Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

E n juin 1912 Marcel Duchamp séjourne trois mois à Munich et ses environs. Il rencontre des artistes de ses amis, visite des musées et achète Über das Geistige in der Kunst (Du spirituel dans l'art) de Vassily Kandisky. Ensuite, il rentre chez lui et continue sa vie et sa carrière. Que s’est-il réellement passé en Bavière ? La chronique ne le dit pas et l’homme lui-même est toujours resté coi quand interrogé à propos de son voyage. Pourtant, des années après, il avouera, sans plus d’explication que : « Munich a été le théâtre de ma totale libération

Face à ce vide biographique, Roman Muradov tente le tout pour le tout et plonge dans l’inconnu afin de raconter à sa manière ce qu’il s’est ou aurait pu se dérouler durant ces mystérieux quatre-vingt-dix jours. Imaginer des fariboles ou se prendre pour le Maître lui-même seraient évidemment prétentieux et trop faciles. Non, la narration doit partir de l’intérieur, du fond de la psyché. Le scénario sera donc « dirigé » par un stream of consciousness (courant de conscience), la technique créatrice développée par le Modernistes au début du XXe siècle. Entre écriture automatique et déphasage constant des points de vue, le narrateur s’invite dans le récit, donne son avis sur le cours des choses, prend la place du héros par moments, interpelle le lecteur au besoin et n'hésite pas à recadrer l’action quand celle-ci tend à vagabonder inutilement. Quelques clins d’œils littéraires pointus (coucou Gertrude Stein) plus tard et l'heure du départ sonne déjà pour Marcel.

Graphiquement, le résultat lorgne également plus vers la suggestion que le concret photographique, mais il n’en est pas moins époustouflant pour autant. La plume du dessinateur semble littéralement voler de planche en planche tant le trait est léger. De plus, cette légèreté n’empêche pas une précision redoutable, bien au contraire. Finement construite et chirurgicalement réalisée, chaque case affirme et amplifie la réalité potentielle de ce travelogue fantasmé. Là encore, les références picturales sont légions, tout en restant souvent voilées, par souci d’espièglerie probablement. Jeu de cache-cache, exploration des possibles ou, tout simplement, hommage sincère et admiratif, l’ouvrage se montre être une mine d’inventivités soulignant le bonheur et, parfois, la difficulté à créer.

Intello ou hermétique monsieur Muradov ? Oui, certainement un peu, mais sans être nullement snob ou pontifiant tant l’escapade qu’il propose s’avère entraînante et réjouissante. En revanche, quelques connaissances de l’Histoire de l’Art sont recommandées, voire indispensables, pour bien appréhender la substantifique moelle de cet album hors-norme. Bande dessinée totale jusqu’à sa reliure sévère habillée d’une jaquette en Rhodoïd© et de l’extraordinaire police de caractère de son titre improbable, Les aventures de Munich dans Marcel Duchamp est un véritable concentré d’esprit et de talent. Indispensable.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Les aventures de Munich dans Marcel Duchamp

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.