Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La petite souriante - Prix RTL de la BD

Février 2018

LC News 27/02/2018 à 16:08 3841 visiteurs

La petite souriante de Zidrou et Springer (Dupuis) remporte le Prix RTL de février 2018.

"Tuer quelqu'un est très dur, très douloureux,  et très... très long". Cette maxime d'Alfred Hitchcock était inscrite sur l'affiche du premier film des frères Coen, Sang pour sang (Blood simple - 1985). Imprimée sur un bandeau rouge, elle aurait pu cercler le fruit de la nouvelle collaboration entre Benoît Springer et l'hyper prolifique Zidrou. 

Dans La petite souriante, point d'adultère ; enfin, si mais pas que... Ici, Isabela ne déteste personne plus que Pep, son beau-père. Leurs prises de bec au milieu des autruches d'élevage ne s'arrête que lorsque la mère-épouse siffle la fin de la partie. Mais les adversaires partagent d'autres terrains de jeux, à l'écart du regard de l'arbitre-cougar qui pourrait bien être le dindon de la farce...

Pour tordre l'analogie avec la création de Joel et Ethan Coen (abusivement fondée, non sur l’histoire mais sur le fait qu'il y a hommage au film noir américain et que le la citation rappelée en introduction se trouve parfaitement illustrée dans les deux œuvres), il est aussi possible d'arguer que le pic de violence s'exerce dans l'album en ouverture, dans le long métrage en conclusion. D'un point de vue formel, dans un cas, l'audace se trouvait à chaque prise de vue - ou presque -, le second peut se targuer d'un travail solidement exécuté et justement mis en couleurs (jolie couverture ceci dit, et format intéressant). Enfin, si une forme d'humour... noir (forcément) pimente les deux créations, le premier sous son ambition moderniste entend rester finalement fidèle aux canons du genre tandis que l'autre franchit la frontière du fantastique façon Creepshow.

Ce qui est formidable c'est qu'on peut (re-)voir l'un et lire l'autre avec appétit. Mais qui sera prêt à resservir du pavé d'autruche dans 33 ans ? 


Laurent Cirade de BDGest a le plaisir de participer au Jury BD RTL.






LC

Information sur l'album

La petite souriante

  • Currently 3.40/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (15 votes)