Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

KiloMètre Zéro 1. Une épopée ferroviaire

26/03/2020 2704 visiteurs 7.0/10 (1 note)

A u début de l’ère industrielle, les Koechlin règnent sur l’économie de Mulhouse. Pour tenir tête à la concurrence, ils maintiennent les salaires très bas, tellement que les parents doivent compter sur les revenus de leurs gamins, parfois à peine âgés d’une dizaine d’années, pour boucler leur budget. Nicolas, le patriarche voit grand. Il a l’ambition de construire deux chemins de fer ; un premier entre sa ville et Thann et un second entre Strasbourg et Bâle ; ce dernier constituera la toute première ligne internationale. Il planifie de confier sa filature à l’un de ses fils, Ferdinand, et mise sur son autre garçon, Léo, pour prendre en charge la construction et l’exploitation du rail. À l’écart des affaires, son troisième enfant, Salomé, se montre sensible à la condition des ouvriers. Elle leur apprend à lire et dénonce leur sort dans L’industriel alsacien.

Qui dit révolution industrielle dit habituellement Londres, Paris ou New York. Il est moins fréquemment question des capitales régionales ; les enjeux s’y avèrent sensiblement les mêmes, à cette différence que le pouvoir économique est concentré entre peu de mains. Bien qu’elle soit publiée avec le concours de la SNCF, cette bande dessinée, signée Stéphane Piatzszek, présente avant tout un drame social dont les acteurs sont les membres d’une famille et les gens qui gravitent autour d’eux. Trois tomes sont prévus ; c’est a priori relativement court, tant les protagonistes et la matière sont riches. Le canevas (lutte des classes et tensions intergénérationnelles) est certes connu, mais les personnages sont attachants et le lecteur souhaite mieux découvrir leurs destins.

Florent Bossard propose pour sa part un agréable dessin réaliste. L’artiste semble partir d’un crayonné qu’il colorie de belle façon, avec une abondance de teintes très foncées. Certains éléments paraissent tracés au fusain, créant ainsi d’intéressants jeux d’ombres, notamment pour dépeindre la crasse sur le visage d’un tâcheron qui passe ses journées à pelleter du charbon. C’est d’ailleurs sur les portraits que l’illustrateur s’est le plus attardé. Les usines et les locomotives ne sont pas complètement absentes, mais là n’est pas le véritable objet de ce livre.

Une épopée ferroviaire évoque des sujets qui, près de deux siècles après les événements, sont toujours d’actualité, parmi lesquels les droits des femmes, ceux du prolétariat ou encore la course à l’innovation. Comme quoi les récits historiques sont bien souvent le miroir de notre propre époque.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

KiloMètre Zéro
1. Une épopée ferroviaire

  • Currently 4.81/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.8/5 (26 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 25/02/2021 à 07:44:08

    Il fallait sans doute le faire : une épopée ferroviaire dans ma région l'Alsace. Je ne le savais pas mais ce fut quand même la troisième ligne de chemin de fer construite en France et la plus longue. Elle a eu une envergure internationale car partant de Bâle en Suisse pour desservir Strasbourg tout en passant par Mulhouse, une ville très industrielle au XIXème siècle.

    Il sera également question de la condition ouvrière et du travail des enfants qui n'était pas interdit par la législation favorable au capitalisme le plus sournois. Ainsi, les enfants travaillaient jusqu'à 10 heures par jour pour subvenir au besoin de leur famille plongée dans la misère à cause des bas salaires. Cela profitait bien entendu à une classe de riches bourgeois industriels que nous apercevrons dans cette œuvre qui joue sur les deux registres comme pour marquer une sorte d'opposition.

    On va suivre également la famille Koechlin, une dynastie d'entrepreneur, qui est à l'origine de ce grand projet que cette épopée ferroviaire du XIXème siècle. Ce fut un chantier d'envergure qui a commencé en 1838 pour être exact (bref sous la monarchie de Juillet). Cela transformera en profondeur le territoire et le quotidien des alsaciens durant la seconde moitié du XIXème siècle. L'Alsace n'a pas été une riche province sans raison.

    Au final, un bon premier tome assez prometteur avec des personnages assez sympathiques à suivre dans leur destin respectif.