Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Fantômes blancs 1. Maison rouge

05/09/2005 7850 visiteurs 5.5/10 (4 notes)

F rançois et Maxime ont grandi ensemble sur l'île de la Réunion, la mère du premier étant alors la servante des parents du second. Partis ensuite vivre en France, leurs différences sociales se sont évanouies et leur amitié renforcée. En ce début de XXéme siècle, ils décident de revenir faire un pèlerinage sur les terres de leur enfance, dans le domaine de Maison Rouge. Maxime se découvre alors une passion pour les nouvelles technologies tandis que François fait d'étranges rencontres, dont celle d'un mystérieux fantôme.

Alors que la fin du diptyque La grippe coloniale est attendue avec impatience, Appollo entame une nouvelle série, avec toujours pour cadre sa chère île Bourbon. Le concept est toutefois très différent : la grippe coloniale est une aventure assez rythmée au contexte historique des plus intéressants. Ici, à travers un récit plus onirique, l'auteur semble plutôt vouloir nous faire partager une atmosphère locale bien particulière. En premier lieu peut-être un certain utopisme avec le personnage de Maxime qui vit à côté de la réalité quand il cherche à inventer l'avion. Ensuite une certaine oisiveté ambiante avec un François qui s'ennuie assez vite, traîne dans les bars et discute avec un fantôme quand ce n'est pas avec une chèvre. Malheureusement, le lecteur fini par s'ennuyer aussi. La narration s'appuie sur une voix off lassante et François a un rôle beaucoup trop passif pour qu'on réussisse à s'intéresser à lui. Quant à cette histoire de fantôme qui semble être au centre de tout, elle n'est pour l'instant pas bien passionnante.

D'un point de vue graphique, les lecteurs du cycle de Tschaï seront surpris du changement de style de Li-an. Si son dessin en ligne claire pouvait paraître trop statique, il opte ici pour un trait dans l'air du temps, beaucoup plus nerveux et dynamique, qui semble bien mieux lui convenir tant il paraît libéré.

Le bilan de ce premier tome de Fantômes blancs reste mitigé. Peut-être que la suite nous fera changer d'avis mais pour l'heure, c'est plutôt la fin de la grippe coloniale que l'on espère lire très bientôt.

Par J-M Grimaud
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

Fantômes blancs
1. Maison rouge

  • Currently 3.56/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (34 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    okilebo Le 28/10/2005 à 23:30:04

    La collection Equinoxe s'enrichit, une fois de plus, d'un album intéressant. Je remarque que sous ce label, Vents d'Ouest a sû créer un ton et Fantômes blancs s'intègre parfaitement dans cet esprit.

    Appollo (La Grippe Coloniale) nous propose un récit au parfum parfois onirique qui met en scène un jeune homme rentrant au pays et qui va faire une rencontre plutôt surprenante. L'histoire est bien racontée et françois, le personnage principal, est un garcon très attachant.
    En toile de fond, l'auteur pointe du doigt sur l'esclavagisme et nous fait découvrir les nouvelles technologies issues du début du vingtième siècle.

    Le dessin de Li-an est assez singulier. Personnellement, j'ai beaucoup aimé son graphisme. Et en particulier, la scène où notre héros est plongé en plein cauchemar.
    Ce passage est vraiment réussi.

    Fantômes Blancs n'est peut-être pas la meilleure série de cette collection mais elle reflète parfaitement les qualités de ce label.
    C'est donc à lire !