Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

« J’ai une tondeuse, une souffleuse, un aspirateur à feuilles et un garage pour ranger les outils dont je ne me sers pas. Parfois, à la fin de la journée, je m’ouvre une bière, je déplie une chaise, je regarde mon terrain, et je suis heureux. Le reste du temps, ma vie est comme celle du monde … plate. »

Il était une fois une famille d’aujourd’hui qui s’ennuie. Les parents et le fils. Ce dernier, geek à temps plein, affalé dans un fauteuil entouré des reliefs de chips et de soda, est content d’avoir les instruments lui permettant de faire de la musique, mais ça ne l’intéresse pas. Le père, André, est pleinement satisfait de son outillage de jardinage et de sa piscine « qu’on utilise une demie fois par année ». Danielle, sa femme, plutôt autoritaire, vit « au cas où ». L’ennui plombe ce foyer, dans lequel le choix d’une pâtisserie est vécu comme un acte héroïque. Le rythme journalier est dirigé par les émissions de télé, l’inconnu est craint et les individus ne communiquent pas. Jusqu’à ce qu’une invitation inattendue survienne et qu’un chien tente de traverser l’autoroute.

Sophie Bienvenu, romancière belge installée au Québec, propose son premier scénario de bande dessinée. Elle poursuit une œuvre sur son thème de prédilection : le couple. Comment il naît, s’installe, dépérît voire implose. Elle traque la mainmise du quotidien sur les êtres et des biens matériels sur les relations humaines. Elle illustre l’endormissement affectif et le repli sur soi. Elle dénonce le laisser-aller de chacune et de chacun, dans une perspective égalitariste et globale. Sur ce sujet, femmes et hommes, toutes et tous coupables. Son récit, mené avec rythme et rigueur, suscite d’emblée l’adhésion du lecteur et l’emmène dans une intrigue qui réserve son lot de surprises.

La Montréalaise Julie Rocheleau (La Colère de Fantômas, Laura Létourneau) met en image cette épopée domestique. Son trait vif et expressif brosse des atmosphères parfois oppressantes et des visages souvent fermés. Il se concentre sur les personnages au détriment des décors, comme l’exige le sujet de l’album. Il est surtout l’objet de véritables trouvailles visuelles. Adoptant un éventail de couleurs restreint, la dessinatrice livre des cases percutantes, synthétisant visuellement la tension d’une situation ou le désespoir d’un personnage.

Traverser l’autoroute ne bouleverse pas un genre ni n’épuise un sujet sans cesse interrogé, mais comporte suffisamment de qualités narratives et picturales pour retenir l’attention.

Par F.Houriez
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Traverser l'autoroute

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.