Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

25ème rendez-vous de la BD d’Amiens

Juin 2021

LC Webzine 04/06/2021 à 12:36 1234 visiteurs

Après des mois de disette liés au report de l’édition 2020 pour cause de crise sanitaire, les Rendez-vous de la Bande dessinée d Amiens vont retrouver leur public dès demain, samedi 5 juin. Bien entendu, le jeu des jauges va contrarier la volonté des organisateurs d’accueillir tous les bédéphiles sevrés contre leur gré d’expositions et de rencontres avec leurs créateurs favoris. Les places de ces samedi et dimanche après-midi étaient en effet entièrement réservées depuis la veille, même si l’espace offert par la Halle Feyssinet est vaste (plus de 4.000 m2 !). Rien n’est perdu pour autant puisque la manifestation rouvrira ses portes chaque week-end de juin. Et il y a voir aussi en d’autres lieux.

Le programme de la 25ème édition des Rendez-vous concocté par l’association On a marché sur la bulle vaut en effet le détour. Quelques exemples. Tout d’abord, honneur à Cyril Pedrosa, qui signe l’affiche de la manifestation, avec des coups de projecteur en deux endroits. Tout d’abord, un superbe panorama à la Halle titré L’arbre et la manière, qui permet de parcourir ses créations de Ring circus aux titres le plus récents publiés dans la collection Aire libre, L’âge d’or, créé avec Roxanne Moreil, en tête bien évidemment. Pour approfondir sa connaissance de ce titre diptyque multi-récompensé et sur lequel on a beaucoup vu et lu, il faut se rendre à la Maison de la culture d’Amiens où l’hommage s’articule en deux temps (et jusqu’au 10 octobre) : les coulisses de la création avec, notamment, un retour sur les choix opérés pour la mise en couleurs d’une part, et, surtout, une approche misant sur l’immersion du visiteur dans un espace composé d’extraits monumentaux de planches, en particulier sur des « bannières » impressionnantes d’autre part. La scénographie et les commentaires sont convaincants, mais la touche originale qui finira de séduire est signée par le jazzman Edward Perrault, auteur d’une création originale inspirée par le conte dessinée, à écouter sur place dans un cocon sonore et prochainement à domicile (édité par Label bleu).

Autre incontournable, toujours à découvrir en deux lieux, Chasseurs d’histoires, chasseurs de trésors archéologie et bande dessinée. A la Halle d’abord, une sélection d’originaux ayant pour thème des créations architecturales d’anthologie (la tour de Babel, des cathédrales par exemple - et pas seulement l’amiénoise), aux styles graphiques délicieusement variés (Bablet côtoie entre autre Gotlib, Gal et Boucq) se savoure jusqu’à en être enivré. Une brève incursion dans la tour créée pour l’occasion au milieu des planches finira de vous donner le vertige (testez pour véritablement comprendre ce dont il d’agit). Le livre éponyme consacré à l’exposition devient un cadeau évident à se faire après un passage au Musée de Picardie pour en découvrir la seconde partie.

A se procurer également Nés sous le signe du kiosque, fascicule conçu par Thierry Smolderen - illustré par Alexandre Clérisse bien entendu - qui revient sur les trois albums réalisés par le duo. Ce supplément - gratuit - à glisser dans sa bibliothèque au côté de Souvenirs de l’empire de l’atome, L’été Diabolik et Une année sans Ctulhu fera oublier la légère déception ressentie à la découverte du « matériel » proposé pour l’occasion.

Concluons - sans être exhaustif - en signalant le juste hommage rendu par une vingtaine d’auteurs à Thierry Martin, leur confrère spécialiste es habillage d’enveloppes postales en authentiques supports conteurs d’histoires et la mise en lumière de quelques unes de ses créations. L’occasion de découvrir « son » Mickey en avant-première. Ou en salivant d’avance au projet de fresque réalisé en live par Franck Pé.    


LC