghen :

« Lundi, la planète Terre a arrêté de tourner. Un génie est mort. Kim Jung Gi nous a quittés.

J’avais la chance ainsi que toute l’équipe de la galerie Daniel Maghen, grâce à notre ami Jean-Christophe Caurette, de travailler avec Jung Gi, depuis dix ans. Dix années d’un immense bonheur.

Après tout le temps passé avec Jung Gi, nos discussions passionnées sur lui, sur sa technique, ses idées, sur tout et sur rien, je pensais le connaître jusqu'au bout des ongles. Mais en le regardant dessiner, une question revenait sans cesse : « comment fait-il ? ». Cette question que tous ses admirateurs se posaient.

Un extraterrestre, c'est les deux mots que j’ai le plus entendu dire de la part de jeunes dessinateurs ou d'artistes confirmés lorsqu’ils regardaient Jung Gi dessiner, sans crayonné, sur une feuille de plusieurs mètres de long.

Il faut dire que le voir à l'œuvre était un spectacle. Il pouvait partir d’une oreille pour faire un visage, puis une foule de personnages, avant de reprendre son dessin plus loin sur la feuille et finalement relier le tout dans une composition parfaitement maitrisée, et cela en quelques heures. C’était merveilleux. Si vous étiez fatigué, si vous aviez des soucis, le simple fait de voir virevolter son pinceau sur la feuille de papier vous redonnait le sourire.

Mais avant d’être un génie, Jung Gi était un être humain adorable, doué d'une grande générosité. Durant ses drawing shows, il prenait toujours le temps de répondre à ses fans avec cette envie sincère de transmettre, avec espièglerie et gentillesse. Il créait une vraie harmonie autour de sa passion : l'amour du dessin. Il prenait le temps après ses performances qui le fatiguaient énormément, d’accepter les dessins de ses fans et de poser avec eux pour une photo. Aussi nombreux soient-ils.

S’il savait qu’une personne de l’équipe de la galerie connaissait des difficultés, il l’écoutait avec bienveillance et la réconfortait, trouvant toujours un mot apaisant. Même à l’autre bout du monde, il prenait des nouvelles de chaque personne de l’équipe et de leurs proches.

Et évidemment, il aimait rire de nos blagues comme un grand gamin.

Quand l’adorable et géniale Boin Lee n’était pas là pour traduire nos farces, (la pauvre !) quelques gestes suffisaient pour déclencher une hilarité générale. La nôtre et celle de son ami et frère depuis toujours, Kim Hyun Jin.

La galerie Daniel Maghen n’a donc pas perdu un génie, un artiste inégalé, mais un membre de sa famille au cœur si grand mais malheureusement si fragile. Une perte que nous ne pourrons jamais combler.

Toutes nos pensées vont à sa femme, sa fille et son fils, à tous ceux qui l’aimaient.

Lundi, un rayon de soleil s’est éteint. Jung Gi tu nous manques déjà.

Avec tout notre amour. »




Bandes dessinées et recueils

SpyGames
1. Dissidents

  • Currently 3.87/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (23 votes)

Magnum Photos
3. McCurry, NY 11 septembre 2001

  • Currently 3.60/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (5 votes)

(AUT) Kim, Jung Gi
2016 Sketch collection

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)