Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

« Ma vie est un ENFER ABSOLU.
J'ai besoin d'être seule pour faire le point.
JE T’ENVOIE NOTRE FILLE.
Wanda
»
C'est par ces mots que la vie de Bob Frank bascule du jour au lendemain. Lui, le taximan à la vie bien posée, va devoir assumer son nouveau rôle de père.

Cela faisait plus de dix ans que Joel Orff n'avait pas été publié par les éditions Ça et Là. Si l'auteur de Nuits blanches et Au fil de la nuit a continué de dessiner et à explorer sa passion pour le rock, il n'en a pas totalement terminé avec l'art séquentiel. Son nouveau livre prend pour cadre une ville qui lui est chère, Minneapolis, et dépeint le quotidien banal de Bob Frank chauffeur de taxi de son état. Trentenaire, en pause dans sa relation sentimentale, sans grande ambition, le héros décrit par Joel Orff respire la platitude. Jusqu'à l'arrivée de sa fille et le bouleversement qu'elle va provoquer dans ce train-train. Sans grand effet, mais avec beaucoup de pudeur et de justesse, l'artiste parvient à restituer la force des premiers instants de cette découverte réciproque. Il propose des personnages touchants et fragiles que la situation et le ton rendent rapidement attachants.

Jouant sur les silences, les regards et l'expressivité, il donne une belle ampleur à ces petits riens qui créent du lien. Un style simple, au noir et blanc judicieux et à la mise en page sobre et efficace qui offrent une belle fluidité jusqu'à l'ultime séquence. Joel Orff revient avec bonheur pour narrer avec un vrai talent Quelques heures de la vie d'un loser. Une lecture qui se déguste avec plaisir, un moment de poésie entêtant qui donne envie d'en lire d'autres plus souvent.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Quelques heures

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.