Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'oiseau Rare 1. Eugénie

17/08/2020 2685 visiteurs 5.5/10 (2 notes)

P aris, 1898. Les aléas de la vie et un terrible drame ont relégué Arthur, Tibor, la jeune Eugénie et leurs compagnons dans la Zone qui entoure la capitale. Pour survivre, ces anciens artistes pas encore complètement apaches organisent des petites combines et autres arnaques de rue. Une pièce par ici, une bourse bien garnie par là, il faut ce qu’il faut quand le sort vous a relégué du mauvais côté des barrières. Malgré la misère, il y a aussi des bons moments, comme quand ces idiots de Gégé et Gros Louis ont fauché un tigre à un cirque de passage ! Quelle rigolade ! Par contre, pas certain que la maréchaussée apprécie vraiment ce genre d’humour.

La collaboration Cédric Simon – Éric Stalner continue de plus belle. Après plusieurs adaptations littéraires (Pot Bouille, La Curée, Rémi sans famille) et une escapade dans la science-fiction (eXilium), le duo propose avec L’oiseau rare un récit hautement dramatique sentant bon Émile Zola et Hector Malot. Des personnages forts, courageux, mais marqués par la fatalité, un cadre grandiose et romantique, il ne manque qu’une machination pour que Fabien M fasse une apparition au détour d’une ruelle. Il n’en est rien et ce premier tome reste terre à terre avec des péripéties très classiques et des protagonistes bien calés dans leurs rôles respectifs.

Le tout est emballé par des dessins soignés et précis. Stalner avance évidemment en terrain connu. Il offre, comme à son habitude, un excellent travail de reconstitution – les spécialistes reconnaîtront quelques clichés célèbres qui lui ont servi de base – et une attention toute particulière a été observée pour les héros. Certes, leur jeu est un peu forcé par moments, mais quelle humanité dans les regards et quelle espérance chez cette petite Eugénie !

En résumé, du bel ouvrage graphique au service d’un récit mêlant gouaille de circonstance avec une bonne dose de pathos, L’oiseau rare débute bien et devrait séduire les amateurs de beaux romans et de belles illustrations.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

L'oiseau Rare
1. Eugénie

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Shaddam4 Le 02/09/2020 à 14:41:14

    Dès les premières pages et le préambule on comprend que le cœur de ce projet est de faire revivre une certaine époque, ce fascinant XIX° siècle finissant, plein de sang et de larmes mais aussi d'espoir, époque que nous voyons aujourd'hui dans le reflet des pays du tiers-monde, du Brésil à une certaine Europe où immenses richesses côtoient la plus basse misère avec la juxtaposition de plusieurs sociétés que seule la Nation relie. En écho aux Yslaire, Tardi et Bourgeon , L'oiseau rare s'attache à un travail documentaire, faisant la part belle aux trognes qu'un Eric Stalner à la productivité débordante (plus d'un album par an depuis pfiouuuu...), issu de la tradition de BD historique Glénat, sait remarquablement croquer. La reconstitution nous emmène ainsi des bidonvilles de la Zone, sous-société tolérée par l'Etat en ce qu'elle se situe hors du champ de vision de la bourgeoisie, aux rapines dans les rues parisiennes. Ce sont ces séquences fort sympathiques, celles des petits œuvrant de malice pour détrousser le bourgeois ou le gros commerçant, qui attirent le plus l'attention du lecteur. Dans l'esprit rebelle d'un Robin des bois ou de Jay et Kita, on aime cette liberté, cette vie qui dénote avec une société parisienne corsetée (... que l'on ne voit guère dans l'album).[...]

    Lire la suite sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2020/08/19/loiseau-rare-1-eugenie/