Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

E dda, Wilma, Isa et Etta vivent avec leur mère, leur oncle, leur tante et leurs grands-parents maternels dans la même maison en France. Cependant, les trois générations cohabitent tant bien que mal. En effet, les adolescentes, très unies, trouvent leur grand-père autoritaire de plus en plus difficile à supporter. Elles ne peuvent pas s’habiller comme elles le veulent, regarder les émissions qu’elles aiment, ni choisir les études qu’elles voudraient suivre ! Leurs origines chinoises et leur héritage les ont certes construites, mais tout cela pèse bien lourd. Sans rejeter ces acquis, ces jeunes filles vont devoir faire preuve de courage et d’indépendance pour se libérer de ce carcan ancestral.

Lucie Quéméner dit s'être inspirée de son propre vécu pour son premier roman graphique. Celui-ci s'ancre dans le foyer d'une famille immigrée d'Asie. Sans nier l'apport de leurs racines, les quatre petites-filles se rebellent contre la loi dictatoriale de leur papi et décident de fuguer, de vivre leur vie dans le but d'apprécier les joies de la liberté, puis ses contraintes. Passé et présent s'affrontent donc dans ce débat des idées générationnelles. L'artiste alterne les chapitres décrivant l'expérience du trio de femmes durant leur existence respective, mettant très bien en parallèle ces différences de destin. Solidarité féminine, force de la sororité, émancipation, mais aussi héritage, obligation familiale, devoir moral et emprise masculine… Une thématique pertinente et relativement intéressante se déploie dans cette saga.

Pour illustrer son récit en noir et blanc, la dessinatrice utilise un crayonné sobre et épuré, plutôt «rough» dans les trames de fond. Le résultat assez naïf correspond bien à l'expression de cette jeunesse incomprise. Presque maladroit par moments, dégageant néanmoins de la personnalité et de l'émotion, le rendu est tout à fait agréable à lire et dans le ton de l'histoire. Un petit bémol est à signaler, les personnages féminins sont mal différentiés, perturbant la reconnaissance des périodes évoquées.

Baume du tigre se révèle à la fois un hommage à la culture chinoise et une dénonciation de son joug patriarcal.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Baume du tigre

  • Currently 3.75/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    bulle.noire Le 12/06/2021 à 22:42:21

    Nous voici au milieu d’un combat familial. Vont se mêler les conflits entre génération, la double culture, la sensation de déracinement, l’espoir d’émancipation et d’un avenir meilleur.

    Le grand-père un brin tyrannique entend dicter celui de ses 4 petites filles. Mais les temps ont changé et elles sont bien décidées à vivre leur vie comme elles le veulent.

    C’est un premier album, intime et touchant qui se lit facilement même si parfois on ne sait plus trop où on est ni avec qui on est. Le crayonné noir et blanc est très beau même si j’ai trouvé les personnages peu expressifs. Les bouches semblent figées dans une économie de mots et d’émotions… comme une chape de plomb qui pèse sur ces 4 filles.

    Il y a donc beaucoup de pudeur et de distance malgré un sujet qui touche manifestement de près cette jeune autrice. Même si ce « Baume du tigre » n’est pas un coup de cœur, je suivrai la suite de son travail avec attention.