Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D epuis son retour, Tybalt Capulet, accompagné de Samson et Grégoire, ne peut s'empêcher de ressasser la perte de Petruchio. Tybalt ne rêve que de venger son ami, défait à la régulière, dans un combat contre Roméo Montague. Les deux familles ne sont pas prêtes à vivre en paix...

De West Side Story à Romeo + Juliette en passant par Shakespeare in love, le chef d'œuvre du dramaturge a toujours inspiré. Mais transposer l'intrigue des Capulet et des Montague, en plein Brooklyn, sur fond de guerre des gangs et de graffitis qui se règlent en sortant son katana, n'avait jamais été envisagé. Avec cette adaptation, il faut admettre que Ronald Wimberly s'offre un pari osé !

Dans un graphisme baroque, qui se prête à merveille aux tirades lyriques - dont quelques-unes reprises in extenso du texte originel -, ainsi qu'aux combats chorégraphiés à l'extrême, le scénariste propose un thriller ancré dans les années 80, aux relents d'histoire d'amour et d'honneur. Coupes afro, styles vestimentaires tout droit sortis d'un clip de MC Hammer et assauts dignes de Kurosawa qui font la part belle aux « chats » bretteurs, à première vue, le mélange a de quoi effrayer mais fonctionne plutôt bien.

L'audace dont fait preuve l'artiste dans sa colorisation aux teintes vives contraste avec un découpage sobre. Une bivalence qui se répète entre les dialogues, au langage châtié et posé, et la fureur qui se dégage des affrontements et des sentiments qui s'exacerbent au fil des décès. Cette opposition aurait pu se révéler efficace si la narration n’était pas aussi décousue. Une chronologie peu claire, des ellipses déstabilisantes, certains personnages par trop ressemblants, il faudra s'immerger pleinement pour ne pas perdre le fil. Et une fois la dernière case découverte, une relecture pourrait s'avérer bienvenue.

Projet ambitieux et original, Prince of Cats détonne autant qu'il désarçonne. Un O.L.N.I*, tout droit sorti de chez Vertigo, qui risque de rester hermétique pour la plupart des lecteurs. Mais une œuvre qui mérite le détour, au moins pour sa mise en scène, et de laquelle le cinéma s'est emparé (un long métrage sous la direction de Spike Lee est en préparation).

* Note du chroniqueur : O.L.N.I. : Objet Littéraire Non Identifié²²

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Prince of Cats

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.