Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les compagnons de la Libération 3. Jean Moulin

07/10/2019 799 visiteurs 6.0/10 (1 note)

L yon, 1942. Le conflit qui embrase le monde entame sa deuxième mi-temps. La France est envahie, mais la résistance s’active. Depuis ses quartiers dans la capitale britannique, Charles de Gaulle prépare l’après-guerre. Il confie à Jean Moulin le mandat de fédérer les différents groupes, incluant la gauche et les syndicats, qui devront faire front commun lorsque sera venu le temps de la reconstruction. La mission se révèle périlleuse, l’occupant veille au grain, il tente d’infiltrer les cellules des insurgés et n’hésite pas à torturer pour obtenir ce qu’il désire.

Après Général Leclerc et Pierre Messmer, la série Les compagnons de la résistance propose Jean Moulin. Le scénario de ce troisième opus, signé Jean-Yves Le Naour, apparaît complexe. L’ennemi est allemand ; il est cependant aussi, d’une certaine façon, du côté des alliés qui manigancent pour mettre en avant le général Henri Giraud, lequel se veut beaucoup plus conciliant que son collègue en exil à Londres. Le scénariste arrive néanmoins à rendre le tout fluide. Il traduit de belle façon les enjeux politiques, l’omniprésence du danger, le climat de suspicion et les risques encourus par les belligérants. Le lecteur s’étonne par ailleurs de voir deux conspirateurs parler librement de leur projet dans un tramway bondé et à du mal à imaginer comment un prisonnier aux mains liées a pu remettre un document à son bourreau.

Le dessin réaliste de Marko colle parfaitement à l’entreprise, les acteurs sont cependant nombreux et pas toujours faciles à différencier. Un découpage classique en quatre bandes assure par ailleurs la lisibilité de l’ensemble.

En fin d’album, la biographie du protagoniste est présentée dans un cahier de huit pages. Le dossier met notamment en lumière que son engagement pour la libération était à l’image de sa vie.

Un ouvrage austère et éducatif qui permet de comprendre pourquoi tant de lycées, squares et boulevards rappellent la mémoire de cet homme.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les compagnons de la Libération
3. Jean Moulin

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.