Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Q uatorze millénaires après Jésus-Christ, les derniers humains voyagent à bord du Renaissance, un vaisseau spatial. Poursuivis par l’ennemi, ils retournent sur Terre. À partir d’une empreinte digitale détectée sur une toile trouvée miraculeusement intacte sur les murs du Louvre, ils parviennent à cloner Léonard de Vinci, celui-là même qui a imaginé tant de machines de guerre. Le double, Léonard2Vinci, se révèle aussi brillant que l’original et conçoit à son tour des armes, mais arrivera-t-il à les construire à temps pour défendre les siens face à la redoutable armada venue des confins du cosmos ?

Stéphane Levallois fait de l’œuvre du maître son matériau. Il s’approprie ses croquis, ses dessins et ses peintures, les déconstruit, puis les refaçonne pour les mettre à son service. Il les dénature, les altère et les corrompt, sans pour cela être irrespectueux. Pour tout dire, la démarche en entier témoigne de l’immense admiration que le bédéiste voue à celui qui est décédé à Amboise, l’auteur allant même jusqu’à tracer des hachures à la façon d’un gaucher pour ainsi éviter de trahir le coup de pinceau du Toscan. L’ensemble est grandiose, l’artiste s’offre d’ailleurs le luxe de dessiner tout au plus cinq ou six cases par planche et n’hésite pas à confier une double page à une illustration qui revendique cet espace. La plupart des vignettes sont réalisées à l’encre, bien noire pour représenter le futur ou sépia pour dépeindre l’époque des Borgia. Ça et là des taches de couleur, évoquant toutes La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne apparaissent, chromatiquement et métaphoriquement, comme de petites fenêtres lumineuses éclairant une entreprise passablement sombre.

Raconter la vie du génie avec en toile de fond un conflit intersidéral, la proposition ne manque pas d’audace. Bien que le prétexte de la redécouverte des chars et des arbalètes géantes imaginées par le scientifique demeure astucieux, le bédéphile ressort un peu perplexe de ce récit de science-fiction par moments décousu. En fait, plutôt que de tenter de décortiquer ce projet pour en saisir les nuances, peut-être vaut-il mieux se laisser porter par une narration fragmentée qui explore un univers situé quelque part entre l’histoire de l’art et le space opera.

Les coéditeurs, Futuropolis et Le Louvre, ont bien fait les choses avec ce livre grand format, imprimé sur un papier mat qui permet d’apprécier la profondeur des noirs, la subtilité des lavis et la finesse des traits.

Une intention ambitieuse, un album atypique qui rappellent que la bande dessinée a encore bien des galaxies à découvrir.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Léonard 2 Vinci

  • Currently 3.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    ML121 Le 22/12/2019 à 12:37:22

    Le dessin est copiage, ou alors pauvre et confus (surtout au regard des ambitions de l’auteur). La mise en pleine page (et même double page !) est révélatrice de ce fait, cela vous saute littéralement à la figure. Cette approche « grand écran » semble également assez prétentieuse (mais cela n’est, bien sûr, peut-être qu’une impression), tout comme le choix du format du livre (très peu pratique à la lecture, par ailleurs).
    Le scénario (je ne parle pas du choix du « montage » de l’histoire, qui n’est pas inintéressant) est inexistant, tout comme le sont les personnages.
    Ce n’est pas parce que l’on choisit d’évoquer / de réinterpréter l’œuvre d’un génie que l’on s’approprie automatiquement une partie de son talent. Je pense que les critiques positives émises ici sont nettement influencées par le sujet lui-même, Léonard de Vinci.
    Une bd de commande du Louvres, éditée par Le Louvre, à l’occasion de l’expo sur L de Vinci (avec des postfaces bien pompeuses et prétentieuses, ici aucun doute) ? J’espère que non pour son auteur.
    Je suis abasourdi par les avis unanimement dithyrambiques des critiques de BDGest, en qui j’avais fait confiance pour mon achat.