Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le roi de Paille 1. La Fille de Pharaon

03/04/2020 1671 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

C ité royale de Saïs en basse-Égypte, 563 avant J-C. L'attention du pharaon Iahmes-saneith est attirée par Neith, une de ses nombreuses filles, qui exécute remarquablement bien une danse religieuse de purification. Pour échapper à sa convoitise et sa couche, la jeune femme se doit de fuir, soutenue et accompagnée par son frère Sennedjem. Très vite, leur exil va les jeter entre les mains du pire ennemi de leur paternel, le roi de Babylone. En faisant d'une pierre deux coups, il leur promet un triste sort.

Un roi de paille était un leurre. Il consistait, à une époque où les superstitions et les croyances dictaient les rôles et les actes de chacun, à remplacer le souverain par un innocent le temps que durent et passent les malédictions. Les dieux, ainsi dupés, jetaient leur dévolu et quantité d'ensorcellements sur le pauvre bougre qui avait pris à ses dépens l'apparence du monarque. Grâce à cette substitution, ce dernier était préservé et sauf. Autour de faits et coutumes avérés, Isabelle Dethan (Mémoire de sable, Le tombeau d'Alexandre) (re)connue pour avoir brandi l'Alph'Art avenir en 1992, propose une histoire singulière et surprenante. Celle de deux rejetons régaliens contraints de prendre leurs jambes à leur cou pour échapper à la concupiscence de leur propre père. Faits prisonniers par le peuple adverse, la sentence qui leur pend au nez est diabolique, mais paradoxalement, elle ravira la part de sadisme qui sommeille en chaque lecteur. L'autrice entame un diptyque historique qui s'appuie sur un travail documentaire rigoureux qu'elle auréole de conspirations et de trahisons, dans un récit qui ne tolère aucune pause. Les teintes douces et chaudes ainsi que quelques cases dont les contours s'évanouissent progressivement, réussissent à faire pardonner les petites imperfections commises sur les personnages.

Aussi solide qu'une pyramide, chaque retournement de situation qui bâtit ce premier volet est intelligemment posé puis empilé sur les fondations d'un synopsis distrayant et captivant.

Par D. Roy
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le roi de Paille
1. La Fille de Pharaon

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Pio2001 Le 08/02/2020 à 01:33:57

    Superbe album. Les couleurs, faites à l'aquarelle, sont magnifiques.

    Le scénario de ce premier tome commence très bien. Les personnages principaux sont attachants, il y a toujours un côté historique réussi, et une dose de polar.
    On retrouve le même genre de personnages secondaires que dans Sur les Terres d'Horus, avec des hommes au caractère orgueilleux et sévère.

    Dans Sur Les Terres d'Horus, ce sont les tomes 3 et 4 que j'ai préférés. Cet album est à la hauteur, et même mieux, car il n'y a pas le côté tragique des deux autres... du moins jusqu'ici, car seul le tome 1 est paru au moment où j'écris ces lignes.