Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

(AUT) Lindingre Le Gros Robert

30/09/2019 838 visiteurs 6.0/10 (1 note)

D ans le monde des mots, la compétition est rude. Chacun veut accéder à la reconnaissance et au bon usage. Pour cela, il n’y a pas trente-six solutions, il est indispensable de figurer dans le dictionnaire. Celui de l’Académie française évidemment, mais il ne faut pas être pressé. Le Larousse et le Robert (grand ou petit, peu importe) feront aussi l’affaire. Si les mises à jour sont annuelles, les places restent chères. Il faut avoir un dossier étymologique en béton et être utilisé à travers la francophonie, autant dire que la chose n’est pas facile et les conséquences d’un refus peuvent s’avérer dramatiques. Combien de locutions ayant raté le coche se sont-elles retrouvées sur internet et ont vu leur orthographe massacrée et leur sens détourné ?

Tout n’est cependant pas perdu ! L'illustre linguiste humaniste Lindingre a pensé à ces réfugiés sémantiques. Mieux encore, il les accueille sans jugement au sein d’un livre fait juste pour eux. Il les nourrit de douces définitions et les illustre même avec quelques dessins réconfortants. « Alléluia ! » comme disent les Cheyennes sur Netflix. Le Gros Robert est arrivé, la langue française respire et les lettrés éructent.

Vos amis se moquent de vous car vous persistez à redouter « l’infractus », vous reprennent quand vous parlez d’acier « équinoxe » et refusent carrément de trinquer avec du « clément » d’Alsace ? Maintenant, vous pouvez répondre du tac-au-tac que leurs remarques blessantes sont nulles et non avenues. Le Gros Robert en main, prenez-les à leur propre jeu et corrigez-les en retour : « Ben non, c’est comme ça qu’on dit. Regarde dans le dico, mon coco ! »

Sous titré « Répertoire alphabétique des mots les plus martyrisés de la langue française », Le Gros Robert est une fantaisie délirante à placer entre Le Catalogue d'Objets introuvables de Jacques Carelman et Les Brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio. De plus, les fêtes approchent, l’ouvrage fera un excellent cadeau de fin d’année pour les maîtres et les maîtresses d’école.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

(AUT) Lindingre
Le Gros Robert

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.