Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Malédiction du pétrole La malédiction du pétrole

16/03/2020 982 visiteurs 6.0/10 (1 note)

S elon les historiens, l’humanité est entrée dans l’ère du pétrole en 1859, du côté de la Pennsylvanie, quand l’étrange machinerie du Colonel Drake - le premier derrick - a touché une nappe productive. Même si personne n’en a alors vraiment besoin ou l’usage, l’or noir devient dans la foulée une matière première comme peuvent l’être le charbon ou les différents métaux. Il faudra attendre quelques décennies et les progrès de la chimie, bientôt devenue pétrochimie, ainsi que l’invention du moteur à explosion pour qu’il devienne la substance essentielle à l’essor industriel mondial. Évidemment, avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités et, malheureusement, l’appât du gain et la realpolitik ont immédiatement transformé cette richesse minérale en un outil de pouvoir et de mort.

Avant tout ouvrage didactique à la narration presque sévère, La malédiction du pétrole est une lecture instructive que Jean-Pierre Pécau et Fred Blanchard ont déguisé en conte macabre. Les métaphores graphiques sentent bon le gothique victorien, les buildings art déco des nouveaux riches de la Côte Est projettent leurs ombres menaçantes, tandis que les portraits expressionnistes des principaux acteurs hantent les pages. Le propos est grave, dramatique et encore, la cruciale question des changements climatiques n’est pas évoquée avant l’épilogue.

La BD documentaire, journalistique ou pamphlétaire est à la mode. Sur un thème connexe, Philippe Squarzoni dans sa formidable Saison Brune a déjà souligné les dérives de l’industrie pétrolière. De leur côté, avec Les meilleurs ennemis, Jean-Pierre Filiu et David B. racontent également les relations troubles qu’entretiennent les USA et les pays arabes, particulièrement l’Arabie Saoudite, avec, en toile de fond, l’accès au stratégique naphte du désert. À la limite de l’allégorie et n’hésitant pas à s’appuyer sur une imagerie quasiment fantastique, Pécau et Blanchard apportent une vision très personnelle, mais pas moins intéressante et évocatrice de la dépendance aiguë que notre société a développée au fil du temps pour le précieux hydrocarbure et ses dérivés.

Rappel salvateur ou révélateur de ce qu’implique de faire le plein de sa voiture, La malédiction du pétrole se lit comme un thriller sanglant où tous les coups sont permis. Pourtant, il s’agit bien de la réalité, cette dans laquelle nous vivons.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Malédiction du pétrole
La malédiction du pétrole

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.