Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L es joies de la vie à deux, la certitude d’avoir trouvé l’âme sœur, imaginer de fonder une famille et de vieillir ensemble… C’est bien beau tout ça, mais qui va sortir les poubelles et accompagner le petit dernier à son cours de Parkour© ? Et puis, de toute façon, un mariage sur deux finit en divorce, alors à quoi bon se donner autant de mal ?

Yannick Grossetête a repris à son compte la « méthode Fabcaro » (scénettes courtes, mélange d’humour sociétal et d’absurde) et l’assaisonne à sa manière dans Merci l’Amour, merci la Vie ! Sujet éternel s’il en est, le couple et ses mystères sont évidemment une source inépuisable de quiproquos, spécialement lorsque les tendances actuelles et une bonne (énorme) dose de mauvais esprit y sont associés. L’auteur a compris la leçon et, il faut bien l’avouer, ses gags font souvent mouche. Résultat, une fois passée la première impression d’avoir à faire à un suiveur dans l’air du temps, la lecture se révèle franchement drôle, particulièrement quand le scénariste arrive à sortir des sentiers battus ou obligés du genre. Difficile néanmoins d’être totalement original sur ce thème tant de fois visités. Pourtant, Grossetête arrive globalement à tirer son épingle du jeu et offre, ici et là, quelques réflexions ou chutes inattendues et hilarantes.

Tant les amateurs de deuxième degré bien gratiné que les abonnés aux grands moments de solitude doivent se précipiter sur Merci l’Amour, merci la Vie ! Ça ne changera pas grand-chose à la situation sentimentale de ces derniers (gardez espoir, sur un malentendu ça peut marcher). Par contre, tous en seront quitte pour une bonne partie de rigolade.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Merci l'Amour, merci la Vie !

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.