Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Renée Stone (Une aventure de) 2. Le Piège de la mer Rouge

03/08/2020 2333 visiteurs 7.0/10 (1 note)

Éthiopie, 1930. La romancière Renée Stone et l’archéologue John Mallowan parcourent le pays d’Hailé Sélassié à la recherche du trésor d’Assurbanipal, un roi assyrien. Ils ne sont pas les seuls à convoiter les richesses, l’agent secret Peter Stanford et le contrebandier Henry de Frick se montrent prêts à toutes les trahisons. Le plus fourbe est certainement le reporter Graham Gray qui rapporte leurs faits et gestes dans les journaux à potins.

Julie Birmant relance son pastiche de roman d’aventures amorcé dans Meurtre en Abyssinie. Ce deuxième opus s’inscrit dans la continuité du premier et la ligne directrice demeure assez simple : un groupe de personnes poursuivant leur eldorado dans une Afrique encore mystérieuse. Pour dire vrai, il ne se passe pas grand-chose dans cet album de transition où la quête progresse à peine. Bien que les personnages soient passablement stéréotypés, l’autrice semble avoir cherché à les étoffer, par exemple en dévoilant des éléments de leur passé, de l’histoire de leur famille et de leur vie privée, mais surtout en complexifiant leurs motivations finalement moins limpides que le bédéphile pouvait le croire. Le ton se veut enjoué, le registre est celui de la parodie et la manière s’apparente à celle du feuilleton avec ses fausses pistes et ses improbables revirements de situation. L’esprit rappelle d’ailleurs un peu celui des films d’Indiana Jones.

Le trait de Clément Oubrerie est volontairement relâché. Le dessin a l’allure d’un crayonné mis en couleur sans vraiment passer par l’encrage et le rendu est d’apparence cendrée, voire salie. Le jeu des comédiens est parfois hésitant et certaines proportions apparaissent étonnantes. Ces imperfections, traduisant probablement une certaine vitesse d’exécution, sont indissociables du charme qui se dégage de ce projet. Les illustrations sont du reste subtilement tramées, comme celles des illustrés d’il y a un demi-siècle. La construction est somme toute classique (malgré les cadres tracés à main levée), l’artiste n’hésite toutefois pas à proposer des vignettes pratiquement triangulaires pour accentuer un point de fuite ou obliques pour épouser la bordure d’une voile ou le déséquilibre d’un acteur dévalant une colline. Mention à la magnifique couverture dans le plus pur style pulp.

Une lecture d’été divertissante qui trouvera sa conclusion dans Le trésor d’Assurbanipal.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Renée Stone (Une aventure de)
2. Le Piège de la mer Rouge

  • Currently 3.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Yovo Le 14/07/2020 à 21:54:50

    L’intrigue de ce 2ème tome est nettement plus fluide que « Meurtre en Abyssinie ». C’est d’autant plus agréable à lire. Et retrouver Renée Stone et ses compères sur les traces du fabuleux trésor d’Assurbanipal, mythique souverain d’Assyrie, est un vrai plaisir !

    Le dessin vif et finement texturé de Clément Oubrerie avec ses belles couleurs tramées permet une immersion fascinante à Djibouti en 1930 dans une superbe ambiance « Indiana Jones », mâtinée d’esprit littéraire, de rêveries poétiques et de touches d’humour. Comme nous l’explique la postface, les personnages sont tous inspirés de personnalités ayant réellement existé (Renée Stone est Agatha Christie). Julie Birmant a donc créé une aventure romanesque à souhait, pleine de passion, de saveurs et de rebondissements.

    Une série réussie dont j’attends le 3ème et dernier tome avec une grande impatience.