[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/web/v5-bdgest/system/libraries/Cache/drivers/Cache_file.php on line 65: unlink(/home/web/v5-bdgest/application/cache/albums_fiche/): Is a directory
Sur les terres d'Horus 3. Tiasatré ou le jugement d'Anubis
Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sur les terres d'Horus 3. Tiasatré ou le jugement d'Anubis

01/12/2003 11018 visiteurs 6.8/10 (8 notes)

L 'un des lieux les mieux gardés d'Egypte, le harem de Ramsès II est secoué par l'assassinat d'une concubine et d'une fille de Pharaon. Selon certains témoignages, le dieu Anubis, incarné en un chien noir, aurait été vu sur les lieux du drame peu avant la mort des victimes. C'est à l'enquêteur officiel de la Cour, le prince Khâ, de résoudre cette affaire. Pour infiltrer le harem et recueillir les confidences de ses habitantes, Khâ fait appel à son ancienne scribe et collaboratrice, Meresankh. Mais au-delà de l'enquête et des mystères autours du harem, le prince Khâ et Meresankh devront d'abord résoudre leur différend au sujet de la mort d'Iméni (l'ancien amant de Meresankh et serviteur de Khâ), provoquée, selon Meresankh, tant par ses propres agissements que par les ordres du prince Khâ.

Fidèle aux deux premiers tomes, "Tiasatré ou le Jugement d’Anubis" (comme la série en général) tire son originalité dans le mélange de deux styles assez différents, à savoir le polar et le roman historique. Isabelle Dethan y parvient de manière magistrale un peu à la manière de Christian Jacques pour ses romans à succès « Ramsès » et « La Pyramide assassinée ». Avec cette nouvelle enquête, l’auteur poursuit sa description de l’Egypte du temps de Ramsès II, sans pour autant surcharger l’histoire de détails inutiles, et peint, avec beaucoup de finesse, cet univers clos qu’est le harem royal. Comme dans tout bon polar, le lecteur est invité à suivre pas à pas la progression de l'enquête : autopsie des corps, analyse des lieux du crime, interrogatoire des témoins et suspects, nouveaux indices et rebondissements inattendus assurent un certain rythme à l’histoire tout en poussant le lecteur à se forger sa propre opinon sur les investigations en cour. De plus, Isabelle Dethan prend le temps de décrire les relations entre les multiples protagonistes, les inimités à l’intérieur du harem et les tensions provoquées par les meurtres et par l’apparition du dieu Anubis. Cet album offre donc un récit haletant, bien construit et agrémenté d’un environnement réaliste tant du point de vue des personnages que de la description de l’époque historique.

En ce qui concerne le graphisme et les couleurs, on ne dénote aucune baisse de régime par rapport aux deux précédents albums. Sobre et précis, le dessin sert adroitement l’histoire et nous fait directement plonger dans l’Egypte de Ramsès II. L’auteur s’efforce, avec une précision d’historien, de dessiner bâtiments, costumes et objets de l’Egypte antique et parvient à reconstituer avec succès le mode de vie égyptien à l'époque du "Royaume des deux Terres". La lumière est omniprésente et rend avec une justesse étonnante la luminosité et le climat étouffant du pays des pharaons : toute personne s’étant rendue en Egypte confirmera cette impression.

Avec ce troisième album, Isabelle Dethan continue donc sur sa lancée. Si les prochains albums sont de la qualité de «Tiasatré ou le Jugement d’Anubis», cette série risque fort bien de devenir un incontournable du catalogue Delcourt.

Par A. Legrain
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.