Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

La maison des fragrances 1. Le parfum du pouvoir

16/03/2020 2057 visiteurs 6.0/10 (1 note)

D ans la famille Capella, on est "nez" de père en fils. Depuis des décennies sa renommée en fait l'une des plus prestigieuses entreprises de parfumerie au monde. Tout semble aller pour le mieux, jusqu'au jour où le patriarche est victime d'un malaise alors qu'il est dans les bras d'une escort-girl. Le P.D.G n'est pas encore mort que beaucoup l'ont déjà enterré et préparent sa succession. Car ce sont les ambitions et l'argent qui dictent les règles du jeu.

À l'instar du clan Steenfort dans Les Maitres de l'orge, sous quel prétexte ce secteur d'activité serait-il épargné par la félonie ? Philippe Ughetto, Président de la Fragrance Foundation France, confirme : «Parce que la BD a cette particularité, comme l'écriture, de mixer la réalité et l'imaginaire, place à la face plus sombre de cette parfumerie qui n'échappe pas aux affres de concurrences parfois houleuses, avec ses alliances, ses intrigues et ses trahisons

L'entrée en matière, certes timide en raison d'un manque de rythme sur la première moitié de l'album, s'épaissit et gagne en intérêt par la suite. Mais avant que l'intrigue ne prenne toute sa dimension, le duo Éric Corbeyran – Christophe Mot s'est employé à asseoir les bases de sa saga en présentant à tour de rôle les nombreux acteurs, leurs statuts et leurs implications au sein de cette firme et de ses ramifications. L'expérience personnelle de l'un dans ce domaine, additionnée au talent avéré de scénariste de l'autre, apportent l'arôme dont le lecteur aura besoin pour être éclairé sur la longue et minutieuse conception des essences. La redoutable rivalité, les normes et impératifs imposés par la législation dans l'élaboration des produits sont détaillés à bon escient. De même, et pour augmenter la crédibilité du thème, les auteurs ont situé l'action à Grasse, une ville connue et reconnue comme étant une place forte de l'industrie du parfum.

Secondé par des dialogues brefs et incisifs, le joli coup de crayon anguleux de Piotr Kowalski (Badlands, La Branche Lincoln) se perd souvent dans des surcharges en détails qui atténuent son trait réaliste, principalement sur les faciès de ses protagonistes, les empêchant d'exprimer pleinement les émotions ressenties. Nonobstant, le plaisir visuel reste au rendez-vous, ne serait-ce qu'à la vue de la superbe couverture réalisée par Viktor Kalvachev.

Si Le parfum du pouvoir a l'odeur de la discorde et de quelques petites manigances, la suite promet de sentir bon les complots et les multiples rebondissements.

Par D. Roy
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

La maison des fragrances
1. Le parfum du pouvoir

  • Currently 3.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 13/10/2021 à 07:47:14

    Après le vin, Eric Corbeyran s'attaque au parfum comme sujet de sa nouvelle série dans le monde du luxe. On va être au cœur d'une lutte de pouvoir dans une société qui compose les différentes flagrances pour le marché. C'est toujours intéressant de voir le processus de création de ces ingrédients qui vont composer une formule unique. La filière parfum est l'une des plus concurrentielles et les plus secrètes. Bref, on va découvrir en profondeur l'univers du parfum.

    Il est vrai que cette saga familiale va démarrer avec une série de personnages et d'événements qu'il sera difficile de relier dans un premier temps. Pour autant, au fur et à mesure, on se rend compte des enjeux, qui sont les gentils et les vilains qui veulent le pouvoir dans cette entreprise très convoitée. Il y a également ceux qui se font avoir en beauté. Nul doute qu'il convient de ne pas accorder sa confiance à n'importe qui et surtout dans sa propre famille.

    Je suis de ceux qui vont suivre la famille Capella installée dans la capitale du parfum à savoir Grasse. Cette guerre de succession promet de belles surprises. J'ai hâte d'avoir la suite. C'est bien dessiné et c'est bien ficelé au niveau de l'intrigue. Bref, voilà un auteur qui a du nez !