Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A u début des années 1930, André Breton sent que le surréalisme s’étiole. Il est convaincu que quelque chose lui a été volé, mais quoi ? Pour comprendre, il confie l’enquête à Nick Carter, un héros de polars américains. Le limier se penche sur la question en rencontrant les principales figures du groupe, de Nadja à Philippe Soupault et passant par Max Ernst et Louis Aragon. La recherche est toutefois rendue difficile par les interventions de ses ennemis, dont le terrible Docteur Quartz. À travers cette fable aux allures de feuilleton rocambolesque, David B. propose un véritable cours sur le courant artistique, ses grands principes, ses acteurs et leurs différends. Il réhabilite au passage la mémoire d’intervenants moins connus, par exemple Yves Tanguy, et en écorche d’autres, notamment Salvador Dali.

La démarche de l’auteur de L’Ascension du haut mal est singulière. L’ouvrage est composé de cinquante illustrations sous lesquelles apparaissent deux ou trois lignes de texte livré au « je » par un typique narrateur de romans policiers. Le rédactionnel est réduit ? Oui, certes, mais ce n’est pas si simple, car les images sont au cœur de l'anecdote.

Le coup de pinceau demeure reconnaissable entre tous. Des motifs complexes à saveur ésotérique et onirique, avec des influences précolombiennes et asiatiques. Dans Nick Carter et André Breton, la planche n’est pas découpée en bandes et en cases, il revient donc au lecteur de scruter le dessin composé de dizaines d’éléments, souvent disparates, pour en apprécier la teneur. Le jeu est plus tortueux qu’il n’y paraît. Et pour cause, puisque le récit fait autant référence aux potins de l’époque qu’à l’histoire de l’art et à la littérature populaire. La réalité et la fiction ont de plus tendance à s’entremêler dans ce monde où un personnage imaginaire peut assassiner René Crevel, lequel est pourtant réel.

Un fondateur de L’Association publié chez Soleil, voilà qui est presque surréaliste. L’éditeur a cependant bien fait les choses avec un album à l’italienne aux couvertures toilées qu’il est impossible de confondre avec Les Blondes et autres Lanfeust de Troy. De fait, le livre appartient à la collection Noctambule qui est représentée par une lune. L’astre du jour est ainsi élégamment remplacé par celui de la nuit.

Un projet fascinant dans lequel l’auteur a su s’approprier le fond et la forme du surréalisme, sans oublier sa petite histoire marquée par les turbulences. Certains seront d’ailleurs tentés de tracer un parallèle avec les tensions qui ont longtemps déchiré la maison d’édition fondée par Jean-Christophe Menu et une poignée de bédéistes, dont David B.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Nick Carter et André Breton - Une enquête surréaliste

  • Currently 4.75/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.8/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.