Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Longue vie

30/03/2020 9571 visiteurs 8.5/10 (2 notes)

M enant tranquillement son existence dans les alpages, il a vu sa famille se faire massacrer par des brigands. Il décide de se venger et part à la poursuite des assassins. Justice faite, il se joint à une bande de voleurs et arrive rapidement à en devenir leur chef. Quelques aventures et combats mémorables plus tard, il prend le pouvoir sur la région et devient roi. En chemin, il trouve l’amour et met fin aux agissements d’un monstre sanguinaire. Il continue ensuite son règne jusqu’au seuil de sa vie, une longue vie en vérité.

Longue vie
fait partie de ces livres sortis de nulle part et qui marquent instantanément. BD muette composée d’illustrations pleine page, la proposition est originale, même si un certain Moebius avait lancé la mode avec Arzach il y a pas mal de lustres déjà. La comparaison aurait eu un sens si, depuis l’apparition de cet autre ovni dessiné, la planète Neuvième Art n’avait pas vu défiler nombres d’auteurs et autant de nouvelles façons de raconter. En effet, le style de Stanislas Moussé a plus à voir avec Christopher Hittinger ou Lewis Trondheim, le tout mâtiné de la puissance narrative de David B, qu’avec celui du créateur de L’Incal. En résumé, une sorte de minimalisme frénétique dans lequel le dessin seul a la charge de la narration.

Et quel dessin ! Minutieux à l’extrême, l’artiste a rempli ses pages de points et de petits traits bouillonnants. L'aspect visuel est extraordinaire. L’œil se perd d’abord tant les compositions grouillent de détails. Puis, peu à peu, une architecture sous-jacente se détache et une foule de scènes et d’action apparaissent. Pas de doute, c’est bien le roman d’un destin plus que mouvementé dont il est question ! Batailles rangées, escarmouches, assauts et sièges se succèdent. Rencontres, trahisons, mariages, naissances et décès se côtoient. Outre le rendu hypnotique de ses planches, l’auteur n’a pas oublié de construire méticuleusement son histoire. Mises en abîme, rappels temporels, métaphores cosmiques jalonnent l’ouvrage lui conférant une grande cohésion sur toute sa longueur.

Et que dit le fond du propos ? Tout est déjà dans le titre finalement. Véritable saga au sens littéral du terme, Longue vie s’avère tout naturel et foisonnant à la fois. Bien plus qu’une simple curiosité graphique virtuose, il s’agit avant tout d’un véritable récit « plein », passionnant et touchant.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
8.5

Informations sur l'album

Longue vie

  • Currently 4.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.7/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    SAHYVES Le 16/06/2020 à 16:30:20

    Il y a le fond, il y a la forme....
    Le fond, c'est cette vie qui démarre sur la perte des êtres aimés, et qui continue, dans une saga magistrale.
    Il y a la forme....
    Quand le minimalisme devient maximaliste....
    C'est une BD où le regard du lecteur est constamment mis à l'épreuve, où il faut mériter chaque pleine page dessinée....
    C'est fort. C'est beau.
    Un livre indispensable !