Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les souvivants

23/09/2019 1520 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

P oursuivi par un troupeau de zombies, Michel, rustre et étroit d'esprit, trouve refuge in extremis dans un chalet perdu en pleine forêt. Jean-Phi, l'occupant des lieux, plus taciturne et réfléchi, n'a pas d'autres solutions que de l'héberger. S'ils sont obligés d'unir leurs forces pour pouvoir survivre, la cohabitation promet d'être particulièrement mouvementée.

«You no ham bad... ham bad... Wooz bad ?» - Michel Martinez sur l'air de Bad de M. Jackson

Le contexte post apocalyptique de ce one-shot et l'intégration de morts-vivants servent de prétexte à Davy Mourier pour isoler et contraindre un duo de personnages aux caractères et opinions différents à se livrer l'un à l'autre. Connu pour avoir scénarisé la série La Petite Mort et de nombreux autres ouvrages principalement destinés à la jeunesse, l'auteur prend un malin plaisir à enfermer deux individus que le danger a réunis. Les langues se délient et les échanges caustiques fusent dans un déferlement de propos souvent crus. Dans ce huis clos, le scénariste privilégie un humour noir dans lequel un sujet comme l'homosexualité est égratigné. Parallèlement, il évalue le rapport de forces entre un malotru et son "concubin" d'infortune, Jean-Philippe Le Foc, dont le nom est une petite pique envers son étiquette sexuelle. Le dessin d'Édouard Cour (Heracles, et L'extrabouriffante aventure des Super Deltas) offre ce dont le lecteur a besoin pour se "fendre la gueule", à l'image du sort que le peuple d'outre-tombe aimerait réserver au couple improbable. Son trait caricatural et incisif parvient à rendre les émotions et à dégager l'aspect horrifique des revenants.

Semblable à un échantillon satirique de The Walking Dead, Les Souvivants dénonce l'absurdité de la discrimination et lance, au-delà de la rigolade, un appel à la tolérance.

Par D. Roy
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les souvivants

  • Currently 4.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.