Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Algernon Woodcock 4. Sept Coeurs d'Arran - Seconde partie

18/07/2005 11543 visiteurs 6.8/10 (10 notes)

A lgernon Woodcock est-il mort ? Le juge, son bourreau, s’enfuit avec le bébé mis au monde par une femme sur laquelle le petit docteur avait veillé. Cette femme qui avait assassiné sept jeunes filles sur l’île d’Arran.

La 1ère partie des Sept cœurs d’Arran avait donné l’occasion de mettre en avant toutes les qualités de cette série forte d’une ambiance et d’une part de mystère plus épaisse qu’une brume matinale sur les côtes écossaises. Cette caractéristique qui constitue le cachet de ces aventures a eu tôt fait de diviser les lecteurs en deux clans. D’un côté, ceux qui sont las des intrigues transparentes élucidées en deux coups cuillères à pot et qui sont enclins à privilégier les longs écheveaux, peu importe s’il paraissent hermétiques au premier abord. De l’autre, ceux pour qui un rythme lent, le mystère qui s’ajoute toujours au mystère et l’alibi du recours à d’impénétrables voix mystiques sont finalement des artifices pour masquer une certaine confusion et excuser la tentation de sombrer dans l’exercice de style.

Force est de reconnaître que cette 2ème partie apporte de l’eau au moulin des détracteurs des péripéties du Docteur Woodcock. Passons sur le fait qu’on puisse se lasser de subir son long martyr, la connaissance semblant réclamer ce tribut de souffrances physiques. Ce qui gène surtout c’est cette sensation d’être réduit à être le spectateur d’un lever partiel des zones d’ombre laissées au cours des tomes précédents, sans pouvoir dénouer soi-même le moindre petit fil. Paradoxalement, alors que l’on avait la faiblesse d’être indulgent lorsque le dénouement de L’œil Fé se contentait d’être opaque, on peut céder à l’agacement si, tome après tome, il est nécessaire de reprendre minutieusement les faits précédents pour tenter de les montrer sous un nouvel angle plus éclairant. La dernière partie, loin d’être pimentée par le voile levé sur l’identité réelle d’un des personnages, est tellement statique et finalement avare en faits nouveaux qu’elle n’est pas sauvée par les illustrations d’un Guillaume Sorel en roue libre. Sur le point de rendre les armes, le lecteur risque alors de se réfugier dans une passivité totale et se contenter de la contemplation de ces tableaux.

« Il te reste des choses à apprendre, Algernon… (…) et je te laisse moi-même avec nombre d’énigmes en suspens ». Dont acte. Mais à trop vouloir marcher hors des sentiers battus et à se raccrocher aux branches le moment venu, on risque de perdre une partie du troupeau qui, au fil du temps, ne confondra plus lièvre des Highlands et Lapin blanc.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

Algernon Woodcock
4. Sept Cœurs d'Arran - Seconde partie

  • Currently 4.09/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (136 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    luuna38 Le 17/04/2015 à 21:29:49

    Comme 'trodine', dessin et ambiance sauve la bd.

    le mystere derive et coule ! scenario en perte de vitesse

    dommage

    trodine Le 29/10/2007 à 12:29:18

    Ouais..Bof
    Les 2 premiers sont bons, belle ambiance, rien à redire vraiment.
    Mais sur les 2 suivant, on commence à se lasser : milieux très ésotérique,
    mystères à tous les étages et pas très compréhensibles (les mystères, c'est vrai, c'est fait pour ça, mais quand-même) !...
    Heureusement les dessins & l'ambiance sauvent le tout.