Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

C hez Ninon, huit ans, ce n’est pas la fête tous les jours. Ses parents n’arrêtent pas de se crier dessus à cause du comportement de sa mère. Celle-ci semble toujours avoir un verre à portée de main et devient bizarre au fil des journées. « Elle est fatiguée, c’est une sorte de maladie, ça va passer », tente de la rassurer son père, tout en l’avertissant de ne pas en parler pas en dehors de la maison. Mais, au fil des mois et des années, ça ne passe pas et la situation s’empire inlassablement jusqu'à en devenir insupportable pour la fillette et son petit frère.

Récit-témoignage coup de poing, Les enfants trinquent raconte les dommages que la dépendance – ici à l’alcool – provoque sur le malade et ses proches. Camille K. fait preuve d’un courage et d’une honnêteté admirables en se remémorant l’atmosphère délétère de ses jeunes années. Passant outre le comment et le pourquoi de l’alcoolisme de sa mère, l’autrice se concentre sur ses réactions et celles de son entourage face à ce drame. Les regards hypocrites de certains parents qui préfèrent détourner les yeux, son incompréhension suivi de sa colère contre cette déchéance qui détruit jour après jour sa famille, les hauts et les bas d’une prise de conscience bien trop tardive, etc., l’étude de cas est cinglante et ne prête à aucune discussion. S’il faut retenir une seule leçon de cet exposé, c’est que, finalement, la souffrance est partagée par tout le monde, grands et petits inclus.

Au niveau visuel, la dessinatrice a choisi une approche claire et directe. Les traumas de chacun transforment les protagonistes en animaux plus ou moins effrayants suivant la force destructrice de ceux-ci. L’ambiance toute éthylique est également renforcée par la mise en couleurs qui souligne par le rouge les cases ou les personnages dépassant les bornes une fois de trop. Si ces métaphores graphiques peuvent paraître simples, voire simplistes, elles sont avant tout efficaces. Résultat, le message et les émotions passent et ceci souvent brutalement.

Premier album à la thématique très forte, réalisé consciencieusement, sans fausse pudeur, Les enfants trinquent s’avère être une lecture poignante et salutaire.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les enfants trinquent

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    livressedesbulles Le 22/10/2020 à 14:55:58

    Ninon est une jeune fille de huit ans comme les autres, elle est joyeuse, elle aime jouer et rigoler. Mais Ninon sent bien que quelque chose ne va pas dans sa famille. Sa maman est très souvent irritable, elle est en colère pour tout, en colère pour rien, en colère contre Ninon, contre Louis son frère et contre son père.
    Ninon sait que sa maman boit et qu’elle boit trop. Elle sait qu’elle cache des bouteilles dans sa chambre, elle voit trop souvent qu’elle tient à peine sur ses jambes. Mais Ninon ne doit pas en parler, son père lui a dit qu’il ne fallait pas… Et même si elle aborde le sujet avec sa famille, personne ne la croit…
    Elle est seule, elle subit, elle et son frère subissent… Pour autant, Louis et Ninon ne cessent pas d’aimer leur mère.
    ~
    Cette histoire contée par Camille K est une auto fiction, même si les événements sont regroupés ou romancés, le contexte est lui bien réel. Son récit est extrêmement bien construit. Elle nous entraîne dans le quotidien de cette petite fille et on en ressort touché, renversé et bouleversé.
    ~
    Cette lecture m'a fait penser à "Mal de mère" de Rodéric Valambois (2015). Pour une première BD l'autrice fait preuve d'une très grande maturité. Attention il faut s'accrocher... mais cette lecture est une très belle pépite.
    ~
    Suivez-moi sur Instagram : https://bit.ly/3bIDwg8