Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

À Plymouth, il y a deux adresses que tous les marins se doivent de connaître. Pour bien manger, c’est à l’Albatros qu’il faut aller. L’auberge est tenue par les sœurs Stevenson, les filles du célèbre capitaine. La cuisine y est excellente et l’ambiance particulièrement enjouée. Par contre, si ce sont des envies plus charnelles qui vous titillent, une visite au Pillar to Post est de rigueur. Cet établissement de classe est doté d’un personnel dévoué qui saura vous faire oublier vos longs mois en mer. Même si Rebecca n’est plus là, ses héritières ont su conserver et cultiver la même qualité et prévenance que l'illustre tenancière.

Un des albums marquants de 2016, Le port des marins perdus avait su charmer les lecteurs par son ton mêlant romantisme absolu et aventures maritimes. Heureuse surprise, Teresa Radice et Stefano Turconi ont décidé de proposer une suite à leur saga avec Les filles des marins perdus. Même si l’histoire s’enchâsse directement dans la fin de l’opus précédent (les deux premières planches chevauchent l’ultime conclusion du Port), le scénario prend immédiatement une nouvelle direction en se concentrant sur le Pillar to Post et sa faune bigarrée. Le maintenant capitaine Allali et Tané, le colosse mélanésien, déjà entre-aperçus jouent également des rôles majeurs. En effet, ils sont partie prenante d’une double intrigue passionnante en devenir et à conclure dans un tome ultérieur.

Autre changement, la couleur et un encrage léger font leur apparition. Ce choix esthétique accompagne un récit plus ancré dans le concret et moins marqué par la poésie pure et dure. Pas de panique néanmoins, les cœurs d’artichaut en auront pour leur argent : il y est toujours question d’amour et d’espoir. À cela s’ajoute des réflexions intéressantes sur les différences, les apparences souvent trompeuses et les préjugés qui s’y rattachent. Dommage que la morale qu’en tirent les auteurs s’avère un peu convenue, voire quasiment fleur bleue. Travailler de longues années chez Disney laisse des traces apparemment.

Réalisation superbe, dessins plein de panache et de mouvement, une distribution pléthorique totalement maîtrisée et peuplée de personnalités ô combien agréables, Les filles des marins perdus se montre aussi captivant que séduisant.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les filles des Marins Perdus

  • Currently 4.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    roquevidal Le 15/09/2020 à 09:59:45

    J'avais adoré le port des marins perdus et ce nouvel opus, même s'il est beaucoup plus classique (un peu trop peut être), est une des très bonnes surprises de cette rentrée. Les personnages sont attachants. L'histoire est bien menée. Le dessin semi-réaliste (très disneyen tout de même) est toujours très réussi.
    Un très bon moment de lecture
    Je recommande