Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Dispersés dans Babylone - Jérémie Dres

Et toute cette sorte de choses . Fais pas semblant de pas comprendre

Dispersés dans Babylone - Jérémie Dres

Messagede Le Tapir » 19/05/2014 11:42



Curieuse Bd que cette "thèse" qui tente à tout prix de démontrer l'existence d'une filiation spirituelle et culturelle entre le mouvement rasta, la musique reggae et le judaïsme.

L'auteur-narrateur part du messianisme présent dans les paroles et l’inspiration des chansons reggae ( notamment celles des années 60 et 70, voir Desmond Dekker par exemple qu'il écoutait pendant son adolescence) pour faire une enquête qui le mènera en partant de Paris vers Addis Abeba , puis New-york!
Il établit des parallèles entre culture pan-africaine et judaïsme et tente de démontrer les racines communes qu'ont les rasta avec les juifs à travers une filiation culturelle et biblique oubliée!
En Éthiopie , malgré les fins de non recevoir que lui adressent certains représentants reconnus de la culture rasta qui n'abondent pas dans ses thèses (mais qui se réclament plutôt d'une filiation chrétienne), il s'entête envers et contre tout à chercher des liens entre les juifs noirs d’Éthiopie et les noirs israélites de New-york, puis les rasta de Jamaïque et passant par Marcus Garvey...
Mis bout à bout tout cela s'avère un peu fumeux mais relativement passionnant!
Néanmoins cette enquête n'est pas dénuée d’intérêt. Bien au contraire, elle nous apprend pas mal de choses même. Jérémie Dres nous renseigne notamment sur les rapport qu'Israël (le pays) entretient avec sa communauté israélite noire. Il nous apprend aussi pas mal de choses sur l'histoire des mouvements messianiques pan africain des noirs aux états-unis, sans parler de tout ce qu'on apprend sur l'histoire ressente de l’Éthiopie et du culte de la religion rasta rendue à l'empereur Aïlé Sélassié 1°.
A la fin du récit, l’auteur se retrouve même à rencontrer des membres des "Israélits", une communauté noire américaine, proche d'une secte, qui pratique un judaïsme strict mais qui ne veut pas adhérer au judaïsme par racisme...

Bref, la Bd survole pas mal de choses, et à la fin, on en ressort avec pas mal de questions, notamment sur le fait de savoir qui sont les plus névrosés dans cette histoire! :D
Dernière édition par Le Tapir le 20/05/2014 09:39, édité 5 fois.
"Courage, on ne guérira pas..."(Cabarez Alonzo, moine philosophe du 6ème siècle AV JC.)

"faut acheter d'occasion et avoir un bon vieux vrai son analogique qui envoi du bois": Blackfrag, (bricomaitre de la cité obscure)
Avatar de l’utilisateur
Le Tapir
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 17683
Inscription: 02/01/2009

Re: Dispersés dans Babylone - Jérémie Dres

Messagede edgarmint » 19/05/2014 13:13

Il s'agit là du second album de Jérémie Dres qui, pour mémoire, est aussi l'auteur de Nous n'irons pas voir Auschwitz.
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10592
Inscription: 02/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 47 ans

Re: Dispersés dans Babylone - Jérémie Dres

Messagede Le Tapir » 19/05/2014 13:46

Oui merci de le préciser. C'est important parce que ce premier album est aussi très intéressant et m'a fait aimer d'emblée cet auteur!
"Courage, on ne guérira pas..."(Cabarez Alonzo, moine philosophe du 6ème siècle AV JC.)

"faut acheter d'occasion et avoir un bon vieux vrai son analogique qui envoi du bois": Blackfrag, (bricomaitre de la cité obscure)
Avatar de l’utilisateur
Le Tapir
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 17683
Inscription: 02/01/2009


Retourner vers Gros pavés, romans graphiques, formats alternatifs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité