Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Spirou et Fantasio (Une aventure de.../Le Spirou de...) 15. L'Espoir malgré tout - Deuxième partie - Un peu plus loin vers l'horreur

07/10/2019 4332 visiteurs 8.0/10 (2 notes)

L a guerre, les privations, les humiliations, malgré leur statut de héros, Spirou et Fantasio n’échappent pas aux conséquences de l’Occupation allemande. Désormais sans emploi, ils doivent trouver du travail pour ne pas se retrouver sur le pavé. À force d’imagination, ils montent un petit spectacle ambulant de marionnettes pour distraire les enfants. Coup de chance, un « mécène » leur donne la possibilité de proposer leurs services aux écoles à travers la Belgique. Quitter Bruxelles, s'aérer, recontacter des amis longtemps perdus de vue, c’est toujours ça de pris.

Émile Bravo continue sa grande œuvre avec le deuxième tome de L’espoir malgré tout. S’il met évidemment en scène le célèbre duo de la maison Dupuis, il voit plus loin avec cette tétralogie en devenir ; il raconte la deuxième guerre mondiale à hauteur d’homme ou, plutôt, d’enfant et cela de plusieurs points de vue. Outre le fil rouge – Spirou désespère de retrouver Kassandra -, l’auteur montre, entre autres, la situation des Juifs alors que la répression nazie s'amplifie de jour en jour, il souligne les ambiguïtés du clergé et présente l’apparition de la Résistance. Les aventures ne sont pas aussi ébouriffantes qu’à l’habitude et certains pourraient critiquer la désincarnation du légendaire personnage et de son écureuil. En revanche, ce que la série perd en péripéties loufoques, elle le regagne en humanité et en réalisme. Au final, en retraçant ces heures sombres, le scénariste ne pose qu’une seule question : qu’aurions-nous fait à la place des protagonistes ? Désespérer, lutter, accepter, voire pire, collaborer ?

Mise en page classique reposant sur un découpage en moule à gaufres presque austère, nombreux passages un peu verbeux à la limite de la leçon et, tout de même, de la place pour un peu de fantaisie humoristique, la quadrature du cercle que s’est imposé le dessinateur était risquée. Si tout n’est pas parfait, pris dans ensemble, l'ouvrage s'avère véritablement prenant. Résultat, la lecture à peine entamée, impossible de ne pas être emporté par le flot des événements ! Petits et grands moments dramatiques s’enchaînent, se répondent et finissent par former une véritable fresque humaine profondément touchante. Seul Spip (tout est quand même de sa faute, rappelez-vous l’épilogue du Journal d’un ingénu ) ne semble pas parvenir à trouver sa place dans l’album.

Poignant, émouvant et toujours rempli de cet espoir annoncé en couverture, l’histoire ne fait que commencer, tandis que l’horreur devient de plus en plus tangible. Bravo est en train de réussir un coup de maître : amener la BD jeunesse au cœur de l’Enfer ; espérons qu’il saura l’en sortir.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Spirou et Fantasio (Une aventure de.../Le Spirou de...)
15. L'Espoir malgré tout - Deuxième partie - Un peu plus loin vers l'horreur

  • Currently 4.59/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (32 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Saint -Jean Le 24/10/2019 à 12:33:55

    Grandiose. On ne s'ennuye pas une seconde malgré les 90 planches. C'est à lire et à relire. J'attends la suite avec impatience.

    lilian47 Le 22/10/2019 à 21:04:32

    malgré un sujet assez délicat (la 2éme guerre mondiale),émile BRAVO nous offre une suite assez plaisante,spirou et fantasio gérant d'un petit théatre de marionnettes pour enfants et adultes et pour couronner le tout fantasio qui tombe amoureux d'une femme …… déjà mariée,que dire de +,un album a lire et a avoir dans sa bibliothéque

    Cellophane Le 22/10/2019 à 18:47:57

    Moins accroché que le premier tome…
    Certes, c’est toujours aussi cruellement réaliste…
    Mais c’est aussi assez peu différent du premier tome. Pareil en un glissement vers le pire qu’on n’atteint pas encore, une sorte d’entre-deux qui s’étire lentement sans donner diverses réponses qu’on attend…
    C’est très bien fait, je ne dis pas, mais comme les histoires de Seconde Guerre, c’est pas mon truc, je m’ennuie un peu…

    kurdy1207 Le 16/10/2019 à 09:20:19

    La naïveté de Spirou et Fantasio fait sans doute la beauté de cet album. Ce Spirou, dans l’ œuvre d’Émile Bravo, pourrait être comparé au Candide de Voltaire, toute mesure gardée. Fantasio pourrait être comparé à Pangloss le précepteur de Candide et adepte de l’optimisme à tout crin.

    Connaissant les faits de la deuxième guerre mondiale et surtout celui de la déportation des juifs, il faut je pense, pour pouvoir vraiment apprécier ce génial album, ce placer dans la tête du Spirou de cette période qui reste abasourdi par les évènements qu’il subit, peut-être trop diront certains.

    Le seul bémol semble sa candeur naturelle qui n’a pas de limite. Mais pour une âme pure, toutes ces épreuves n’ont pas de sens. La tolérance exacerber de Spirou est une douleur et l’amour infini qu’il porte à ses congénères pourrait s’apparenter à de la stupidité. Il a foi en l’homme, le rendant aveugle aux différentes manipulations des personnages de l’album, bons ou mauvais.

    Quant à Fantasio, il semble, par moments, traverser ces années de guerres et de privations avec un certain détachement et parfois même un incroyable égoïsme. De nombreux incidents ne semblent pas le toucher. Le monde a changé, mais ses réactions interpellent souvent. Il n’agit pas, il réagit selon les circonstances et souvent par pulsions. Un être bon au fond de lui mais qui pourrait devenir dangereux si les évènements sont contraires à ses attentes. Je n’irai pas jusqu’à le comparer à Lucien Lacombe mais heureusement qu’il a un ami au cœur généreux comme Spirou.

    Beaucoup de personnages seraient à étudier dans « L’espoir malgré tout » et une déclinaison de certains d’entre eux sous forme de spin-off pourrait se révéler intéressante.

    J’applaudis à la réaction de notre Candide en fin d’album quand il va essayer de sauver deux enfants juifs de la déportation et se faire lui-même passer pour l’un d’entre eux afin de ne pas les laisser seuls fasse au destin dont ils n’ont pas la moindre idée.

    Quelle horreur cette histoire mais quelle magnifiques albums offerts par Émile Bravo.

    darwin03 Le 07/10/2019 à 13:46:15

    Bonjour une fois de plus quel choc!!!La Digne suite .L histoire avec un grand H ,le dessin ,les dialogues tout est du très haut niveau Pour moi c est une série culte qui marquera l histoire de Spirou et de la bd Des personnages attachants et surtout attendrissants Ptit Louis et Suzanne sont à pleurer ainsi que toute la bande Un Fantasio étonnant qui réalise ces erreurs et un Spirou naïf mais pas pour tout Courrez l acheter et je n est pas d action chez Dupuis