Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Green Manor 3. Fantaisies meurtrières

18/08/2005 9294 visiteurs 7.3/10 (11 notes)

L 'empire britannique à la fin du XIXe siècle. Les histoires racontées par l'aliéné Thomas Bellow à son médecin commencent à perturber l'esprit de ce dernier. Et si ce qu'il dit était vrai ? Est-il possible que le très sélect Green Manor, haut lieu de rencontre du gratin de la bonne société anglaise, ne soit en vérité composé que d'imbéciles prétentieux et cyniques capables des pires crimes imaginables ?

Le Green Manor nous revient, et il flotte avec lui le même parfum lourd du crime et du havane réunis. Les sketches écrits par Fabien Vehlmann n'ont rien perdu de leur saveur : c'est un portrait au vitriol de l'aristocratie de l'Empire, bouffie d'orgueil et sûre d'elle-même, une galerie de personnages cyniques et transpirant l'ennui mais qui mettront un point d'honneur à détruire les passions des autres.

Denis Bodart illustre parfaitement ces histoires courtes, rendant à merveille le luxe des demeures et des costumes, au milieu d'une Angleterre Victorienne où la misère est au coin des rues. Des velours lourds et raffinés aux postures guindées, les ambiances dignes d'une association surprenante entre Edgar Poe et Daumier sont rendues avec justesse. Elles allient l'absence totale de scrupule au ridicule de la bêtise qui, au final, aura souvent le dernier mot.

Bodart et Vehlmann nous offrent avec cette série un de ces petits bijoux qui se relisent toujours avec plaisir. Green Manor emprunte à la littérature populaire cette indémodable capacité à relever les défauts de notre époque, car il existera toujours des hommes prêts à écraser les autres pour pouvoir s'installer dans les classes élevées de la société, et ils auront toujours l'imbécillité de vouloir s'y maintenir avec fierté.
Entrons dans le Green Manor pour y découvrir ses secrets cachés, mais prenons bien garde à ne pas y rester.

Par Signé Fufu
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

Green Manor
3. Fantaisies meurtrières

  • Currently 4.18/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (83 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.