Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le dernier dragon 2. Les cryptes de Denderah

07/10/2019 793 visiteurs 5.0/10 (1 note)

A lors que Léonard de Vinci et son disciple rédigent un codex rassemblant toutes les anecdotes qu’ils ont pu recueillir au sujet des dragons, dans une autre salle du palais, leur commanditaire, César Borgia, s’apprête à boire une coupe empoisonnée par les soins de la sorcière Drac. À des lieues de là, Stali, la dragonnière déchue, débarque aux Cinq Terres avec l’espoir de recouvrer son honneur perdu. Plus loin encore, Umas arrive à point devant Saint-Jean d’Acre. Assiégée, la forteresse résiste tant bien que mal aux assauts répétés des Sarrasins appuyés par un haret. La présence de la créature ailée pourrait être un début de piste menant jusqu’à l’œuf convoité par tous.

Ses pions installés sur l’échiquier, Jean-Pierre Pécau ne s’attarde plus guère et engage résolument son récit dans l’action. Passant d’une de ses héroïnes à l’autre, sans coup férir et assez brusquement, il déroule son scénario, allant de péripéties en rebondissements, du moins en ce qui concerne Umas et Draga. Dans leurs sillages respectifs, la mort frappe, que ce soit par les flammes ou divers artifices. De son côté, Stali, elle, est reléguée dans une attente obstinée lors d’une mise à l’épreuve destinée à mesurer la force de sa volonté. Emportant le lecteur vers une nouvelle contrée, les dernières pages ne manquent pas non plus de maintenir la tension à son comble et s’achèvent même sur un cliffhanger qui donne furieusement envie de connaître la suite. Pour autant, il est un peu dommage que la psychologie des flamboyantes protagonistes ne soit pas vraiment fouillée.

La mise en image de Léo Pilipovic et Lajos Farkas se révèle plaisante et est agréablement relevée par la chaude palette de couleurs de Thorn. Le duo de dessinateurs offre de belles planches au découpage efficace et bien lisible. Les cadrages sont variés, de même que les ambiances. Aux cases plus denses montrant des intérieurs (palais de César Borgia et taverne à Acre) répondent des panoramas plus larges, parmi lesquelles des vues aériennes réussies.

Dans la veine du tome précédent, Les cryptes de Denderah propose une aventure trépidante – parfois trop -, mais pèche par un développement des événements un rien trop rapide qui ne permet pas (encore) de s’attacher réellement à des figures pourtant intéressantes a priori.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Le dernier dragon
2. Les cryptes de Denderah

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Shaddam4 Le 24/09/2019 à 09:43:25

    Le premier tome de cette série est paru en mars dernier et nous voilà déjà avec la suite d'une très bonne surprise du printemps. Si la couverture est tout aussi magnifique que la première, l'album souffle le chaud et le froid et l'on se demande du coup s'il n'a pas été réalisé un peu vite... Le scénario très étrange commence sur des récits de Léonard de Vinci avant de nous faire retrouver l'héroïne envoyée en Terre-sainte pour finir par retrouver les protagonistes des toutes premières pages de la série. Les sauts sont du coup un peu brutaux et le scénariste pourtant chevronné oublie un peu de développer son background et la liaison entre les séquences. Même chose pour les dessins de Pilipovic, parfois superbes et précis, parfois manquant étrangement de netteté. Le duo a un talent certain et le matériau est riche mais les affrontements dragoniers ne suffisent pas à maintenir l'intérêt au niveau du premier volume. Espérons que ce ne soit qu'un petit coup de mou car il serait vraiment dommage que cette série tombe dans une banalité du tout venant Fantasy.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/09/22/bd-et-vrac-11

    kurdy1207 Le 09/09/2019 à 13:35:45

    Encore une fois, Léo Pilipovic nous propose des planches suberbes et l’histoire captivante s’en voit magnifiée. Le scénario de Jean-Pierre Pécau mélange intelligemment l’imaginaire et les personnages historiques. Complots, mystères et aventures se mêlent pour donner une bd qu’il est difficile de lâcher des yeux. La fin de l’album, où l’on retrouve le voleur d’œufs Duncan, offre un excellent suspense et sait donner envie au lecteur. Un souhait ? Que la série continue au-delà d’un troisième tome.